Articles

Gérer le trafic de flux

Par Martine Dubreucq , le 23 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 03 juin 2011

Il y a les poètes, les visionnaires comme Philip K. Dick, Ray Bradbury ou William Gibson qui proposent des images troublantes et vraisemblables à la fois, il y a les scientifiques qui échafaudent des projections complexes autour de données qui s’ancrent dans le présent et les deux mondes se rejoignent :

« J'ai senti que j'essayais de décrire un présent impensable, mais en réalité je sens que le meilleur usage que l'on puisse faire de la science-fiction aujourd'hui est d'explorer la réalité contemporaine au lieu d'essayer de prédire l'avenir... La meilleure chose à faire avec la science aujourd'hui, c'est de l'utiliser pour explorer le présent.»   William Gibson

Entre les deux,  il y a par exemple des spécialistes comme Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l'information dont le blog, affordance.info explore avec finesse le basculement de notre société vers le numérique.

Dans le billet « La gestion de contenu en 2038 » il sacrifie au genre littéraire de la science fiction avec une petite nouvelle qui met en scène un nouveau travailleur de la connaissance, Bob Toile.

« Il est 9h00 quand Bob Toile franchit les portes de l’entreprise Amazoog France. Il vient d’être nommé BuMPS : Business Manager of Participatory Streams.  Son poste consiste à coordonner la diffusion de l’ensemble des flux de données entrant et sortant de l’entreprise Amazoog. »

Bob a trois lignes/flux de vies incrustées sous la peau : des datapuces qui sont « les trois brins de son ADN numérique » : une ligne de vie personnelle,  une ligne de vie publique, et une ligne de vie professionnelle. Lorsqu’il touche son bureau,  ses données professionnelles sont instantanément recomposées : « coordonnées, messages, agenda, tâches, projets mais aussi toutes ses interopdocs en cours (INTERactions OPératoires DOCumentées). »

Mais que fait donc un « Business Manager of Participatory Streams » ? Il capture, classe, déplace, reconfigure, réorganise les flux d’informations envoyées par tous les auteurs de blogs, les participants de forums, les contributeurs, auteurs et professionnels pour les proposer « en affichage personnalisé dans l’interdesk du profil qui en fait la demande ».

Au delà de cette néologie facétieuse qui rendrait furieux un puriste francophone, en sommes-nous si loin ?

Philip K. Dick disait aussi : « La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire. »

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné