Articles

Big teacher is watching you !

Georges Orwell a inventé « Big Brother » en 1984 ; serions-nous en train d’inventer « Big Teacher » ?

Par Denis Cristol , le 26 février 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 11 avril 2018

La nudité numérique guette les étudiants. Leur vie devient transparente, tout est connu de leurs habitudes et de leurs préférences. Est-ce que cela améliore vraiment la qualité des enseignements et des parcours? Est-ce que cela limite l'exclusion et réduit l'échec scolaire? Cela reste à voir. Et que se passera-t-il quand toutes les données seront interconnectées ?

Tout a commencé avec la dématérialisation des données papier

Les dossiers «papier» alimentent les archives des institutions éducatives depuis qu'elles existent. Tout d'abord des dossiers d'inscription puis des livrets scolaires et de notation. Des traces du passage, d'épreuves, d'examens, de diplômes sont soigneusement conservées. Avec les inscriptions en ligne les dossiers se numérisent. Les duplicatas de diplômes ou les preuves de participations sont indexés par les services de chancelleries, tenus de garder les registres à jour en cas de Validation des Acquis de l’Expérience ou de demande d'équivalence.

Pour certains diplômes les extraits de casier judiciaire ou le passé militaire sont même requis. Les institutions éducatives se passeraient de certaines traces. Celles du passage d'apprenants indélicats se trouvent parfois gravées au couteau dans le mobilier et des graffitis ornent les murs. Il s'agit d'effacer ces expressions trop personnelles, stigmates d'une rébellion d'un désir qui s'exprime mal en cours. Mais, parfois ces traces sont valorisées quand un hôte illustre en est l'auteur.

Les données génétiques et médicales prédiront les futurs génies

Les étudiants sont suivis par des livrets de santé leurs vaccins obligatoires sont identifiés dès la plus tendre enfance. Les dossiers médicaux transitent d'institution en institution. Le secret médical est censé protéger chacun d'entre nous. La tentation de rassembler toutes les données biologiques d'un individu est grande certains voudraient même repérer précocement les sujets qui risquent de poser des problèmes à l'école. Et, si comme la Chine s’y lance, une recherche du gène du génie, de l'innovateur, de l'intelligence remplaçait les tests de sélection si couteux à organiser? Des dystopies ne sont pas difficiles à imaginer.

Nos téléphones sont des mouchards

L'activation des bornes relais par les téléphones portables indique tous des déplacements d'un individu. Le téléphone portable est un véritable mouchard révélateur de nos habitudes. Dans le même temps il peut aider à se déplacer sur le campus, faciliter des rencontres, favoriser le passage de consignes entre un professeur et ses élèves, favoriser les retrouvailles lors d’un événement mais aussi fliquer les allées et venues et les cheminements préférés. La géolocalisation systématiquement activée peut aussi offrir des surprises.

Des photos se retrouvent instantanément en ligne datées et localisées si l'on n'y prend garde. Un apprentissage du discernement est indispensable pour que l'outil donne le meilleur sans verser dans la trahison de son propriétaire. Le journal l’étudiant conseille des applications pour faciliter la vie des étudiants.  On peut aussi imaginer des applications téléphoniques pour augmenter la participation aux élections au bureau des élèves, des syndicats étudiants ou des délégués. La trace de ces votes livrerait le profil politique et les choix d'idées.

L’étudiant révélé par les réseaux sociaux

Les comportements des étudiants en ligne n'ont plus de secret pour leurs enseignants. Les groupes même enfouis sur Slack, Facebook, Linkedin, Whatsapp, Snapchat finissent par révéler leurs secrets. Les messages imprudemment laissés réapparaissent un jour ou l'autre de vérification de référence pour l'obtention d'un stage ou d'un emploi. L'accès à des données personnelles et leur rectification voire leur effacement est malaisé.

Les fréquentations que l'on entretient avec tel ou tel, complètent par recoupement, les informations disponibles sur soi. Les algorithmes croisent en effet tellement de données que rien ne reste secret longtemps. Qui plus est, nombre d'opérateurs ne se gênent pas pour vendre des données et rentabiliser les services gratuits qu’ils offrent.

Forage sur les plateformes de données d'apprentissage

Les learning data sont capturées à l'insu des apprenants. Elles optimisent le regard des gestionnaires sur les pratiques d'apprentissage. Elles leurs permettent par compilation et analyse de comprendre des comportements singuliers ou de groupe. Des métiers de spécialistes des learning analytics s'inventent pour extirper des connaissances utiles pour le meilleur remplissage d'une salle, l'optimisation de transport, ou la gestion d'horaires d'ouverture d'une bibliothèque ou d'une piscine par exemple. 

Le champ des learning analytics est particulièrement développé pour le suivi des apprentissages dans  les MOOC ou les LMS. L'imagination des administrateurs est sans limite. Ils tracent ainsi :

  • Fréquences, horaires et durée de connexion
  • Nature des exercices réalisés et contenus téléchargés ou consultés
  • Ordre des apprentissages engagés
  • Nombre de contenus ou de messages postés
  • Taux de complétion d'un cours
  • Taux d'attrition d’un groupe
  • Informations personnelles (adresse, âge, sexe, situation familiale etc.)
  • Livrables déposés

Roberge rappelle les différentes stratégies des administrateurs pour utiliser les données entre analyse descriptive,  analyse prospective, et analyse prescriptive. Plus encore les caméras vont révéler si celui qui passe un examen devant son écran est bien celui qui a suivi les cours, et les logiciels sont d’ores et déjà capables de lire les émotions.

La connaissance d'une cohorte est bien supérieure avec les moyens d'agrégation de données et autorise des recoupements avec d'autres informations.

Big teacher sait aussi tout ce que vous faites

Avec les tensions sécuritaires, des caméras de vidéosurveillance ont été installées dans les écoles et les universités et jusque dans certains amphithéâtres. Les caméras de vidéosurveillance contrôlent abords et espaces communs. Oubliez les baisers furtifs dans les WC ou à la bibliothèque. Parfois même des portiques de sécurité sont déployés faisant sonner les sacs à la moindre détection de métal. Les comportements potentiellement antisociaux sont scrutés par anticipation. Les réactions émotionnelles et les séquences de comportements interprétés. Une suspicion continue s'installe jusque dans l’acte éducatif.

Toujours plus d'informations

Les données se captent partout, les achats via une carte de crédit, l'inscription magnétique des activations de bornes pour des abonnements de transport en commun, les cartes magnétiques de fidélité. Les achats sur le campus dévoileront jusqu'au sandwich consommé et donneront des indices sur votre religion. Big teacher travaille à des algorithmes qui recoupent les données pour mieux contrôler les apprentissages et limiter le hasard. Espérons que les bénéfices l'emportent sur la perte d'intimité et de direction de son propre destin et que les data learning managers intègrent une part d’éthique dans leurs postures.

Sources

Wikipédia – Big Brother -  https://fr.wikipedia.org/wiki/Big_Brother

Wikipédia - Données d’apprentissage
https://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_de_l%E2%80%99apprentissage

La personnalisation éducative par les données - Thot Cursus - Alexandre Roberge
http://cursus.edu/articles/36781

Les gènes du génie - Pauline Gravel - Le Devoir -
http://www.ledevoir.com/societe/science/374571/les-genes-du-genie

Du deep learning aux systèmes prédictifs de l’IA - MOOC Digital Média Paris - 
https://vimeo.com/234804536

La vidéosurveillance dans les amphis - Libertés chéries -
http://libertescheries.blogspot.fr/2017/12/la-videosurveillance-dans-les-amphis.html

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné