Articles

Apprendre : les étudiants brillants dévoilent leurs stratégies

Plusieurs stratégies maîtrisées

Par Thotediteur , le 14 juin 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 05 février 2019

Comment font ces étudiants brillants pour être si... brillants? Qui ne s'est jamais posé cette question face aux élèves aux parcours d'une réussite exemplaire souvent jalousée, sur leurs stratégies d'apprentissage? Prof ou étudiant, la curiosité veut qu'au moins une fois vous ayez eu envie de révéler la méthode d'étude de ces têtes de classes pour rééquilibrer la donne et aider les étudiants plus modestes à développer leurs compétences. Sur son blog Pédagogie universitaire, Amaury Daele, conseiller pédagogique à l’Université de Lausanne et doctorant à l’Université de Genève commente les résultats d'une étude de Wendy McMillan[1] autour de cette interrogation.

Apprentissage auto-régulé

Dans une université d'Afrique du Sud, la chercheuse a suivi sept étudiants aux résultats brillants : après leur avoir demandé d'expliciter leurs stratégies habituelles d'étude, durant une interview de deux heures, elle les a observés lors de la réalisation d'une tache d'apprentissage usuelle et a débriefé ensuite avec eux sur cette expérience. Une façon de les voir en "pleine action".

Première information importante : son étude est réalisée dans un cadre d'apprentissage auto-régulé, c'est-à-dire dans lequel les élèves réalisent des actions autogérées de leurs efforts d'apprentissage en fonction des buts qu'ils souhaitent atteindre. Peu d'apprentissage dirigé ici. Les processus mis en place par les étudiants leur permettent d'accroître leurs performances. Tout est question de volonté, d'habileté et de persévérance. Sont mises en évidence la motivation réelle des étudiants mais aussi leurs stratégies cogniitives et métacognitives d'apprentissage.

Pas de surprise : les élèves brillants ont généralement des stratégies cognitives de qualité couplées à une meilleure explicitation et compréhension de ces stratégies (i.e une meilleure métacognition). Cependant, Wendy McMillan va plus loin dans ses observations.

Trois stratégies cognitives complémentaires

La stratégie cognitive des étudiants brillants se résume en trois points :

  • Identifier / repérer les idées les plus importantes d'un cours,
  • Résumer / paraphraser ces idées,
  • Organiser ces idées dans une table des matières cohérente.

En résumé, l'étudiant brillant s'approprie le cours, le fait sien, après en avoir capté les idées principales. Il est capable de l'expliquer simplement, avec ses propres termes. Il n'y a en effet rien de plus probant qu'un étudiant qui explique sur un ton décontracté, sans hésitation, avec ses propres mots, le cours qu'il doit avoir assimilé.

Être conscient de ses stratégies d'apprentissage

Avoir une mécanique bien huilée d'assimilation des cours, c'est bien, mais en connaître les rouages, c'est ecore mieux. L'étudiant qui réussit le sait, même si c'est de façon inconsciente : la métacognition constitue un facteur de réussite majeur dans un parcours scolaire. Wendy McMillan parle de "micro-compétences" qui s'accumulent et se retrouvent utiles dans les lieux d'études (bibliothèque, en cours, chez soi, etc.): prise de notes synthétiques, relecture de ces-dites notes, préparation d'un planning, écoute attentive, rédaction de questions à poser, recherche de références complémentaires, connaissances des modalités d'évaluation, etc. Un élève qui réussit est donc un élève curieux, discipliné, organisé et au fait de ce qu'on va lui demander en termes de compétences. Méthode sans doute un peu trop "scolaire" au goût de certains, mais pourtant très bénéfique pour entretenir un cercle qui semble vertueux. En effet, les étudiants qui appliquent chacune des stratégies précédemment citées s'en retrouvent galvanisés dans leurs compétences et leur estime de soi, de leur travail. Ils persistent plus longtemps dans leurs tâches et leur besogne, s'impliquent plus, sont tout simplement de plus en plus motivés, et réduisent leur stress !

Apprendre de ses erreurs comme de ses succès

Car ces étudiants sont motivés. La motivation apparaît une fois de plus comme un puissant facteur de succès. La motivation s'autoentretient, sur la base du sentiment de compétence. Pour faire grandir ce sentiment, les étudiants se posent des défis tout au long de l'année, et bâtissent en permanence des stratégies alternatives d'apprentissage lorsqu'ils rencontrent des difficultés. De plus, comme le dit A. Daele, "les étudiant-e-s ne considéraient pas les évaluations comme des moments de sanctions mais plutôt comme des étapes dans leur processus d’apprentissage, ce qui leur permet d’atténuer le stress habituel lié à l’évaluation". En somme, ils transforment l'évaluation sommative en évaluation formative, apprenant de leurs erreurs comme de leurs succès.

Il semble donc important pour les enseignants de bien structurer leurs cours et leur programme d'apprentissage dans le temps afin d'offrir des repères à leurs étudiants et ainsi augmenter le taux de réussite. Il s'avère aussi indispensable de savoir se montrer présent pour les étudiants et de ne pas les freiner dans leurs prises de parole et leurs envies de discussion. L'atmosphère n'en sera que plus dynamique et motivante. Sans oublier l'importance cruciale de l'évaluation, qui doit faciliter la réflexion de l'étudiant sur son propre parcours.

Ces recommandations sont d'autant plus importantes lorsqu'on produit des cours à distance. Et les personnes qui s'engagent dans des parcours d'apprentissage autonomes auront tout intérêt eux aussi à réfléchir à leurs stratégies d'apprentissage, en s'inspirant des résultats de l'étude détaillée dans le billet d'Amaury Daele.


  1. 1McMillan, W.J. (2010) "Your thrust is to understand - how academically successful students learn" Teaching in higher education.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné