Articles

Tricher aux examens ? Rien de remplace l’autodiscipline des individus et du groupe***

Par Denys Lamontagne , le 22 mai 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Dans la course entre les tricheurs et les contrôleurs, ces derniers ont toujours une longueur de retard.

Avec les nouveaux écouteurs d’oreille sans fil et les émetteurs sur iPod, sur téléphone portable ou émetteurs de communication, avec les blackberry et autre moyens d’envoyer et de recevoir des messages textes, avec les appareils photos de plus en plus miniatures et communiquants, sans compter les sites internet de référence, wikis, traducteurs, dictionnaires et encyclopédies en ligne, les étudiants ont la part belle pour imaginer comment détourner l’exercice d’évaluation que constitue un examen.

Des institutions bloquent l’accès au réseau ou brouillent les ondes durant les examens, des surveillants se postent au fond des salles pour voir les écrans des ordinateurs de leurs étudiants, des salles d’examen sont surveillées par vidéo mais, malgré tout, les possibilités de triche existent et les coûts des contre-mesures deviennent impossibles à supporter.

Ceci est sans compter la rigidité de certaines institutions qui continuent à vouloir évaluer l’acquisition des connaissances de leurs étudiants plutôt que leur compréhension ou leur capacité à savoir les utiliser.

Même dans les meilleurs examens et les meilleurs contextes, certains mettront à contribution des éléments externes, comme en communiquant les questions difficiles et en attendant les réponses alors que d’autres personnes les résolvent pour elles.

Pour les honnêtes étudiants, cela devient parfois trop. On a vu des collusions d’étudiants se construire contre des examens stupides, on en voit maintenant défendre l’intégrité de l’exercice d’évaluation et la valeur du diplôme qu’ils recevront.

ll apparaît que le meilleur moyen de décourager la triche est d‘instiller une éthique du travail et un sens de l’honneur. L’esprit d’intégrité du groupe donne de la valeur et chaque individu en prend la responsabilité... d’où l’incitation à remettre ses compagnons dans le droit chemin et, au pire, à les dénoncer publiquement s’ils persistent à tricher.

Pour l’article source : Colleges Chase as Cheats Shift to Higher TechNew York Times, 18 Mai 2006

Ressources Thot sur ce sujet :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné