Articles

Aborder les sujets sensibles en classe : un délicat exercice

Comment traiter des thématiques qui mettent mal à l'aise même les enseignants? Éducation sexuelle, drogues, intimidation...

Par Alexandre Roberge , le 03 décembre 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 31 janvier 2019

Éduquer de futurs citoyens implique de devoir leur transmettre des compétences dans leur langue maternelle, des principes mathématiques, des lois de la nature et des connaisances du passé et de la réalité humaine. Sur ce dernier aspect, cela veut aussi dire aborder divers aspects de la société, dont des sujets qui suscitent des malaises y compris chez les adultes. Un exercice, du coup, fort délicat pour des enseignants qui ne sont pas toujours prêts à traiter ces thèmes.

De l'intimidation à la légalisation d'une drogue

Nous savons que l’école, par exemple, peut être un endroit où l’intimidation peut faire des ravages. Parce que si les adultes réagissent mal face à la différence, les enfants imitent aussi ce rejet. Le professeur doit non seulement sanctionner les actes d’intimidation remarqués mais aussi parler du sujet avec les élèves. Il existe, heureusement, des histoires permettant aux enseignants d’exposer le phénomène aux tout-petits. D’ailleurs, les sensibiliser rapidement aux différences chez les gens est important dès la tendre enfance. Par exemple, ces figurines représentant des personnes ayant un handicap donnent l’occasion de comprendre ce que certains vivent. Pour conscientiser les petits à la réalité des malvoyants, des activités peuvent être organisées avec un bandeau couvrant leurs yeux.

Dans certaines occasions, des changements dans la société obligent les enseignants à traiter de sujets délicats. Par exemple, le Canada est devenu le 17 octobre 2018 le deuxième pays dans le monde à légaliser le cannabis à des fins récréatives. Bien que seules les personnes majeures puissent en consommer, cette légalisation a fait grandement jaser. Forcément, les adolescents posent beaucoup de questions. Pour des spécialistes de l’éducation, le rôle de l’enseignant doit être neutre à ce sujet. Il ne doit ni promouvoir ni démoniser la législation. Il doit surtout être là pour répondre aux questions que peuvent avoir les jeunes.

L’exemple de cette école néo-brunswickoise en est un à suivre. Le personnel scolaire s’est donné comme mission d’offrir des réponses aux interrogations de tous. Ils ont mis en place un atelier avant la date de la légalisation afin d’aborder le sujet et les intervenants, qu’ils soient enseignants ou non, peuvent aussi guider les élèves vers des sites de référence afin qu’ils approfondissent leurs connaissances.

La délicate question de l'éducation sexuelle

Il s'agit du sujet explosif par excellence. Il semble que la recette n’ait pas encore été trouvée afin que tous les acteurs (enseignants, parents, collectivité) soient d’accord sur une marche à suivre. D’autant plus que beaucoup de sujets se sont développés avec le temps. Des thèmes qui suscitent déjà des débats dans la société comme la dysphorie de genre, les orientations sexuelles, les pratiques sexuelles, etc. Conséquemment, développer un programme d'éducation sexuelle se révèle un casse-tête. L’Ontario avait mis en place il y a quelques années un nouveau programme obligatoire abordant ces sujets. Celui-ci arrivait difficilement à être appliqué étant donné la diversité des établissements, dont certains de confession religieuse ne voulant pas l’utiliser. De plus, bien des parents ont demandé que leurs enfants soient exemptés de ces cours. Puis, un gouvernement conservateur a été élu en 2018 et le programme a été ramené à celui de 1998 en attendant des consultations avec les parents.

Un mouvement qui va à l’inverse de ce qui se passe avec sa province voisine, le Québec, qui à la rentrée 2018 a remis en place un programme d’éducation sexuelle obligatoire. Mais cela n’est pas du goût de tout le monde et particulièrement des enseignants qui se retrouvent à devoir aborder des thèmes sensibles qu’ils ne maîtrisent pas auprès de jeunes. Des questions qui se posent également en France où certains se demandent comment intégrer les divers aspects et visions de la sexualité. Comment arriver à avoir quelque chose de respectueux qui ne mélange pas les jeunes?

Néanmoins, cela pourrait être atténué par maints moyens. En Angleterre, le programme d’éducation sexuelle couvre aussi large mais les enseignants ne sont pas seuls dans cet enseignement. Des travailleurs sociaux et de sexologues les accompagnent et sont en mesure aller plus en détails puisqu’ils connaissent ces réalités. D’ailleurs, à ce sujet, bien des sexologues québécois ont affirmé qu’ils auraient aimé être intégrés à ce nouveau programme afin d’épauler le corps professoral.

La mise en place de sites comme celui-ci pourrait bien aider aussi les enseignants à aborder ces sujets. En effet, cette plateforme destinée au programme québécois (mais étonnamment qu’en anglais) offre des plans de cours à divers niveaux, des ressources pédagogiques et même des références pour les apprenants sur les différents thèmes. Toutefois, il nous a été impossible de savoir si le site a été mis à jour par rapport au programme de l'année 2018-2019. Il peut néanmoins apporter un éclairage sur les diverses thématiques de l'éducation sexuelle.

Enfin, il n’y a rien comme une discussion avec les élèves pour en apprendre sur eux et discuter avec eux de sujets. Par exemple, cette reporter est intervenue dans son ancienne école pour parler, entre autres de l’utilisation de Snapchat, un réseau social de brèves « stories » faites avec des photos et messages. Elle a été étonnée de voir à quel point les élèves se sont ouverts et ont raconté des histoires qui ont sensibilisé les autres. Le groupe et cette intervenante ont même abordé les risques et problèmes sans tomber dans du manichéisme. Les élèves se sont demandé à la fin pourquoi ils n’avaient pas droit à plus de cours de la sorte.

Et si la solution pour traiter des sujets délicats n’était pas simplement de partir de ce qu’ils connaissent et de leurs questions afin de leur faire un portrait juste et factuel?

Illustration : zubrow on Foter.com / CC BY-NC

Références

Bolduc, Michel, and Lisa-Marie Fleurent. « Éducation Sexuelle : Un Nouveau Programme Pas Toujours Appliqué. » Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 11 décembre 2017. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1071993/education-sexuelle-rates-programme-ontario.

Fortier, Marco. « Éviter Les “pièges” De L’éducation à La Sexualité. » Le Devoir. Dernière mise à jour : 17 août 2018. https://www.ledevoir.com/societe/education/534682/les-pieges-de-l-education-a-la-sexualite.

Ichou, Sarah. « » Des Collégiens, Snapchat Et Moi » : Récit Saisissant D’une Intervention Dans Une Classe De 6ème. » Bondy Blog. Dernière mise à jour : 20 mars 2018. https://www.bondyblog.fr/education-aux-medias/ateliers-scolaires/des-collegiens-de-6eme-snapchat-et-moi/.

Jurgensen, Geneviève. « Éducation Sexuelle : Parler De “ça” En Classe. » La Croix. Dernière mise à jour : 15 septembre 2018. https://www.la-croix.com/Debats/Chroniques/Education-sexuelle-parler-classe-2018-09-15-1200968913.

Martel, Marie-Michèle. « 6 Histoires Pour Parler D’intimidation Avec Les Plus Petits. » Le Fabuleux Destin D’une Enseignante. Dernière mise à jour : 18 avril 2018. https://www.destinenseignante.ca/2018/04/livres-parler-intimidation-enfants.html.

Sexuality Education Toolkit. Consulté le 29 novembre 2018. https://sexedtoolkit.com/.

« Spécial Enseignant : Parler De La Différence En Classe. » Blog Hop'Toys. Dernière mise à jour : 17 janvier 2018. https://www.bloghoptoys.fr/special-enseignant-parler-de-la-difference-en-classe-2.

« Un Sujet Sensible Dans La Salle De Classe. » Néo UQTR. Dernière mise à jour : 14 février 2018. https://neo.uqtr.ca/2018/02/14/sensible-salle-de-classe/.

Veilleux, Émilie. « Éducation Sexuelle Au Québec : Obligatoire. Qu’en Est-il Vraiment? » Prima Danse. Dernière mise à jour : 20 septembre 2018. https://www.primadanse.com/education-sexuelle-au-quebec/.

Vigneault, François. « La Légalisation Du Cannabis Fait Parler Dans Les écoles. » Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 17 octobre 2018. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1130351/jeunes-consommation-tracadie-information-trousse.

« Éducation Sexuelle : Alors Que Québec Va De L’avant Avec Son Nouveau Programme, L’Ontario Revient à Celui De 1998. » Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 14 juillet 2018. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1112717/education-sexuelle-ontario-programme-1998-quebec-nouveau-programme.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné