Articles

État de l'apprentissage virtuel au Canada - Rapport détaillé du Conseil canadien sur l’apprentissage

Par Denys Lamontagne , le 09 juin 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 10 juin 2009

Le document «L'État de l'apprentissage virtuel au Canada» brosse un tableau de la situation du point de vue des institutions et d’un gouvernement responsable, dans le cadre d’une politique nationale.

On garde à l’esprit tout au long du document que créer des conditions favorables pour l’apprentissage virtuel se défend dans la mesure où il apporte des avantages à la population et au pays.

Oui, l’apprentissage virtuel permet d’apprendre à son rythme et au moment qui convient à chacun; mais ce ne sont pas ces avantages qui seront décisifs.  Ceux qui le sont parlent d’économie, de compétitivité, de standards, de collaboration et de rendement autant économique que social.

Des dizaines d’initiatives sont présentées tout au long du document et de ce fait fournissent une bonne idée des intervenants institutionnels du Canada.  Le document a vraisemblablement été produit par des universitaires, plus familiers avec le milieu institutionnel que celui des entreprises et plus à l’aise avec des considérations pédagogiques qu’avec celles de la mise en marché.

C’est presque d’ailleurs le seul point qui n’a pas été abordé dans ce rapport, celui de la mise en marché et de la promotion des ressources d'apprentissage. On y parle de collaboration interinstitutionnelle, de stimuler l’intérêt de la population pour l’éducation et ce genre de choses sans considérer que, pour y parvenir, il faudra bien faire de la promotion quelque part. D’excellents cours existent autant dans les institutions que dans les entreprises mais ils sont le plus souvent peu connus, mal présentés et quasiment jamais promus. Sans prestige, pas d'engouement ni de fierté.

Dans ces conditions, on voit mal comment ce rapport pourrait apporter une solution au retard pris par le Canada, retard, à la vitesse où évoluent habituellement les institutions, qui sera difficilement comblé si des efforts directs côté promotion ne sont pas entrepris. 

Le fait que la promotion ne soit pas prise en considération dans une politique éducative à l’ère Internet demeure inquiétant, quand on sait que toutes les industries culturelles qui ont du succès consacrent des parts importantes de leurs efforts à la promotion. Seule l’éducation y échappe, mais sans avantages.

Contenu du document :

  • La métamorphose technologique du quotidien.
  • Tirer profit des forces du Canada
  • Comprendre en quoi consiste l’apprentissage virtuel
  • Technologie et apprentissage tout au long de la vie
  • Perspectives et enjeux de l’apprentissage virtuel
  • Favoriser l’expérience d’apprentissage
  • Efforts des gouvernements du Canada et d’autres pays en matière d’apprentissage virtuel

Pour télécharger le document : État de l’apprentissage virtuel au Canada,
Conseil canadien sur l’apprentissage (2009), Ottawa, Canada.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné