Articles

Quels médias pour sensibiliser à la biodiversité ?

Par Martine Dubreucq , le 17 septembre 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 07 février 2012

Cela fait des années que le thème de la biodiversité nous accompagne, comme une rengaine à laquelle on ne prête plus attention, tant elle est reprise par les publicistes, les entreprises, les politiques jusqu'à l'usure et l'oubli même de ses enjeux.

2010 a été l'année de la biodiversité, et à cette occasion les documents ont fleuri sur Internet, une aubaine pour ceux qui cherchent à raviver l'intérêt des étudiants sur ces questions essentielles, qui dépassent de très loin les "les abeilles et les petites fleurs", la biodiversité engageant notre vie même.

L'image, medium privilégié pour évoquer la biodiversité

Pour entrer dans ces questions complexes, on peut choisir un angle catastrophiste, faire réagir d'abord pour expliquer ensuite :

Et si la biodiversité disparaissait ?

On peut expliquer d'emblée, en faisant appel à des experts les différentes facettes du problème comme vient de le faire  l'Académie des sciences.

On peut médiatiser, scénariser les informations comme dans ce vidéo reportage du portail d'information sur l'Europe, Toute l'Europe .

D'après ces exemples, un premier constat s'impose : le message passe bien plus sûrement avec les images, les animations et les très courtes interventions d'experts !

Agir globalement ET localement...

Que peut faire l'Europe face à ce constat d'échec des objectifs de stabilisation de la biodiversité ? Faire plus, car, comme le dit Laurence Tubiana, directrice de l'Iddri,  « L'Europe a déjà fait beaucoup du point de vue de la protection des espèces ( Natura 2000 est rentrée dans les politiques des pays ) mais ce qu'il manque, c'est une stratégie ferme en ce qui concerne les industries chimiques, les industries de pâtes à papier et les activités agricoles. »

La cinéaste engagée Coline Serreau, dans le magazine hebdomadaire sur le développement durable, Coup de Pouce pour la Planète sur TV5, à l'occasion de la sortie de son documentaire, "Solutions locales pour un désordre global" prétend que "c'est à chaque consommateur de décider ce qu'il veut parce que c'est son argent, ce sont ses impôts qui sont utilisés pour subventionner une agriculture qui le rend malade, qui tue indirectement la biodiversité."

Si l'on n'est pas tenté par le militantisme politique et s'investir cependant dans des actions concrètes, la technologie peut ici contribuer à créer des communautés plus efficaces, comme c'est le cas avec Noah (Networked organisms and habitats), qui permet de géolocaliser ses propres photos d'espèces rares et de participer ainsi à une carte interactive de la biodiversité. Cette application pour mobile,  très séduisante, dont le  fonctionnement a d'ailleurs donné des idées au Muséum d'histoire naturelle  de Paris, a trouvé des terrains d'action il y a peu dans le Golfe du Mexique.

Deux niveaux de ressources proposés à l'utilisateur

Nombreux sont les sites qui font appel à la responsabilité personnelle de chacun, insistant sur l'importance des petits gestes, comme le site de la Fondation Hulot, dont l'importante activité sur de multiples fronts parvient malgré tout à transmettre une vision sereine et d'une stratégie à long terme. Le secret ? Une belle interface très bien conçue, une navigation horizontale qui distribue l'information tout au long d'un cheminement qui a du sens et en "back office", un énorme travail d'équipe, mêlant les disciplines et les approches. 

C'et sans doute cette voie que pourrait suivre une formation efficace aux sciences de l'environnement : un savoir en coulisse, toujours disponible à celui qui veut aller plus loin, associé à une vitrine s'adressant à ce qui le concerne le plus simplement dans ses modes de vie, dans ses questions sur l'avenir de la planète, et plus pratiquement de sa région, de son territoire. C'est une voie qui n'est pas aisée parce qu'elle doit rester proche de la science, en embrasser les incertitudes et les complexités et ne pas avoir peur de les affronter.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné