Articles

Les cours en accès libre sur iTunes U : qu'en pensent les enseignants ?

Par Christine Vaufrey B , le 16 février 2010

Le 11 janvier dernier sur Radio Canada, lors de l'émission L'après-midi porte conseil, Dominique Poirier a demandé à deux enseignants universitaires ce qu'ils pensaient des cours mis à disposition sur iTune U. Sandrine Turcotte, professeure en didactique des  sciences et technologies à l'Université du Québec en Ouataouais et Daniel Weinstock, professeur de philosophie à l'Université de Montréal, ont donc écouté quelques cours avant de faire part de leurs impressions. Carl Charest, journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, directeur du site Branchez-vous.com, complétait la table ronde.

Une offre déjà très vaste

Les deux enseignants se sont dits impressionnés par l'ampleur de l'offre de cours disponibles. Ceci pour regretter la faiblesse de l'offre en français, les universités anglophones étant jusqu'à présent celles qui assurent la plus grande partie de l'offre. L'Université de Montréal fut l'une des premières universités francophones à proposer des contenus sur iTunes U, et Daniel Weinstock, lui-même enseignant dans cette Université, a signalé incidemment qu'il avait été étonné d'apprendre "par hasard" que ses propres productions audio avaient été mises à disposition sur le site, sans qu'il ait été concerté...

L'abondance de l'offre apparaît comme un avantage, et les enseignants ajoutent qu'il est aisé de trouver ce que l'on cherche grâce aux options du moteur interne.

Vidéo ou audio, quel est le meilleur format ?

Les cours sont mis à disposition en format audio ou vidéo. Daniel Weinstock mentionne le fait que les conférence filmées qu'il a pu visionner l'ont beaucoup déçu par leur faible qualité technique. Une caméra fixe, de l'écho, font que même les meilleurs conférenciers deviennent ennuyeux après quelques minutes. Pourtant, il est possible, à très peu de frais, de réaliser de bonnnes captations vidéo, comme le mentionne, exemple à l'appui, Carl Charest. Mais il faudrait que les universités acceptent d'abandonner leur vision "télé communautaire" des captations vidéos et engagent des professionnels mieux au fait des dernières tendances.

Les cours audio sont manifestement de meilleure qualité; les deux enseignants en ont écouté certains en voiture, en marchant... et soulignent que cette portabilité extrême de l'audio constitue un atout majeur.

Divertissement ou réel outil de formation ?

Les avis divergent entre les trois intervenants sur le fait de savoir si de tels produits peuvent réellement être considérés comme des outils de formation. Pour Carl Charest, ce sont des objets de divertissement intelligent, qui permettent notamment d'occuper utilement les temps morts. Il cite en exemple les conférences de TED, parfaits produits de divertissement intelligent à ses yeux. Mais D. Weinstock observe pour sa part qu'il a essayé d'écouter des cours et confrences de haut niveau tout en marchant, et qu'il lui est apparu impossible de concilier les deux activités. Le "divertissement" exigeant là toutes ses capacités d'attention.

Comme sa collègue Sandrine Turcotte, il ne voir actuellement pas d'autres usages à ces cours que celui de complément à un cours en présence. Tous les deux ont en effet la possibilité de rencontrer leurs étudiants aussi souvent que nécessaire; mais C. Charest mentionne que certaines personnes ne pouvant se rendre à l'université sont heureuses de trouver de tels produits en ligne. Et S. Turcotte ajoute que, en tant que membre de L'école éloignée en réseau, elle constate que les écoles sont capables de produire de bons supports de formation utilisables en ligne, avec un matériel peu onéreux.

Les cours en ligne menacent-ils les cours en présence ?

A l'évidence, les intervenants ne croient pas qu'il y ait concurrence entre les deux modailités d'apprentissage. Ils espèrent des progrès technologiques qui rendraient les cours plus interactifs. S. Turcotte souligne d'ailleurs qu'il n'y a pas qu'iTunes U, qu'on trouve des produits d'apprentissage plus élaborés sur des sites d'universités. Mas ceux-ci ne sont sans doute pas en accès libre. Les enseignants ont golbalement un avis positif sur les cours d'iTunes U, tout en en pointant les limites.

Les cours universitaires en ligne. L'après-midi porte conseil, Radio Canada, 11 janvier 2010

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné