Articles

Zambie : la formation à distance florissante à l’interne et d’utiles apports extérieurs

Par Louis-Martin Essono , le 17 septembre 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les neuf provinces qui dépendent politiquement de Lusaka comptent près de 12 millions d’habitants vivant sur 756.000 Km2. Ce pays, producteur du cuivre, a découvert la formation à distance, comme dans la plupart des pays africains, dans les années 1955-1957. Cette forme d’enseignement émanait des programmes et de la politique éducative qu’avait bâti l’élaboration du premier plan national de développement qui introduisait la formation à distance dans le pays.

Une introduction à l’ enseignement à distance en Zambie a été proposée en 1991 par Tate et Ormond . Après des réformes administratives et structurelles du ministère en charge des enseignements, on a vu naître la Direction de la formation ouverte et à distance qui gère et administre la formation à distance en Zambie. Le taux d’alphabétisation tend à y diminuer, vu les efforts fournis pour la formation des enseignants depuis les indépendances. La population est cependant largement agricole et pastorale et les activités scolaires passablement réduites. En effet le pays compte peu d’ établissements primaires, secondaire et universitaires dans l’ensemble .

Pour accroître le nombre d’enfants susceptibles d’avoir accès à l’éducation, la Direction de la formation ouverte et à distance, qui applique la politique éducative gouvernementale vise, d’après le leitmotiv de l’Unesco, à offrir la qualité d’une éducation globale pour tous tout au long de la vie et qui valorise l’épanouissement de chaque citoyen.

Les objectifs de la DODE (Directorate Of Distance Education) visent également à améliorer la politique nationale de formation à distance et à gérer l’environnement, puis, par le biais de la fàd, à contenir l’épidémie du VIH-Sida pour pouvoir réguler son impact sur l’éducation et réduire son influence sur la pauvreté et l’égalité des genres. La Dode rendra enfin effective l’utilisation des Tic dans l’enseignement.

Au niveau universitaire, cette politique de développement de l’Éducation Pour Tous se réalise par les programmes que délivre l’enseignement à distance au moyen des technologies diverses. L’EAD en Zambie s’offre par plusieurs structures, mais principalement, pour les établissements publics et officiels,

Une décentralisation permet que chacune des neuf capitales provinciales bénéficie d’un centre de ressources où les apprenants reçoivent des tuteurs, conseils et matériel didactique. Le Conseil zambien des examens est chargé de l’organisation des évaluations.

Quelques institutions privées offrent également l’enseignement à distance, en l’occurrence, la Zambia Open University et le Zambia Insurance Business College. Mais la coopération régionale et internationale déploie ce type de formation en Zambie, Afrique du Sud, Grande Bretagne, États-Unis, Canada, etc.

Malgré ce dispositif administratif, l’EAD zambien souffre de quelques difficultés, notamment l’absence d’une planification claire et d’une structure organisationnelle bien établie, l’inadéquation des équipements didactiques aussi bien pour les apprenants que pour les enseignants, une gestion plus ou moins hasardeuse du personnel et surtout une expertise nationale capable d’exploiter judicieusement les outils technologiques.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné