Articles

CESI - Écoles d'ingénieurs pour le renouveau industriel

Les bénéfices de la formation des adultes dans la formation des apprentis

Par Denis Cristol , le 22 avril 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 30 mai 2019

Source Pixabay

L'outil de l'indusrie

CESI (Campus supérieur et de formation professionnelle pour l'industrie) est une association loi 1901, créée en 1958 par cinq entreprises industrielles pour pallier la pénurie d’ingénieurs et permettre à leurs techniciens et agents de maîtrise d’accéder à des fonctions d’ingénieurs. Au même titre que des organismes tels que le CNAM, CESI  est historiquement concerné par la promotion sociale. Son premier Directeur fut Raymond Vatier .

J’ai travaillé et connu le CESI plus de 10 ans, il y a plus de 15 ans de cela. Une belle période d’exploration pédagogique. J’ai alors eu envie de rassembler des éléments pour rendre compte de sa dynamique pédagogique.

Faisant relire le projet d’article à Bernard Blandin, Directeur recherche actuel au CESI celui-ci me fait prendre conscience d’une transformation magistrale de cet établissement. La première partie de l’article rend compte d’une tradition pédagogique formant les « racines historiques » de la pédagogie du CESI que j’ai pu vivre. La seconde montre l’actualité de cet établissement. La conclusion montre la permanence dans le souci constant de faire émerger des personnalités vivantes et d’aider à la construction d’identités professionnelles solides.

Partie 1 - Racines historiques de la pédagogie du CESI.
Un organisme historique de la formation industrielle en France

CESI a particulièrement inspirée mes pratiques d’ingénierie pédagogique. L’ouvrage de Richard Lick souligne la relation étroite entre l’organisme de formation et son environnement proche. Il soutient l’idée que l’entreprise évolue parallèlement aux mouvements de la société française. Son ouvrage couvre la période de 1958 à 1996, il distingue quatre époques. Il est possible de montrer que chaque époque a été marquée par l’introduction de nouvelles pratiques pédagogiques.

Points de vue sur la pédagogie du CESI

Les stratégies d’apprentissage

Dans les ouvertures de cycles de formation, les entretiens intermédiaires, les animations de formation et travaux de groupes, les rencontres avec les entreprises, le vocabulaire des formateurs du CESI  comprend souvent les termes du type «être adulte », «être responsable », «autodétermination », «remise en cause », «travail en groupe ».

La responsabilisation est présentée comme un des processus clés de l’apprentissage. Ceci semble répondre à une stratégie où toute situation est pédagogique. Comme l’ont observé les chercheurs du groupe dit de Palo Alto  les injonctions paradoxales plongent les récepteurs des messages dans la confusion. Un message directement adressé du type «sois autonome » serait donc inopérant. Le CESI cherche à initier un cycle d’autonomisation en plaçant chaque fois que possible les participants devant des choix à faire (choix d’activité pédagogique, choix de projet, lieux de formation, déplacement à l’étranger, proposition par le groupe de conférenciers, négociation avec l’institution ou l’entreprise). 

Des «principes pédagogiques » sont utilisés pour guider l’organisation et la conduite des formations dans cette recherche d’autonomisation. Jean Marie Trillard-Autret, responsable de département à Evry (1986), parlait de ces principes comme des outils et les présentait ainsi :

  • les formés sont les premiers acteurs de leur formation;
  • l’action et l’opérationnel priment sur le savoir académique;
  • les objectifs de changement portent aussi sur la personnalité et les comportements;
  • la formation passe par la résolution des problèmes;
  • l’approche se doit d’être pluridisciplinaire;
  • les nouveaux acquis sont confrontés à la réalité de l’entreprise et de l’environnement en général;
  • les changements techniques ne sont plus subis mais devancés.

Pour Jean Marie Trillard-Autret, ces principes sont des points d’appuis et de repères sur le sens de l’action. Ils facilitent la sélection des pratiques pédagogiques mises en œuvre et guident les formateurs dans leurs choix pédagogiques.

Déclinaison des principes de 1991

Les principes pédagogiques énoncés ne sont pas figés et sont sans cesse réinterprétés. La déclinaison ci-jointe est issue de la formalisation de Khaled Kemoune de 1991 . Remarquez que les principes pédagogiques cités sont quasi systématiquement mentionnés dans les propositions intra entreprises qu’il m’a été donné de consulter dans les archives du CESI Ile de France jusqu’en 2007.

  • Les stagiaires sont les premiers acteurs de la formation

    Cette phrase est reprise dans les plaquettes commerciales, les éditoriaux de catalogues, les textes des formateurs, les publicités. Mais concrètement cela se traduit pour les stagiaires par l’exercice d’une responsabilité sur l'organisation des rencontres intermédiaires avec les tuteurs, l'orientation de séquence de formation ou ateliers pédagogiques et l’animation d'activité pédagogique du type  cercle de lecture, constitution de leur réseau d'entraide, organisation de séminaire de communication, organisation de visites en entreprise. La formation est présentée comme étant l’affaire des participants.

    L’institution met à disposition des moyens (programme, formateur, moyens techniques) dont les stagiaires peuvent discuter. Les participants sont invités à abandonner la place de consommateur de stages et à s’impliquer. Le formateur est pensé comme un médiateur, un facilitateur d’accès au savoir.
     
  • La meilleure situation d’apprentissage est la pratique

    Des projets sont à réaliser pendant les formations. Ce sont des éléments clés des cursus, ils sont particulièrement important pour favoriser l'intégration des contenus de formation dispensés. Tout au long des formations, il s’agit de prendre des exemples concrets pour faciliter les prises de conscience. Les participants sont invités à réfléchir avant l’action et la pratique. Ce principe s’appuie sur la logique de la découverte. Les dogmes sont délaissés au profit de l’expérience personnelle.
     
  • La formation se réalise à partir des problèmes à résoudre

    La pédagogie se veut inductive, elle part des représentations des stagiaires, des situations vécues. C’est à partir des cas réels que sont apportés des éléments théoriques. Il s’agit de cas en train d’être vécus par les participants en cours de formation. « On n’apprend pas en regardant le moniteur auto-école, on se met au volant ».
     
  •  Favoriser l’émergence des représentations

    Il s'agit d'aider les participants à trier et mettre de côté préjugés, à priori, vision limitante de soi ou des autres, de se reconstruire des images utiles pour l'action. Il s’agit de dégager ce que l’on sait déjà. Ce principe part du postulat qu’il existe une hétérogénéité de points de vue. Il est possible de le confronter avec les points de vue des autres, puis de le conforter ou de le remettre en cause.
     
  • La formation se réalise par référence au milieu des formés

    Le travail sur des cas réels se fait notamment par l'apprentissage de la gestion à partir des comptes ou budgets de l'entreprise ou par l'exploitation des situations-problèmes vécus par les participants pendant les périodes d’alternance.
     
  • Faire et se regarder faire

    Il s’agit d’oser des choses, de prendre des risques avec le filet de la formation, de se voir en action et de se corriger. En somme, devenir un praticien réflexif. Ce principe vise à rappeler les nécessaires prises de conscience. Les notes méthodologiques introduisent dans les rapports de stage et mission des « notes de commentaires méthodologiques et critiques ».
     

Partie 2 – Le CESI dans un accompagnement du renouveau industriel

Aujourd'hui, CESI se présente comme "Campus d'enseignement supérieur et de formation professionnelle". En effet, CESI aujourd'hui, ce n'est pas une mais trois écoles avec des pédagogies différentes : l'Ecole d'Ingénieurs, avec plusieurs filières, dont une filière informatique, l'Ecole Supérieure de l'Alternance et l'Ecole de Formation des Managers. Certes, les valeurs initiales sont toujours les mêmes, l'approche responsabilisant le sujet dans sa formation est bien évidemment toujours présente, de même que l'idée de promotion sociale est toujours active et effective, comme en témoignent les enquêtes sur le devenir des élèves ingénieurs. Mais les pédagogies ont fortement évolué.

L'Ecole d'Ingénieurs est majoritairement devenue une formation par la voie de l'apprentissage. Les principes de la formation des adultes ont été appliqués à ce public, l'alternance a modifié la pédagogie, en introduisant le partenaire entreprise. À partir de 2004, l'eXia a permis d'expérimenter les pédagogies actives à grande échelle, et après diverses expérimentations en formation d'ingénieurs, l'ensemble des cursus ingénieurs a basculé vers une pédagogie appelée "Apprentissage Actif Par Projets (A2P2)" en 2015.

Ce qui caractérise l'Ecole d'Ingénieurs CESI aujourd'hui en termes de pédagogie, c'est la mise en œuvre industrielle d'une pédagogie par projets sur l'ensemble du cursus (y compris les cycles préparatoires), et cette pédagogie est synchrone pour chaque filière sur l'ensemble des campus du territoire national. La thèse  d'Alexandra Badets permet de comprendre à la fois l'ancrage culturel de cette pédagogie dans les valeurs de CESI, et ce qui la distingue des pédagogies antérieures.

L’École Supérieure de l'Alternance, s'appuie sur la pratique professionnelle en entreprise et les mises en situations professionnelles, doublement accompagnées (tuteur entreprise et pilote référent CESI). Il ne s'agit pas seulement de "stages", mais d'une véritable immersion dans l'entreprise... C'est probablement là que transparaissent le plus les principes pédagogiques, bien qu'ils aient évolué vers une "pédagogie de l'alternance" impliquant plus fortement les entreprises.

L'Ecole de Formation des Managers, s'intitule "Blended by CESI", s'appuie sur de nombreuses situations d'apprentissage utilisant le numérique (e-learning, classes virtuelles, serious games, travaux collaboratifs à distance...) permettant de réduire la présence à l'École, mais aussi sur les situations de travail réelles de l'apprenant dans son entreprise, avec comme dans les autres écoles CESI, un accompagnement personnalisé du pilote référent CESI.

Conclusion

CESI poursuit donc son développement tant économique que pédagogique. L’invention de l’EXIA école d’informatique basée sur l’approche par problème, développée au Canada par Barrows et ses successeurs (AREF 2013), le renforcement de la recherche, la poursuite d’une adaptation au marché de la formation, et la remise à plat de ses pratiques et contenus de formation «Conceive Design Implement Operate »  CDIO pour certifier que ses 25 campus offrent le même standard de qualité.

La thèse d’Alexandra Badets sur la filière d’apprentissage au CESI  montre tout un processus de construction identitaire « directement imputables au dispositif à l’école, via la répétition de schèmas d’action efficaces ». Les ressources et leviers spécifiques, notamment en fonction des buts fixés par les apprenants à la formation sont un moteur.

En 60 ans, CESI réussit à faire évoluer dans le temps des processus par lesquels les dispositifs d’apprentissage rencontrent des dispositions d’apprentissages. Si les principes pédagogiques que j’avais observé lors de mon passage dans cette institution sont dépassés, il n’en demeure pas moins et c’est une hypothèse que je formule que l’essence d’une pédagogie de l’engagement et de l’autonomie a su être préservée dans la longue durée, ce qui est conforté par la recherche du sociologue Marc Uhalde ayant mené une enquête pour comprendre les ressorts de cette institution éducative singulière.

 

Sources

CESI https://www.cesi.fr/

CESI Pédagogie et accompagnement  https://ecole-ingenieurs.cesi.fr/pedagogie-accompagnement/

AFREF – Raymonf Vatier la passion de faire progresser les hommes dans l’entreprise 
http://fr.afref.org/index.php/8-home/253-raymond-vatier-1921-2018-la-passion-de-faire-progresser-les-hommes-dans-l-entreprise

Lick R Mémoire de la formation : histoire du CESI, Paris, Les éditions du CESI, 1996

Jean Marie Trillard-Autret http://www.ressources-de-la-formation.fr/index.php?lvl=author_see&id=3143

 Khaled Kemoune https://data.bnf.fr/12110492/khaled_kemoune/

Wikipédia Palo Alto https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Palo_Alto

L’usine Digitale - L’exia forme les docteurs House de l’informatique
https://www.usine-digitale.fr/article/l-exia-forme-les-dr-house-de-l-informatique.N266165

Qu'est-ce que l ingéniérie pédagogique 4cristol.over-blog 
http://4cristol.over-blog.com/2016/06/qu-est-ce-que-l-ingenierie-pedagogique.html

Orientation Blog Le monde – Ecole d’ingénieur On peut tout apprendre en résolvant des problèmes
http://orientation.blog.lemonde.fr/2019/02/12/etudes-dingenieurs-on-peut-tout-apprendre-en-resolvant-des-problemes/

Badets, A. (2018). Médiations et obstacles transitionnels dans les interactions dispositions/dispositifs étayant la construction des identités professionnelles: le cas des apprentis ingénieurs CESI en Apprentissage Actif Par Projets (Doctoral dissertation, Normandie).
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02018832

Uhalde, M. (2010). L'utopie au défi du marché: 50 ans de développement du Cesi. l'Harmattan.

Actes du congrès de l’Actualité de la Recherche en Éducation et Formation (AREF - AECSE), Laboratoire LIRDEF – EA 3749 - Universités de Montpellier, Août 2013 Mise en oeuvre de l’approche par problèmes dans une école d’ingénieurs : effet cognitifs et conatifs Bernard Blandin, Philippe Ageorges , Adriana Bacila , Géraldine Poutot

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné