Articles

Le jeu de rôle pour percevoir des réalités aujourd'hui disparues

Par Alexandre Roberge , le 03 mai 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 04 juillet 2011

"Grand-mère, quand tu étais petite, c'était le Moyen-Age ? Tu vivais dans un château ?" Si on conçoit sans peine qu'un enfant de 6 ans pose cette question, on constate que des élèves plus grands ont aussi des difficultés à situer les époques sur le fil chronologique, et encore plus à en imaginer les détails. C'est pourquoi les simulations - ou jeux de rôle - sont un des moyens à la portée des enseignants pour faire comprendre à leurs étudiants la réalité d'époques fort différentes de la nôtre.

Des jeux qui transportent dans d'autres époques

Le réseau Ludus, de l'Académie de Caen, est une des principales voix en France pour l'introduction du jeu en classe particulièrement dans les domaines des sciences humaines, comme nous l'avions évoqué dans notre dossier consacré à l'esprit du jeu. Par le biais de son blogue entretenu principalement par Denis Sestier, il permet aux enseignants utilisant les jeux de simulation de s'exprimer sur leurs expériences en classe.

Force est d'admettre que le jeu de rôle peut être un atout pour l'enseignement de l'histoire, particulièrement pour des élèves en difficulté d'apprentissage ! Dans un billet de mars 2010, un professeur qui a utilisé un jeu de simulation intitulé Cuba 1962 pour un petit groupe d'étudiants ayant de gros problèmes comportementaux, exprimait sa surprise de voir ses élèves s'impliquer, garder leur concentration sur la partie pendant près de deux heures.

Un autre enseignant de collège s'étant servi de deux jeux du réseau Ludus (Fief et Intrigues au temps de Louis VI le Gros) expliquait de manière très précise et documentée son utilisation des jeux dans un autre article du blogue de mai 2010. Bien que les étudiants aient eu quelques difficultés à manipuler les divers titres féodaux (roi, seigneurs, suzerains, comtes, ducs, vassaux), on comprend dans son témoignagne qu'ils avaient alors une volonté d'apprendre et de participation accrue grâce à cette activité.

Des jeux de guerre aux jeux en ligne

Les variétés d'activités ludiques de type simulation sont diverses. Cette flexibilité est aussi un atout pour leur intégration dans un cadre scolaire. Par exemple, il y a le jeu d'histoire (wargame) - un faux-ami qu'on pourrait traduire par jeu de guerre - qui s'intéresse aux grandes batailles armées du passé qu'on reproduit par le biais de petites figurines. On peut d'ailleurs lire une page sur le sujet dont un compte-rendu d'une expérience faite en ce sens.

Évidemment, pour une liste exhaustive sur les jeux de simulation historiques, nous vous conseillons la page officielle des jeux du réseau Ludus dans laquelle vous trouverez, par exemple :

Le site propose également aux enseignants des pistes pour la création (ou la modification) d'un jeu pour sa ou ses classe(s) en 10 leçons faciles.

Et Internet dans tout ça ? Le grand réseau informatique comprend déjà quelques jeux de simulations historiques. Vous pourrez d'ailleurs en trouvez quelques-uns dans notre répertoire de jeux sérieux gratuits comme À l'assaut qui est un bon exemple de jeu de simulation historique à utiliser en classe.

L'histoire dans tous ses états, une initiative du CCDMD (Centre collégial de développement de matériel didactique), propose deux autres jeux qui s'adressent expressément aux élèves : Périclès et Jules César. Ces petits jeux de rôle place l'élève dans la peau d'un des ardents défenseurs de la démocratie athénienne ou du célèbre personnage qui assurera le passage de la Rome Antique de la république à l'empire. En 10 questions, on vérifie les connaissances sur ces personnages historiques et la crédibilité du personnage. Une fois terminé, l'étudiant est invité à partager une synthèse écrite de ce qu'il a lu et compris de ces hommes dans un texte qu'il pourra imprimer et remettre à son professeur. Si le tout relève plus du questionnaire que de la simulation, il permet quand même de comprendre les situations sociales et politiques dans deux grandes civilisations de l'Antiquité.

Tous ces jeux, simples ou complexes, visent à faire entrer les élèves dans des réalités aujourd'hui historiques, mais qui furent quotidiennes en d'autres temps.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur