Articles

Savoir apprendre en ligne, une habileté stratégique pour le 21 ième siècle. Des écoles agissent***

Par Denys Lamontagne , le 03 avril 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Autant dans les régions rurales que dans les banlieues, l’apprentissage en ligne est de plus en plus considéré par les écoles secondaires. Au point où les législateurs du Michigan vont bientôt passer une loi qui obligera les étudiants du secondaire à réussir au moins un cours en ligne avant de recevoir leur diplôme.

«Ce qui arrive au Michigan prend tout le monde par surprise et éventuellement plusieurs états vont suivre son exemple à mesure qu’ils comprendront l’importance de savoir apprendre en ligne pour le 21 ième siècle.»

Non seulement les cours en ligne permettent de garder des écoles rurales ouvertes, mais en plus elles leur permettent d’offrir des options spécialisées comme le latin ou des mathématiques plus avancées.

Ainsi les écoles primaires et secondaires permettent et financent de plus en plus souvent leurs élèves pour suivre des cours en ligne reconnus, que leur école ne peut offrir, et ce à leur école même.

Avec un horaire plus flexible, les jeunes apprécient particulièrement de pouvoir continuer à participer à la vie de leur école.

Même si les inscriptions pour des cours en ligne augmentent rapidement depuis 5 ans, on assiste actuellement à une augmentation radicale, ce qui présage une prise en compte plus sérieuse du mouvement et des avantages de la e-formation par les autorités.

Par exemple, actuellement 35,000 étudiants apprennent en ligne en Utah et 21,000 en Floride. À l’échelle des États-Unis, 9% des écoles déclarent avoir des étudiants qui prennent des cours en ligne. La plupart des institutions en ligne publiques déclarent des taux de croissance de 40 à 60 %.

Ne serait-ce que pour réduire le nombre d’étudiants par classe, la formation en ligne est appréciée. De plus, l’emphase sur les matières de base en sciences et en mathématiques favorise la formation en ligne, d’autant plus qu’il faut faire face à une pénurie d’enseignants dans ces domaines !

En plus de pouvoir offrir plus de choix de cours, on se fait de plus en plus à l’idée que le modèle éducatif idéal comportera à la fois de l’éducation en ligne et en classe.

Pour terminer, les jeunes sont habitués et habiles à utiliser les technologies... plus que le crayon et le papier, et les apports de la communication en réseau enrichissent de façon importante et profonde l’expérience éducative.

Pour l’article complet : Online courses aren’t just for home-schoolers anymore par Kate Moser - The Christian Science Monitor

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné