Articles

Ce que les futurs professeurs devront apprendre à propos des TIC dans les IUFM***

Par Denys Lamontagne , le 15 janvier 2007 | Dernière mise à jour de l'article le 26 septembre 2008

Qu’on se le dise : tous les futurs professeurs de France devront maîtriser les technologies de l’information et de la communication.

Dans le « Cahier des charges de la formation des maîtres en Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM)», Bulletin officiel no MENS0603181A du 28-12-2006, on y apprend que :

«Tout professeur est concerné par l’usage des outils propres à ces technologies et leur intégration dans les pratiques pédagogiques.

Au sortir de sa formation professionnelle il doit avoir les compétences d’usage et de maîtrise raisonnée des technologies de l’information et de la communication dans sa pratique professionnelle.

Les connaissances et les capacités attendues sont celles du certificat informatique et internet de niveau 2 «enseignant», requis en fin de formation professionnelle. Il est intégré au dossier de compétences du professeur stagiaire.

En d’autres termes, le professeur devra maîtriser :

  • les connaissances explicitées dans le référentiel du C2I de niveau 2 «enseignant» ;
  • les droits et devoirs liés aux usages des TIC.

Le professeur sera entre autre capable de :

  • concevoir, préparer et mettre en oeuvre des contenus d’enseignement et des situations d’apprentissage;
  • participer à l’éducation aux droits et devoirs liés aux usages des technologies de l’information et de la communication ;
  • s’impliquer dans l’éducation aux risques encourus dans l’utilisation des réseaux numériques ouverts sur l’internet ;
  • utiliser les TIC et les outils de formation ouverte et à distance pour actualiser ses connaissances;
  • travailler en réseau avec les outils du travail collaboratif.

Enfin, le professeur observera une attitude :

  • critique vis-à-vis de l’information disponible ;
  • réfléchie et responsable dans l’utilisation des outils interactifs exigée des élèves.
  • et il actualise ses connaissances et compétences au cours de son exercice professionnel.

Quand on lit quelque chose comme ça on se prend à rêver d’une école transformée. Ce qui est sûr est que les IUFM ont là une occasion en or de se réinventer et de fournir des services en ligne à tous les professeurs, à leurs anciens étudiants comme aux nouveaux.

Ce que l’on ne trouve pas dans le cahier des charges cependant, c’est comment les IUFM mettront tout ça en oeuvre (pas dans des cours théoriques j’espère), ni comment l’un de ces nouveaux enseignants fera pour «concevoir, préparer et mettre en oeuvre des contenus d’enseignement et des situations d’apprentissage» dans une école remplie de profs qui pensent surtout à leur retraite et dirigée par une administration en insécurité.

Il pourra toujours continuer à «actualiser ses connaissances et compétences au cours de son exercice professionnel» en profitant du support à distance de son IUFM et de ses compagnons de promotion !

Cahier des charges de la formation des maîtres en Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné