Articles

Des TIC qui apportent de l'espoir aux enfants sans-abris du Kenya

Par Alexandre Roberge , le 22 mars 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 23 mars 2010

À la fin du mois de mai 2010 se tiendra la cinquième conférence internationale annuelle des TIC pour le développement et l'éducation en Afrique. Un projet qui a lieu au Kenya sera abordé comme un exemple à suivre lors de cet événement d'importance.

Donner des compétences informatiques aux enfants défavorisés

Eldoret, Kenya. Une ville qui a vu naître des champions sportifs de renom, des marathoniens olympiques de légende. Pourtant, cette même cité est témoin d'une triste errance: près de 2500 enfants vivent dans les rues. Orphelins, abandonnés ou maltraités, ces garçons et filles sont malheureusement des victimes d'un tissu social kényan fragilisé par de nombreux conflits armés et par le HIV/SIDA qui a décimé les familles. En 2008, la ville même d'Eldoret s'est retrouvée au coeur d'une violence politique qui a tué des centaines de personnes et en a mis à la rue des milliers d'autres.

Dur constat, n'est-ce pas ? Pourtant, comme nous l'apprenait eLearning Africa en février dernier, un vent d'espoir souffle sur la ville kényane. Un projet a été conçu par l'agence de développement hollandaise SNV en partenariat avec l'organisation ECCO (Ex-Street Children Community Organisation) pour inculquer aux jeunes de la rue des compétences en informatique.

Des travailleurs de l'organisation hollandaise avaient remarqué un fait intéressant en travaillant dans cette ville et en discutant avec d'anciens enfants de la rue: les jeunes sans-abri avaient l'habitude de désigner des points de rencontre pour partager un repas ou prendre une douche. SNV misant beaucoup sur l'éducation a alors pensé à intégrer des utils informatiques à ces points de convergence pour favoriser le développement et la voix citoyenne des enfants. Avec une dizaine d'ordinateurs provenant de dons, ils ont mis en place des centres "portes ouvertes".

Développer la citoyenneté et le goût d'apprendre grâce à l'informatique

Le projet développé en 2007 a fait du chemin et un seul mot résume les résultats de l'expérience jusqu'à maintenant : réussite. L'utilisation de TIC a permis à plus de 2000 jeunes d'apprendre les bases de l'informatique, l'envoi de courriel et le partage de photos. Mieux encore, il a développé chez eux le goût de s'exprimer en tant que citoyens kényans à part entière. Beaucoup ont aussi affirmé aux responsables du projet que cette initiative leur avait donné envie d'apprendre.

Même les plus récalcitrants, souvent des adolescents n'aimant pas l'idée d'apprendre en classe, y ont trouvé une satisfaction et une motivation dans l'utilisation de l'informatique pour leur apprentissage.

Ce projet motivant et novateur pourrait engendrer des duplications intéressantes non seulement sur le continent africain, mais dans le monde. Dans son dernier rapport de suivi du programme Education pour tous, l'UNESCO avançait encore le chiffre de 77 millions d'enfants n'ayant pas accès à l'éducation dans le monde. Une initiative comme celle du SNV et d'ECCO serait donc une avenue de plus à explorer pour renforcer l'effort éducatif dans les pays en développement.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné