Articles

L'ombre numérique

Par Martine Dubreucq , le 21 avril 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 22 avril 2009

Vous n'avez pourtant vu que le petit doigt de votre ombre. Le reste dirait davantage encore : historiques des consultations de sites, de recherches, traces des paiements en ligne, images sur les caméras de surveillance...

Comment parler alors de maîtrise de l'identité numérique alors qu'une très grande partie de ce qu'on laisse sur internet nous échappe ? Il y a en ligne plus de ce qu'on laisse à notre insu que de ce qu'on crée volontairement. Normal me direz-vous, c'est comme ça dans la vraie vie, beaucoup de ce qu'on exprime se fait hors du contrôle de la conscience et de la raison.

Il se trouve que nos traces sont aujourd'hui un fameux enjeu pour les Etats comme pour les entreprises. Derrick de Kherkhove après Mac Luhan disait déjà, il y a plus de quinze ans, qu'il était important de garantir à chacun « un sas électronique », et que celui-ci devrait être reconnu au niveau international.

La voie de la législation parait peu efficace, quant elle n'est pas complètement inadaptée ou ridiculement répressive comme en France.

Plusieurs types de réponses sont aujourd'hui prometteuses pour les acteurs de la formation qui souhaitent y voir plus clair :
Mario Asselin, que tout le monde connait bien grâce à son blog Mario tout de go vient de créer un wiki pour réfléchir collectivement à cette notion d'identité numérique et il recense toutes les initiatives en ce domaine :

  • Situation d'apprentissage et d'évaluation (SAE)
  • Blogues et billets de blogues
  • Site Web d'organismes crédibles
  • Vidéos et présentations

Julien PIERRE prépare une thèse de doctorat en SIC sur les enjeux sociopolitiques de l'identité numérique à Grenoble III et aborde sur son site toutes les questions entourant l'identité numérique
(authentification, réseau social, aspect juridique, acteurs économiques, enjeux et pratiques)

Dans un dossier « Enseigner l'identité numérique » il essaie de voir, par tranche d’âge, ce qui existe déjà et ce qu’on pourrait mettre en place.

-La recherche est également très présente sur ce terrain : le projet Prodoper réfléchit aux conditions de mise en œuvre d’un habeas corpus numérique.

Le site du projet PRODOPER

Louise Merzeau soumet un texte de réflexion d'un grand intérêt : « Pour un habeas corpus numérique ». L'"habeas corpus" c'est le droit fondamental à disposer de son corps, compris comme la protection contre les arrestations arbitraires dans les situations de crise par exemple. Pour l'équipe de ce projet, la solution est du côté d'une garantie de l'anonymat et implique de véritables décisions politiques.

« Le découplage entre le stockage des données identitaires et l’émission de certificats électroniques doit être posé comme un droit fondamental, garantissant l’anonymat aussi bien que l’accès aux e-services. D’une manière générale, l’enjeu est de replacer le paysage des données personnelles dans le champ politique, pour interpeler, bien au-delà d’Internet, l’ensemble de la communauté et pour appeler à une refonte du cadre légal de la loi « informatique et libertés ».

Cette même volonté de sortir de la paranoïa et de l'arsenal juridique obsolète anime l'équipe « Informatique et Libertés 2.0 » de la Fing dont Hubert Guillaud se fait l'écho sur Internetactu

Vie privée : Où sont les régulateurs ? Où sont les régulations ?

« L’idée de permettre la création pour tout un chacun d’une sorte de "domicile numérique inviolable" pourrait vite faire son chemin, tant l’agression numérique nous menace tous désormais, de tous les côtés. » ajoute Philippe Quéau sur son blog Metaxu

Entre libéralisme et interventionnisme, il devient urgent de s'intéresser à cette ombre qui nous concerne, qui donne une image de nous... mais qui ne nous appartient pourtant pas.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné