Articles

Voulez-vous échanger avec moi ? Apprentissage du Chat-bot sur le tas

Comment réaliser un robot conversationnel en quelques heures

Par Denys Lamontagne , le 09 avril 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 02 mai 2018

Comment apprend-on «sur le tas» ?

Quand on est concentré à son apprentissage, le nez dans le guidon et en urgence, on n’est pas trop porté à analyser la façon dont on s’y prend. Dans ce cas-ci, l'idée consiste à faire part non pas tant de ce que l'on apprend mais de la façon dont on s'y prend pour l'apprendre.

Au départ, il fallait un sujet dont j’ignorais tout. J’ai choisi le Chat-bot ou «robot conversationnel»; ça devrait être amusant en plus d’être potentiellement utile !

1- Vouloir apprendre, une question de sensibilisation

La première question est justement comment je suis arrivé à la conclusion que « ça devrait être amusant en plus d’être potentiellement utile ! » ?

J’ai déjà entendu parler des robots conversationnels; certains des rédacteurs de Thot Cursus ont survolé le sujet précédemment et je me suis aussi dit que nous pourrions peut-être même en installer un sur notre site, nous recevons souvent les mêmes requêtes…  voilà pour l’utilité.

Quant à l’idée d’être amusant, d’une part il y avait ce prétexte «extrinsèque», ce défi lancé à l’équipe de rédacteurs et qui n’a rien à voir avec le sujet des chat-bots mais qui concerne l’observation du processus d’apprentissage, et d’autre part mes premiers contacts avec le sujet.

Une petite recherche sur internet m’a sensibilisé au sujet (Robots conversationnels); j’en ai retenu que «l’intelligence artificielle est ce qui distingue les robots conversationnels actuels de ceux de la génération précédente, et qui sont beaucoup plus efficaces».

Ensuite, comme je cherchais quelque chose de pratique, je suis tombé sur QnA Maker, un service de Microsoft utilisant l’intelligence artificielle. Parfait ! L'I.A. c’est justement ce qu’il faut apparemment. J'ai un modèle de référence.

La présentation de QnA Maker dit «From FAQ (Frequently asked questions) to Bot in minutes». Séduisant.  Ce qui amène au second point :

2- Envisager la chose comme possible dans le contexte; sélectionner les sources.

Je n’apprendrai pas à programmer un ordinateur avec de l’apprentissage profond, je vais seulement l’alimenter en données et l’entraîner à répondre intelligemment. Ça a l’air faisable dans le temps dont je dispose et cela semble promettre un résultat valable.

J’estime mon investissement en effort, attention, temps / attentes. Le rapport, compte tenu du résultat promis, semble positif. Alors GO !  J’y vais avec ça.

3- Franchir les obstacles; un peu de persévérance et parfois de l’aide

L’inscription sur le site est un brin délicate. L’univers Microsoft n’est pas ma tasse de thé et je comprend pourquoi, mais c’est quand même mieux qu’avant. Avec de la persévérance, j’ai finalement pu accéder au système QnA. Si je n’avais pas réussi à cette étape, j’aurais certainement demandé de l’aide.  « On ne va pas se rendre, on a même pas commencé à se battre !» comme aurait dit le commandant du Bonhomme Richard à celui du Serapis 

Aucun mode d’emploi. Bon. Dans «Documentation» il y a bien un tutoriel d’un type qui parle avec un accent indo-british et qui donne une certaine idée du fonctionnement avancé, mais je ne suis pas rendu là; trop poussé, je ne comprend pas de quoi il parle. 

Ah !  «Guides»,  on peut s’y retrouver.  Les guides sont bien faits et collent à l’interface. Pas de surprise, on peut suivre.

Dans le menu il y a «Create a new service».  On commence par là.

4- Droit à l’erreur, rétroaction et succès

Rien ne vaut les mains dans le cambouis. J’avance intuitivement et quand je bloque je reviens à l’étape précédente et consulte les guides.  Parfois c’est l’interface qui est mal foutue pour les tablettes, parfois c’est le principe ou la séquence des actions que je n’ai pas comprise, parfois c’est une erreur improbable (j’ai appelé mon premier fichier «Test» et il y avait un bouton «Test», ça a pris quelques clics avant que je comprenne la différence; le bouton sert à tester mon fichier, ce n’est pas mon fichier !)

Pour le reste, ça progresse bien et finalement je peux tester mon robot conversationnel. La rétroaction est immédiate : ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas.

Voici le genre de requêtes les plus fréquentes que nous recevons à Thot Cursus :

  • Je cherche une bourse d’études
  • Je veux obtenir un diplôme gratuitement
  • Pouvez-vous m’aider à étudier ?

Ça fonctionne. Maintenant essayons quelques variations.  Est-ce qu’une intelligence artificielle peut faire le rapprochement entre «gratuit» et «sans payer».

  • Je veux apprendre sans payer

La réponse est inappropriée…. comment lui montrer ? Retour aux guides.  Je ne suis pas le seul à faire des erreurs.  J’enseigne à une intelligence artificielle.  Amusant.

Le fait de connaître un succès est essentiel à cette étape.  Sans succès on en vient rapidement à se déprécier ou à déprécier le sujet, le produit ou la méthode; avec le succès on a le sentiment d'une certaine compétence. La responsabilité de faire connaître un succès est partagée.  Dans un apprentissage, tout ne dépend pas de soi dans certains cas.  Si ce service avait été trop mauvais, je serais retourné à l’étape 2 et j’aurais sélectionné une autre source.

5- Un produit à montrer

J’apprend sur le tas, je n’aurai pas de diplôme mais plutôt une réalisation à montrer.  Dans tout milieu de travail, on s’attend à un résultat.

Le robot fonctionne plutôt bien. Je peux le faire fonctionner, mais pour ce qui est de l’intégrer au site, ça prend un abonnement à un autre service et c’est un autre apprentissage.  

Pour l’instant, j’ai compris l’essentiel et comment l’obtenir.  Je peux faire une estimation sensée du nombre d’heures nécessaire et du coût pour obtenir un service de robot conversationnel valable.  Ça valait bien l’effort.


Maintenant, il faudrait aussi que j’apprenne comme programmer ce Raspery Pi que ma fille vient de m’offrir pour ma fête !  Je vais pouvoir tester si ma méthode d’apprentissage sur le tas fonctionne… 

1- Vouloir apprendre, une question de sensibilisation.
2- Envisager la chose comme possible dans le contexte; sélectionner les sources.
3- Franchir les obstacles; un peu de persévérance et parfois de l’aide
4- Droit à l’erreur, rétroaction et succès
5- Un produit à montrer


Références

QnA Maker - https://qnamaker.ai/

"I Have Not Yet Begun to Fight," 1779 - John Paul Jones in Battle - EyeWitness to History
http://www.eyewitnesstohistory.com/johnpauljones.htm

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur