Articles

L'effet enseignant pour la réussite scolaire

Ces enseignants qui font réussir

Par Daniel Therrien , le 29 janvier 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 09 mars 2018

Effet de scène

Pour un conférencier ou un acteur de théâtre, l'effet se produit pendant une prestation et le bouche à oreille répand sa réputation d'éloquence auprès du public. La théâtralité fait partie intégrante du métier d'enseignant.

À chacun de ses cours, l'enseignant entre sur scène pour offrir une prestation qui se doit d'être digne des intérêts des élèves. Il est maintenant établit que l'effet produit par la personnalité et les pratiques spécifiques de l'enseignant ont marqué les personnes qui ont assistés à ses cours. Mais il ne pourrait exercer cette influence sans des mesures politiques dont le centre d'intérêt est l'élève lui-même

Attitudes et communication

Il n'est pas nécessaire que l’enseignant soit un acteur hors pair. Une présence intense dans l’école et dans la classe suffit : il accueille les élèves, prend le temps de s'informer sur leur vécu, débute un cours souvent en créant une atmosphère conviviale et, en exprimant par son regard, qu'il est attentif au respect et au silence.

Sa parole est vivante et sa passion transparaît à travers son langage. Il parle assez fort dans la classe et garde constamment un contact visuel et auditif avec ses élèves. Il est exigeant mais empathique lors de ses interventions disciplinaires. Son attitude démontre un respect de l'élève, de ses habiletés et de ses difficultés.

Des comportements spécifiques et des activités motivantes

L'enseignant adopte des comportements qui démontrent tout le respect qu'il voue à l'élève; il le soutient dans ses apprentissages, il garde un lien chaleureux avec lui, fait preuve d'humanité et d'équité et recherche constamment les éléments de motivation pour faire apprendre.

À ce sujet, le choix d'activités d'apprentissage est important afin que les élèves les trouvent justifiées et pertinentes. Le recours aux technologies demeure un choix logique et pertinent si l'activité offre des tâches diversifiées, non routinières, et si elle s'intègre dans l'ensemble de la séquence d'apprentissage.

Si de surcroît les élèves peuvent exercer leur liberté de faire des choix et s'ils peuvent interagir avec les autres et avec les média utilisés tel que le tableau numérique interactif (TNI), alors l'enseignant a de fortes chances d'avoir du succès au regard de la réussite scolaire.

Quant à la contextualité

Plusieurs recherches (voir références) mentionnent un manque évident de motivation chez plusieurs élèves du secondaire québécois. Les conséquences d'une telle situation sont nombreuses. Ces élèves éprouvent rapidement des difficultés d’apprentissage. Ils ne s'engagent pas dans leurs tâches scolaires, ne font pas ou peu leurs révisions et manquent d'autonomie, sont souvent absents de la classe.

Le taux de réussite et de diplomation au Québec, soit de 78,8% après sept ans d'études secondaire, est encourageant, et ce taux est en hausse depuis 2008 selon le rapport de 2016 du Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES). Certains facteurs contribuent à l'abandon des études après sept ans: le soutien et la disponibilité des parents, leur situation financière, le niveau de vie de la famille et les caractéristiques de l’élève.

C'est à ce niveau problématique et multifactoriel que l'effet enseignant est particulièrement manifeste, affectant l'engagement des élèves dans leurs activités d’apprentissage. Ce derniers améliorent leur participation en classe, font plus d'efforts, développent davantage d'autonomie dans leurs révisions et les résultats augmentent, diminuant ainsi les risques qu'ils décrochent avant terme.

Depuis septembre 2017, le MEES a permis l'embauche de 1 500 personnes additionnelles en services directs aux élèves dans leur cheminement scolaire, bonifiant ainsi l'accompagnement des élèves en difficultés. Le plan économique prévoit une injection supplémentaire de 1,8 milliard de dollars afin de poursuivre ce plan d’accompagnement. Mais est-ce bien la solution?

L'exemple de l'Ontario

En regardant du côté de nos voisins ontariens, on constate que des mesures importantes ont contribué à la réussite des élèves ces dernières années, favorisant la diplomation de 86,5% des élèves du secondaire après cinq ans. En 2017, le ministère de l'éducation de l'Ontario (MEO) a investi une somme supplémentaire de 6,4 milliards de dollars sur trois ans dans son système d'éducation. Il a de plus favorisé des parcours personnalisés pour les élèves :

« Les élèves du secondaire peuvent adapter leur programme en fonction de leurs forces, de leurs intérêts et de leurs objectifs de carrière, plutôt que de suivre une approche uniformisée et unique. Cela permet de créer un milieu d'apprentissage plus stimulant, et les élèves sont mieux préparés à explorer des débouchés possibles après l'école ».

Ces investissements et la modification des cursus démontrent que lorsque les élèves se sentent concernés et qu'on leur offre un programme d'orientation significatif, ils s'engagent davantage dans leur études.

Il faut donc ajouter à l'effet enseignant l'effet que produit un Ministère de l'Éducation qui investit des sommes importantes en éducation et des écoles qui se tournent vers les spécificités des parcours. Le leitmotiv « Chaque élève est important » devrait accompagner le ministère et aussi chaque école, chaque classe afin que la réussite pour tous soit accessible, à l'image de la Finlande qui présentement sert de référence pour plusieurs éducateurs et pédagogues.

Références

Berger, J. & Rinaldi Davinroy, D. (2015). Motivation à apprendre et volition à l’adolescence : développement et étude de la validité d’un nouvel inventaire. Mesure et évaluation en éducation, 38(3), 77–122.
https://www.erudit.org/fr/revues/mee/2015-v38-n3-mee02542/1036700ar.pdf

Bissonnette, S., Richard, M. et Gauthier, C. (2005). Échec scolaire et réforme éducative. Quand les solutions proposées deviennent la source du problème. Coll. Formation et profession. Québec : PUL, 114 p.
https://www.decitre.fr/livres/echec-scolaire-et-reforme-educative-9782763781884.html

Kupermintz, H. (2003). Educational evaluation and policy analysis., teacher effects and teacher effectiveness. A validity investigation of the Tennessee Value Added Assessment System (TVAAS).
http://www.cgp.upenn.edu/pdf/Kuppermintz_-_Teacher_Effects.pdf

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. (2016). Rapport sur la diplomation et la qualification par com scolaire au secondaire. Gouvernement du Québec.
http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/16-00298_rapport_diplo_sec_2016.pdf

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. (2017). Le plan économique du Québec : un plan pour la réussite : dès la petite enfance et tout au long de sa vie. Gouvernement du Québec.
http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2017-2018/fr/documents/Budget1718_Education.pdf

Ministère de l’Éducation de l'Ontario, publié le 8 mai 2017. Les investissements de l’Ontario dans l’éducation ont fait grimper le taux à un niveau historique de 86,5 pour cent. (Rapport de 2016).
https://news.ontario.ca/edu/fr/2017/05/le-taux-dobtention-du-diplome-detudes-secondaires-est-a-son-plus-haut-niveau.html

Sanders W. L., Horn S. P. (1998). – Research Findings from the Tennessee Value- Added Assessment System (TVAAS) Database : Implications for Educational Evaluation and Research. Journal of Personnel Evaluation in Education 12/3, 247- 256.
https://www.sas.com/govedu/edu/ed_eval.pdf

Fortin, L., Plante, A., Bradley, M.-F. (2011). Recension des écrits sur la relation enseignant-élève. Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.
https://www.csrs.qc.ca/fileadmin/user_upload/Page_Accueil/Enseignants/Fenetre_pedagogique/PEPS/Relation-maitre-eleve.pdf

Viau, R. (2000). Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Correspondance, Volume 5, no. 3. Université de Sherbrooke.
http://correspo.ccdmd.qc.ca/index.php/document/connaitre-les-regles-grammaticales-necessaire-mais-insuffisant/des-conditions-a-respecter-pour-susciter-la-motivation-des-eleves/

Robert, Paul. L'éducation en Finlande. Les secrets d'une étonnante réussite. « Chaque élève est important ». (Sans date).
https://www.meirieu.com/ECHANGES/robertfinlande.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur