Articles

Se familiariser avec l'économie sociale et solidaire en STMG

Pour changer de manière de diriger

Par Julie Trevily , le 29 avril 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 01 juin 2018

One Dollar - Photosteve101 - Foter.com / CC BY

Enseigner l’économie est une obligation dans certaines filières, comme en STMG (sciences et technologies du management  et de la gestion), mais il s'agit bien plus que d’une simple matière de culture générale.

Des bases pour une vie professionnelle

Parmi les matières enseignées, on trouve l’économie et les bases du commerce international, de façon à faire comprendre aux apprenants les principes généraux de circulation des humains, des marchandises et des capitaux. Il devient alors possible pour les jeunes de mieux percevoir la dimension stratégique des entreprises et les problématiques globales du commerce, notamment l’épuisement des ressources ou l’idée de commerce équitable en passant par l’Organisation Mondiale du Commerce et ses grands principes qui garantissent des pratiques commerciales correctes, y compris vis-à-vis des plus petits producteurs de contrées lointaines. 

En parallèle, c’est aussi l’occasion d’y greffer des connaissances en management des organisations comme la diversification d’une filière (décliner des produits différents ou complémentaires) ou au contraire sa spécialisation (se recentrer sur une activité bien connue et maîtrisée). Bref, on y trouve des contenus techniques précis qui permettent d’envisager la gestion efficace d’une entreprise.

Créer un attrait pour l’économie sociale et solidaire

Plus que ces simples éléments de connaissance technique, nous y trouvons également une occasion de familiariser les dirigeants et managers de demain à une nouvelle manière de gérer son entreprise : l’économie sociale et solidaire

Cette forme d’organisation intègre davantage la coopération, la solidarité et des valeurs sociales dans son fonctionnement. Ce sont par exemple les coopératives, mutuelles, fondations… qui ont une gestion participative et démocratique, dont les bénéfices sont réinvestis dans l’organisation elle-même. Cela permet de poser le principe d’une nouvelle manière d’entreprendre, pas uniquement orientée vers les bénéfices, mais toujours sur la pérennisation de l’organisation en question. Les personnes travaillant dans ce genre d’organisation assument un rôle accru, avec une voix qui porte et des réelles responsabilités dans la manière dont elle est gérée et dont les décisions sont prises. C’est donc un moyen de responsabiliser les  employés et d’assurer leur motivation, notamment par la reconnaissance de la qualité sociale de leur structure. Mais c'est un choix affirmé qui demande des efforts supplémentaires et d'accepter de ne pas récolter les profits dans sa poche, contrairerement aux principes économiques qui ont longtemps été affirmés. 

Pousser vers une autre économie, basée sur la RSE

Dès lors, les apprenants peuvent concevoir une autre manière de percevoir l’entreprenariat, qui peut aussi trouver d’autres modes d’expression, même hors de l’ESS. La Responsabilité Sociale et Environnementale en est un des meilleurs exemples.

Cette approche du management met en valeur la préoccupation des organisations concernées autour du respect de la société, de l’économie et de l’environnement. Si cette version conserve une recherche de profit, elle intègre elle aussi des volets importants pour le développement durable et une forte dimension sociale.

L’humain n’est pas seulement une ressource pour l’organisation, il est aussi un élément dont il faut prendre soin, dont il faut assurer le bien-être et qu’il faut respecter au mieux (parité homme-femme, emploi des personnes en situation de handicap…). Il en va de même pour la gestion des matières premières : la RSE vise à produire plus en utilisant moins de ressources. L'idée est de subvenir aux besoins, tout en préservant la planète, en utilisant l'ingéniosité de l'être humain pour trouver d'autres modes de production.

Les apprenants d’aujourd’hui seront nos dirigeants de demain, il est important de leur transmettre toutes les approches économiques, des plus capitalistes au plus responsables du point de cue social et environnemental.

Les liens

Ministère de l'Education Nationale - Programme de la série STMG
http://eduscol.education.fr/cid59251/serie-stmg.html

Organisation mondiale du commerce
https://www.wto.org/french/thewto_f/whatis_f/whatis_f.htm

Centre de documentation économie-finances, Ministère des finances
https://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Le laboratoire de l'économie sociale et solidaire - 2009-2018
http://www.lelabo-ess.org/+-ess-+.html

Les scop - sociétés coopératives - L'économie sociale et solidaire
http://www.les-scop.coop/sites/fr/les-scop/culture-scop/Loi-ESS

La responsabilité sociétale des entreprises - Ministère de la Transition écologieuqe et solidaire - 6/12/2016
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/responsabilite-societale-des-entreprises

Chambre de commerce et d'industrie de France
http://www.cci.fr/web/developpement-durable/responsabilite-societale-des-entreprises
http://www.cci.fr/web/developpement-durable/environnement-et-energie

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné