Articles

Le Louvre à l’école et vice-versa

Un alliage physique et numérique

Par Denis Cristol , le 08 mars 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 12 mars 2018

Un musée exceptionnel

Le Louvre est l'archétype du musée. Un monument imposant situé dans l'une des grandes capitales de culture européenne. Sa pyramide de verre transparente posée dans la cour de l'ancien château royal est un geste architectural original qui laisse passer les regards et invite l'imaginaire. Il attire les productions cinématographiques hollywoodiennes. Il abrite la plus grande collection d'art au monde. Même ses 250 000 œuvres en réserve cachées en dessous du niveau de la Seine font fantasmer. C'est peut-être l'imminence d'une crue centennale du fleuve parisien ou les péripéties de la conservation des œuvres lors de la seconde guerre mondiale qui ont incité à numériser activement le patrimoine entreposé là. Ce sont déjà de nouveaux usages de visite qui se développent.

Un lieu unique d'apprentissage

Le Louvre abrite en son sein une école qui prépare l'élite étroite des conservateurs de musée. Ces derniers devront réussir à mémoriser les cartels de plus de 5000 œuvres pendant 3 ans. Comment font-ils? Apprendre par la déambulation est une caractéristique de la pédagogie du musée. Les salles sont organisées de façon chronologique et thématique. Chaque salle contient des œuvres majeures qui servent de repères mnémotechniques aux objets plus communs disposés alentours. Comme si des fils invisibles reliaient l'œuvre principale aux autres vitrines.

En sus de ces repères de classement l'habituation de l'œil aux petites différences d'une période à l'autre permet de comprendre ce qui évolue. Prenons l'exemple d'un kouroï, ce style de statue grecque antique est fait d'un seul tenant de pierre. À la première époque les pieds sont parallèles et les bras strictement allongés le long du corps. Puis les sculpteurs prennent de l'assurance. En maîtrisant mieux la taille du marbre, ils osent donner plus d'ampleur au mouvement, les pieds et les bras se décrochent légèrement du corps. Au fur et à mesure du temps les sculpteurs s'enhardissent et les sculptures jouent des vides, gagnent en grain et en transparence. Des styles se dessinent. Les sculpteurs jouent avec la veine des pierres et les statues se font presque aériennes.

Apprendre à percevoir tout ce mouvement dans la taille d'un bloc participe de l'éducation de l'œil des élèves. Déambuler avec les explications d'un professeur de salle en salle permet de comprendre les liens invisibles de chaque groupe d'objets. A la mémoire kinésique et spatiale (mémoire du mouvement et des espaces) s'adjoignent  la mémoire visuelle et auditive et crée une expérience sensible que s'efforcent de reproduire les visites virtuelles. Outre les étudiants qui fréquentent l’amphithéâtre peu connu du grand public du Louvre, les auditeurs du Louvre bénéficient également des apports d’un corps professoral réputé.

Le flux physique et le flux virtuel

8 millions de touristes visitent le Louvre chaque année. C'est même un but de visite pour traverser des continents et des océans. Le musée est un des monuments français les plus visités au monde ce sont près de 4000 gardiens qui assurent la protection d'un flux continu de visiteurs. Ces derniers peuvent être surpris de découvrir les étudiants assis à même le sol dans les couloirs pour écouter les conférenciers ou dessiner la statuaire. Des millions de photos immortalisent ces scènes d'apprentissage. Mais les téléphones portables servent aussi d'audioguides aux visiteurs ou permettent d'augmenter la réalité, comme dans cette expérience de visite réalisée avec de jeunes élèves californiens qui n’ont même pas eu à se déplacer de Los Angeles. L’application mobile du Louvre permet d’accéder au 60 000m2 du musée sur les 240 000 m2 !

L'apport de la réalité virtuelle

Le flux de visites virtuelles est conséquent. Il est ainsi possible sans se déplacer de contempler le détail d'une œuvre dans son bain ou posé dans un jardin public. Aux sensations visuelles se maillent celles de nouveaux sens jusqu'alors laissés de côté. C'est envisageable pour un particulier comme pour un groupe scolaire accompagné de son professeur d'accéder à des merveilles. Ce dernier pourra créer une situation pédagogique mélangeant présence et distance.

Les visites virtuelles du musée offrent le loisir d'une visite sans bousculade, avec la possibilité de faire une pause quand la fatigue gagne. A moins que la préférence aille à la visite d'œuvre en réalité virtuelle. L’expérience de pénétrer à l’intérieur d’une œuvre est absolument magique. Le casque est vite oublié au profit d’une sensation de flotter dans l’intention même du peintre et de ressentir ses traits et son geste.

L’expansion physique du Louvre

Ceux qui ne sont pas convaincus par l’apport du numérique se réjouiront qu’en devenant une véritable marque, le Louvre exporte son savoir-faire et ses œuvres. Une première extension est réalisée à Lens. Le Louvre-Lens est  un projet muséographique qui renforce la compréhension des croisements des styles artistiques par une présentation chronologique parallèle des œuvres.

Le visiteur progresse  dans une « galerie du temps » combinant époque, technique et civilisation.  Les œuvres en réserve du Louvre seront exposés à Liévin. Le musée du Louvre a aussi développé un partenariat avec Abu Dhabi. Le Louvre-Abu-Dhabi est le premier musée universel du monde arabe. C'est, pour le Louvre, la possibilité de bénéficier de fonds nouveaux pour l'achat l'entretien et la restauration des œuvres, c'est pour l'émirat la possibilité de rendre accessible à toute sa population des chefs d'œuvre d'art. Les enfants de la péninsule pourront sans peine s'initier aux peintures européennes.

Le Louvre utilise les formats numériques mais aussi sa capacité à transporter des œuvres pour que le plus grand nombre bénéficie de ses trésors. Réjouissons-nous de cet alliage physique et numérique.

Illustration : edmondlafoto - Pixabay

Sources

Europe1 – 8 millions de visiteurs au Louvre en 2017
http://www.europe1.fr/culture/81-millions-de-visiteurs-au-louvre-en-2017-en-hausse-de-10-3540365

BFMTV – Enquête au Louvre avec Tom Cruise et Tom Hanks
http://people.bfmtv.com/cinema/paris-au-cinema-enquete-au-louvre-avec-tom-cruise-et-tom-hanks-1167494.html

Paris City Vision – Le musée du Louvre pendant la seconde guerre mondiale
https://www.pariscityvision.com/fr/paris/musees/musee-du-louvre/le-louvre-pendant-la-seconde-guerre-mondiale

Le Parisien Liévin accueillera les 250 000 œuvres en réserve du Louvre
http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/lievin-accueillera-les-250-000-oeuvres-en-reserve-du-louvre-08-12-2017-7440129.php

BFMTV - Crue centennale les œuvres du Louvre seraient-elles à l’abri ?
http://www.bfmtv.com/planete/crue-centennale-a-paris-les-oeuvres-du-louvre-seraient-elles-a-l-abri-957208.html

Le Louvre – Visite en ligne -  https://www.louvre.fr/visites-en-ligne

360° Inside visite virtuelle - https://www.inside360.fr/visites-virtuelles-lieux/visite-virtuelle-musee-louvre/

Wikipédia Kouroï - https://fr.wikipedia.org/wiki/Kouros

Mémoire kinésique - http://tout-sur-la-memoire.com/memoire-kinesique

RV.Com- Tableau en réalité virtuelle : quand la VR permet de visiter une œuvre
https://www.realite-virtuelle.com/tableaux-en-realite-virtuelle-2012

Louvre ma visite - https://www.louvre.fr/louvre-ma-visite

Le Louvre Lens – Galerie du temps - https://www.louvrelens.fr/la-galerie-du-temps/

Louvre Abu-Dhabi - https://www.louvre.fr/louvre-abu-dhabi

Le Louvre à Los Angeles - Mélanie Roosen - L’ADN
http://www.ladn.eu/entreprises-innovantes/ux-et-experience-clients/le-louvre-a-los-angeles/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné