Articles

Attirer des étudiants autonomes. Le paradoxe presque résolu de l’apprentissage à distance

Par Denys Lamontagne , le 15 juin 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 23 juin 2010

Le but d’une formation est fondamentalement de produire un finissant capable d’appliquer ce qu’il a appris avec les résultats attendus et de voir celui-ci réussir dans le domaine étudié. On crée normalement une formation dans un esprit qui s’approche de cet énoncé.

De son point de vue, le but d’un étudiant est normalement tourné vers un achèvement plus ou moins précis :  «finir ma scolarité obligatoire», «entrer à l’université» «devenir mécanicien, chimiste», «devenir programmeur java, mécanicien aéronautique» ou autre emploi spécialisé; ces buts laissent plus ou moins de latitude et dans les derniers cas mènent souvent à une ou deux écoles bien déterminées avec un choix d’autant plus restreint.

Où se situe l’autonomie pour un étudiant lorsqu’un curriculum est entièrement défini ou presque ?

Spécialement en formation à distance dans les domaines bien établis, les cours sont «stabilisés» et leur raffinement parfois poussé au statut «d’oeuvre». Personne n’est intéressé à laisser altérer des corpus de connaissances bien organisés.

Modalités d’apprentissage

Les étudiants auto-motivés sont bien conscients que ce qu’il veulent apprendre a de la valeur; ils en désirent la version originale et non bricolée.  Par contre, en tant qu’étudiants autonomes, ce qu’ils désirent est de pouvoir exercer un certain contrôle sur leur apprentissage.

Sans plus élaborer, on obtient l’argument marketing de base des institutions à distance : 

        «Chez nous vous aurez accès aux meilleurs contenus selon différentes approches;
         vous avez le choix de celles qui vous conviennent le mieux.»


En ces temps de contenus accessibles, il va de soi que la valeur associée à une formation tient moins à l’origine des contenus, qui sont de plus en plus souvent disponibles dans l’espace public, qu’à la richesse de l’environnement d’apprentissage : qualité des professeurs, qualité des étudiants, qualité des activités, qualité des échanges.

L’argument supplémentaire

Si on se sert des contenus comme outil de marketing viral (les contenus attirent sur le site de l’institution), une fois que les étudiants sont là, ceux-ci constituent le véritable capital: c’est leur attention qui crée la valeur de l’environnement.  Échanges et activités sont réalisés par les étudiants et ce dans l’environnement physique, social et technologique de l’institution. 

Dans ce contexte, ce qu’une institution peut proposer pour véritablement se démarquer est la qualité de son environnement d’études et de support.

       «Chez nous, vous apprendrez à mettre en application et à l’épreuve vos connaissances
        avec les meilleurs professeurs, les technologies les plus efficaces et dans des activités réalistes.
        Vous serez certifiés et reconnus par la meilleure institution du domaine.»


Afin d’affirmer cette prétention, il va de soi que l’on doit promouvoir les réalisations de ses professeurs, de ses anciens étudiants, des entreprises qui les embauchent et aussi des activités de prestige que l’institution réalise : conférences, activités publiques, concours gagnés par les étudiants etc.  L’institution est de qualité, on le constate même à distance.

Toutes les institutions ont de semblables réalisations à leur actif. Toutes peuvent prétendre à l’excellence et à la compétence pour peu qu’elles y croient.  Il est beaucoup moins coûteux d’amener son personnel à l’excellence que de recruter des vedettes à prix d'or, quoique parfois une étincelle soit nécessaire pour allumer la flamme. L’excellence, que l’on peut traduire subjectivement par la fierté, est un état d’esprit très communicatif. Et aussi un excellent argument de recrutement.

Il reste alors à traiter le cas des technologies et les activités, qui sont en rapport étroit avec la didactique et les pédagogies.
On peut l'illustrer par «des étudiants impliqués dans une variété d’activités significatives et des technologies performantes pour supporter leurs interactions et réalisations

Un conseiller pédagogique créatif, des professeurs audacieux, une direction ouverte et des technologies maîtrisées et supportées par une équipe technique compétente; on a tracé les grandes lignes des investissements stratégiques pour les prochaines années.

Des institutions physiques qui offrent un environnement d'étude à distance imbattable. Voilà un paradoxe en voie d'être résolu.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné