Articles

Tice et Développement : le deuxième volume est en ligne

Par Louis-Martin Essono , le 12 octobre 2006 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le numéro 2 de la Revue électronique internationale Tice et développement publié par l’ Université de Yaoundé 1, avec le soutien de l’ AUF vient de paraître. Ce numéro est consacré aux Technologies de la Communication et de l’Information pour l’Enseignement dans les pays du Sud.

Cinq articles constituent l’essentiel de ce volume. Le premier de ces travaux est celui de Thierry Karsenti : Comment favoriser la réussite des étudiants d’Afrique dans les formations ouvertes et à distance . Le deuxième, signé du Directeur de l’Ecole normale supérieure de Yaoundé, A. Mvesso, semble découler du premier texte et se présente comme une application réussie de la coopération, par les Tic que peuvent les institutions du Nord et du Sud pour développer l’utilisation des Tic en Afrique.

Dans une perspective descriptive et analytique, un Assistant Technique français, C. Cacchaldora, montre les difficultés et les avantages des Tic dans l’apprentissage des sciences à l’Université. Les TIC à l’aide des scientifiques du Sud développe l’idée que "le recours aux technologies de l’information et de la communication (TIC) peut être une véritable manne dans les échanges entre scientifiques, dans le sens sud-sud comme dans le sens sud-nord. Dans un secteur où les dons publics ou semi-publics affluent, de nombreux problèmes d’infrastructures persistent et rendent les connexions précaires et peu fiables. Problèmes de maintenance, de budget de fonctionnement ou formation insuffisante des utilisateurs, mènent différents projets à l’échec."

L’avant dernier article, écrit par des universitaires du Sud et du Nord, trace les pistes d’accompagnement des jeunes lycéens dans les grandes écoles scientifiques par le biais des Tic. Il présente le fonctionnement du programme Prépaly, le bilan de sa phase de mise en place, et les perspectives en termes de consolidation et de déploiement international du dispositif. Le dernier article enfin, est une étude de cas. En effet, Besma Ben Salah, "dans l’objectif d’améliorer les interventions tutorales en terme d’accompagnement et d’orientation", fait état des pratiques des interactions en communauté virtuelle. Elle étudie qualitativement les traces des forums, des textes de messages électroniques et des enregistrements des «chats»; elle analyse ensuite les capacités et les difficultés de transfert entre les connaissances acquises et le projet individuel.

L’appel à contribution pour le prochain numéro est déjà lancé et concerne l’analyse des plates-formes spécifiques aux pays du Sud, et singulièrement à l’Afrique. Si les réflexions sont avancées, on n’a qu’à Soumettre un article

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné