Articles

Chasser le téléphone de l'école est-il une solution?

La France veut bannir le téléphone cellulaire dans l'enceinte scolaire. Est-ce la bonne solution pour engager les étudiants?

Par Alexandre Roberge , le 29 janvier 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 09 mars 2018

Lorsqu’Emmanuel Macron et son gouvernement ont pris le pouvoir en 2017, ils ont rapidement pris les rênes du système d’éducation français. Ils ont, entre autres, remis en place le redoublement des élèves et la dictée quotidienne. Puis, ils ont décidé qu’il fallait se débarrasser d’un gêneur dans les salles de classe. Ce petit cachottier qui peut se trouver bien fourré au fond d’une poche, mais si facile à sortir quand la maîtresse a le dos tourné... Le téléphone portable n'a pas bonne réputation auprès du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer qui renforcera l'interdiction de ces appareils dès la rentrée 2018.

Une telle politique a forcément fait réagir tous les acteurs de l’éducation en France. Cela a ramené la question de la place du smartphone en classe. Nuisance ou potentiel pédagogue?

Une détox technologique bénéfique?

Parce que certains ont poussé un soupir de soulagement. Bien que l’interdiction d’usage du téléphone durant les heures d’enseignement soit en vigueur depuis juillet 2010, il semble que les enseignants ont beaucoup de difficulté à faire respecter cette loi. D'autant plus que la situation s'est complexifiée. En 2011, seulement 20 % des adolescents possédaient un téléphone, ils sont passés à 80 % en 2015. Conséquemment, bien des professeurs ont l’impression de lutter contre la dépendance implacable des adolescents à leur appareil. Beaucoup d’entre eux ignorent même les contrevenants sinon ils passeraient leur temps à les réprimander plutôt que transmettre les savoirs. Et la confiscation cause des crises monumentales que beaucoup ne veulent plus revivre.

Les détracteurs du téléphone ont droit, de l’autre côté de la Manche, à des nouvelles venant conforter leurs arguments pour bannir les téléphones en classe. Déjà en 2015, une étude publiée par The Guardian montrait que ce type de règlementation avait eu un impact considérable sur les notes des lycéens. Ils avaient augmenté d’environ 6,4 %, ce qui correspondrait, selon les chercheurs, à presque une semaine supplémentaire d’école. En septembre 2017 a été diffusée cette histoire d’un lycée britannique qui a fait le défi pour les élèves et le personnel de se séparer de l’appareil pendant une semaine. Une détoxication numérique qui, d’après les témoignages recueillis, a eu un effet bénéfique. Cela aurait permis aux apprenants de mieux se concentrer sur les travaux à faire.

Et les usages pédagogiques dans tout ça?

S’il y a des critiques de l’appareil portable en classe, ils sont encore plus nombreux à dénoncer le ministre et son approche d’interdiction. Déjà parce qu’il sera très difficile d’appliquer cette politique. Vu le nombre d’appareils, il faudra implanter des milliers de casiers, ce qui semble impossible à mettre en place dans des établissements au budget déjà serré. De plus, les enseignants ne peuvent pas tout contrôler et n’ont pas le droit de fouiller un élève. Alors comment feront-ils pour dénicher les contrevenants, d’autant plus que bien des parents sont ravis d’avoir un moyen de rejoindre leur enfant à l'école ou que celui-ci soit en mesure de le faire? Même dans les établissements où l'interdiction « fonctionne », plusieurs élèves admettent trouver des astuces pour le regarder discrètement. Alors, faudra-t-il débourser des centaines d’euros dans des détecteurs ou brouilleurs d’ondes dans les écoles?

Et puis, cette décision fait fi des utilisations pertinentes du téléphone. Comme le notera ce professeur au Département des sciences de l’éducation à l’Université du Québec de Chicoutimi, cette politique semble contre-productive. Dans un contexte où l’éducation aux TIC se veut primordiale, comment justifier qu’un des appareils connectés les plus communs soit banni de l’enceinte scolaire? N'est-il pas préférable d'apprendre aux adolescents à s’en servir intelligemment? La prévention pourrait éviter des comportements irréfléchis sur les réseaux sociaux, entre autres. Le syndicat enseignant Sgen-CFDT s’est d’ailleurs dit contre cette interdiction qui va ajouter une autre responsabilité sur les dos des professeurs déjà bien occupés et qui vont brimer les initiatives du type AVAN (Apportez votre appareil numérique). Il faut dire que la fédération appuyait déjà ce type de démarche avant l'interdiction officielle.

Ce professeur, quant à lui, trouve dommage qu’on ne voie pas les bienfaits du téléphone portable autant pédagogiquement que pratiquement. En effet, avec les applications, il est possible de considérablement baisser le poids des cartables scolaires grâce à l'usage de manuels électroniques, de jeux ou exerciseurs, de baladodiffusions, etc. Encore faut-il que les professionnels, les institutions et même les élus connaissent ces solutions technologiques et les effets sur la pédagogie.

Ce débat est donc tout en nuances. Tout le monde semble d’accord pour dire qu’il faut offrir aux jeunes des périodes où ils décrochent du téléphone, profitent du grand air et sortent du numérique pour du concret. Or, est-ce que chasser les appareils intelligents de l’école est une solution efficace? Rien n’est moins sûr. Le débat reste entier que ce soit en France ou au Québec. Cette mesure pourrait, selon les partisans, améliorer la concentration en classe, mais, pour les autres, elle reviendrait à ignorer des pratiques pédagogiques qui pourraient davantage engager les apprenants en utilisant autrement un objet qui fait partie du quotidien des adolescents.

Illustration : Dick Thomas Johnson High School Girl Not Allowed To Show Her Face via photopin (license)

Références :

Allaire, Stéphane. "L'interdiction Avant L'éducation." Le Quotidien. Dernière mise à jour: 19 décembre 2017. https://www.lequotidien.com/chroniques/linterdiction-avant-leducation-26843340a213726f033f795f7899f666.

Chartreux, Christophe. "Interdire Les Téléphones Portables Au Collège? Un Débat Affligeant..." Vivement L'Ecole!. Dernière mise à jour: 10 décembre 2017. http://demain-lecole.over-blog.com/2017/09/interdire-les-telephones-portables-au-college-affligeant.html.

Doward, Jamie. "Schools That Ban Mobile Phones See Better Academic Results." The Guardian. Dernière mise à jour: 16 mai 2015. https://www.theguardian.com/education/2015/may/16/schools-mobile-phones-academic-results.

"Faut-il Interdire Le Téléphone Portable à L'école ?" Europe1. Dernière mise à jour: 3 mars 2017. http://www.europe1.fr/societe/faut-il-interdire-le-telephone-portable-a-lecole-2992532.

Le Monde. "L'interdiction Du Téléphone Portable à L?école, Une Mesure Difficilement Applicable." Le Monde.fr. Dernière mise à jour: 12 décembre 2017. http://www.lemonde.fr/education/article/2017/12/11/l-interdiction-du-telephone-portable-a-l-ecole-une-mesure-difficilement-applicable_5228060_1473685.html.

Mordant, Céline. "Collège Et Lycée : Peut-on Et Doit-on Encore Bannir Les Téléphones Portables De L'école ?" Le Monde.fr. Dernière mise à jour: 2 avril 2017. http://www.lemonde.fr/education/article/2017/04/02/college-et-lycee-peut-on-et-doit-on-encore-bannir-les-telephones-portables-de-l-ecole_5104534_1473685.html.

"Non, Il Ne Faut Pas Interdire Le Téléphone Portable Au Collège." Fédération Sgen-CFDT. Dernière mise à jour: 21 novembre 2017. https://www.sgen-cfdt.fr/actu/non-il-ne-faut-pas-interdire-le-telephone-portable-au-college/.

Pasquesoone, Valentine. "Pourquoi L'interdiction Des Téléphones Portables Au Collège Ressemble à un casse-tête." Franceinfo. Dernière mise à jour: 14 septembre 2017. https://www.francetvinfo.fr/societe/education/refondation-de-l-ecole/pourquoi-l-interdiction-des-telephones-portables-au-college-ressemble-auncasse-tete_2372263.html.

"Un Collège Parisien Où Les Portables Ne Sonnent (presque) Jamais." Capital.fr. Dernière mise à jour: 10 janvier 2018. https://www.capital.fr/economie-politique/un-college-parisien-ou-les-portables-ne-sonnent-presque-jamais-1264589.

"Un Lycée Britannique Teste La Détox Numérique Avec Succès." Matelem. Dernière mise à jour: 19 septembre 2017. http://www.matelem.fr/article/un-lycee-britannique-teste-la-detox-numerique-avec-succes.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné