Articles

Comment le transhumanisme va changer l'école?

Que devra enseigner l'école pour préparer les élèves à travailler avec des intelligences artificielles plus perfectionnées

Par Alexandre Roberge , le 07 mai 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 14 juin 2018

Il parait toujours difficile de bien jauger la période de temps dans laquelle nous nous trouvons. Personne ne parlait, durant les années allant de 1945 à 1973 en France, des Trente Glorieuses. Ce sont des historiens qui, plus tard, revisitant cette période l’ont nommé ainsi afin d’expliquer le boom économique qu’a vécu l’Hexagone dans les suites de la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, s’il est ardu d’avoir du recul sur notre époque, nous sentons tout de même que nous sommes parvenus à un moment déterminant. La technologie est en train de progresser à une vitesse qui nous dépasse. L’intelligence artificielle et les machines intelligentes sont sorties des espris d'auteurs de science-fiction et deviennent en partie réalité.

Conséquemment, le marché de l’emploi est en train de se métamorphoser rapidement. De plus en plus de tâches répétitives et ennuyeuses ou dangereuses sont reprises par des machines. Si cela a du bon pour les humains pour qui la vie est facilitée, il n’en reste pas moins que cela menace la fonction de nombreuses personnes dans les secteurs professionnels. De plus, cette métamorphose atteint l’école qui doit se remettre en question. En effet, quoi enseigner à des élèves qui vont être confrontés à des milieux de travail totalement différents dans les prochaines décennies?

Apprendre comment penser

Les machines vont forcément prendre de plus en plus de place dans le système éducatif. Elles vont permettre une personnalisation extrême de l’enseignement pour chaque individu afin qu’il s'améliore. Dans l’idée du transhumanisme, même l’éducation fera des plus jeunes des humains augmentés. C’est du moins ce que croit Laurent Alexandre, auteur de la Guerre des intelligences dont vous pouvez lire un extrait ici

Par contre, il faudra que les instances publiques soient prêtes à investir massivement pour arriver à un tel système éducatif. Ce qui est encore loin d’être le cas. Pour les professeurs, il ne s’agit toutefois pas d’une fin de carrière. Les machines ne pourront jamais les remplacer dans ce rôle de médiateur entre les savoirs et les individus. Seulement leur rôle sera davantage de leader, d’inspiration afin de motiver les jeunes à apprendre.

Mais il faudra nécessairement changer les approches. Au lieu d’inculquer quoi penser, il faudra que les jeunes saisissent comment penser. Ainsi, les apprenants ne seraient pas uniquement au service des intelligences artificielles, mais pourraient les comprendre et même les modifier si besoin est. Cela va exiger d’intégrer davantage les sciences cognitives du début de la scolarisation au niveau universitaire. Évidemment, tous ne pourront pas être des professionnels de ces différents champs de compétences (neurosciences, neuropsychologie, logique, psychologie du développement, intelligence artificielle, etc.), mais en diffusant les principes, les jeunes hommes et femmes sortiront plus outillés pour comprendre les mécaniques de la pensée. Ils sauront donc agir avec les intelligences artificielles et ceux qui deviendront des managers, pourront régler les potentiels problèmes à venir.

Et pour Laurent Alexandre, il est urgent que la France et l’Europe se mettent au diapason et travaillent davantage avec l’intelligence artificielle qu’elle ne le fait actuellement. Sa peur est que le continent devienne le dernier de la classe en cette matière. D’autant plus que si les gens avec un grand QI arrivent bien à survivre avec un monde où les IA règnent, les autres seront totalement largués par le mouvement. Or, il est essentiel pour lui d’éviter cet apartheid d’intelligence en fournissant rapidement des outils afin de développer davantage la réflexion chez tout le monde.

Illustration : Peter Kurdulija Till Dead Batteries Us Do Part via photopin (license)

Références

Claude-Gaudillat, Valérie. « Osons Aussi Les Sciences Cognitives Dans l’enseignement supérieur. » L’Etudiant. Dernière mise à jour : 14 février 2018. https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/osons-aussi-les-sciences-cognitives-dans-l-enseignement-superieur.html.

« Laurent Alexandre : La Guerre Des Intelligences. » Transhumanisme Et Intelligence Artificielle. Dernière mise à jour : 7 octobre 2017. https://iatranshumanisme.com/2017/10/07/laurent-alexandre-guerre-intelligences/.

Laurent, Annabelle, and Blaise Mao. « Laurent Alexandre : “Les élites Ne Veulent Pas Partager L’intelligence”. » Usbek & Rica. Dernière mise à jour : 26 novembre 2017. https://usbeketrica.com/article/laurent-alexandre-elites-ne-veulent-pas-partager-intelligence.

Mamdouh, Sherif. « Education: Le Futur Est Fait De Silicone Et De Carbone. » Bilan. Dernière mise à jour : 21 décembre 2017. http://www.bilan.ch/sherif-mamdouh/education-futur-de-silicone-de-carbone.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné