Articles

Ludovia.Ch première édition : le numérique au milieu du Canton de Vaud

Les questions d’éducation n’ont pas de frontière.

Par Nicolas Le Luherne , le 22 avril 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 25 avril 2018

Alors oui, j’ai repris le titre que j’avais utilisé en 2016. Oui, je reviens aussi enthousiaste, oui l’esprit “ludovien” était là. J’écrivais en 2016 :

Ludovia, c’est un peu le repas de famille où on invite les cousins pour donner à tous l’occasion de se voir”.

Ludovia#CH, c’est un peu être en famille, on y trouve tous les ingrédients communs et tellement plus encore. Loin d’être un “spin-off” l’Université de printemps répond à l'Été.

Il était une fois...

Celui qui connaît Ludovia voit les montagnes de l'Ariège, les senteurs estivales, un avant-goût de rentrée. En arrivant à Yverdon-les-Bains, je me demandais bien quelle allait être cette première image. Alors, il y a bien sur le lac, les ruelles, ces paysages montagnards… Non, la première image de cette cité thermale est celle d’enfants partis à la découverte, à l’aide d’un ipad, d’une carte et d’échanges avec leurs coéquipiers.

Ludovia#CH, un énième événement numérique dans une scène peut-être saturée ? Loin de là ! A l’image de ces enfants, l’édition suisse de l’évènement ariégeois promeut une école numérique pour émanciper, écouter, négocier, développer les synergies et l’intelligence collective. Si la teinte est numérique, le fond est pédagogique. La qualité des intervenants comme de l’organisation y est pour beaucoup.

Barcamp, explorcamp… les recettes du partage

Pubs TV décortiquées, comparées et discutées en classe avec Pierre André Lechot ou encore Twitter & Twictée : Découvrir, comprendre et pratiquer avec Anne Andrist, deux exemples inspirants pour un seul crédo : le partage de pratiques. Derrière l’apparente simplicité qui se dégage des scénarii pédagogiques, on lit toute la complexité et la volonté de placer l’élève dans une démarche apprenante. Le projet et les compétences au coeur des préoccupations : comparer, discuter, découvrir, comprendre, pratiquer. Nous sommes au centre de la thématique; quel dispositif favorise la mise en capacité de l’élève à devenir un être émancipé ? Accompagner la progression des apprentissages, avoir un regard bienveillant, aider le jeune à développer son esprit critique en le confrontant aux autres. L’enseignement est d’abord une affaire de générosité, d’invitation à l’échange.

Colloque scientifique inspirant

Inspirant, Pierre Dillenbourg, dans son exposé «L’orchestration en classe: des conseils pratiques aux modèles formels». Je retiens également cette conférence d’Alain Pache et Sylvie Joublot Ferré, «Quelles compétences ? Aborder les flux d’informations : propositions en géographie pour des élèves de 11e année (14-15 ans)». L’une des premières libertés est de se mouvoir à sa guise d’un lieu à l’autre. Que se passe-t-il quand on se pose un sens interdit. La question des flux est universelle, elle interroge l’espace et l’usage qu’en fait l’élève.

Pourquoi s’interdire un endroit plutôt qu’un autre, qu’est-ce qui l’explique et comment faire pour que celui-ci soit investi par tous ? Cette question dépasse l'École. L’analyse socio-spatiale nous conduit à parler de démocratie de proximité, de représentation des espaces, de culture, d'attractivité et même de smart-city. Un être émancipé sait qu’il peut agir sur le monde. C’est la mission du chercheur de nous aider à mieux comprendre le monde et celui de l’enseignant de le transmettre et d’aider l’élève à dépasser ses représentations.

Venir à Ludovia#CH, c’est s’apercevoir que les questions d’éducation n’ont pas de frontière. Les préoccupations pédagogiques sont les mêmes. Pour cette première édition réussie, on ne peut que féliciter l’équipe organisatrice.

Ludovia CH

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné