Articles

Discuter des sciences, un jeu d’adultes*

Un jeu européen à grande échelle favorise le débat démocratique autour des questions scientifiques qui peuvent bouleverser nos sociétés à très court terme.

Par Alexandre Roberge , le 06 mars 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 22 mai 2011

Si les sciences font avancer la connaissance que nous avons de notre univers, elles sont malgré tout perçues comme des affaires de spécialistes, et le grand public a bien du mal à s'intéresser aux débats scientifiques.

L’organisme européen FUND (Facilitators’ Units Network for Debate) a conçu un jeu pour faciliter de tels échanges entre néophytes et scientifiques : PlayDecide. Ce jeu de discussion n'est pas là pour créer ou transmettre des connaissances scientifiques, mais plutôt créer un débat démocratique entre les différents acteurs et, du même coup, développer une culture et un intérêt populaire sur des thèmes scientifiques.

Un jeu qui n’en est pas un

PlayDecide se joue en face à face, autour d'une table. A première vue, PlayDecide ressemble plus à une réunion qu'à un jeu. Pourtant, les participants utilisent des cartes qui alimenteront le débat selon une procédure qui ressemble aux règles de nos jeux de société traditionnels.

Marion Sabourdy, sur Knowtex, donne une bonne idée du déroulement d’une « partie ».

Tout d’abord, les participants prennent connaissance de cartes exposant des témoignages, des faits, des pistes de discussion, etc. Chaque joueur choisit parmi celles-ci des cartes qui l’ont touché (que ce soit favorablement ou défavorablement) et explique le pourquoi de sa sélection.

Puis vient le moment du débat où l’on échange franchement à partir des connaissances de chacun et des cartes retenues. Des cartons "défis" sont là pour relancer une discussion tiède et comme au football, des cartons jaunes empêchent une situation de s’envenimer.

Dans la dernière étape, le but est d’arriver à formuler quatre propositions de politique sur le sujet scientifique dont il est question. Les joueurs devront ensuite voter pour exprimer leur accord (ou pas) avec les propositions.

La pluralité des réalités européennes

L’objectif est ensuite de partager sur le site Internet de PlayDecide les propositions et opinions qui ont émergé pendant chaque partie (entre 1 h 30 et 2 h). On peut alors voir les opinions et raisonnements de différents groupes citoyens européens sur ces questions. D’ailleurs, le site touche maintenant toute la communauté européenne et on y trouve une vingtaine de sujets offerts dans le même nombre de langues. Malheureusement, tous les sujets ne sont pas traduits et pour plusieurs d'entre eux on cherchera en vain une version française. Mais les visiteurs sont vivement encouragés à traduire et à adapter les contenus dans leur propre langue. Tous les contenus sont placés sous licence Creative Commons, pour en faciliter la réutilisation et la transformation. Ce sont surtout des groupes qui lancent de nouveaux sujets. Par exemple, le sujet sur la nanotechnologie a été créé par un mouvement de débat et de réflexion sur les risques et avantages associés à cette technologie, Time for Nano.

En lisant, entre autres, les histoires d’utilisation et de fabrication de jeu sur PlayDecide ou les témoignages de consultants pour ces jeux, on cerne vite les enjeux scientifiques qui inspirent et importent aux différentes communautés européennes. En fait, le jeu même permet de discerner les caractéristiques de débatteurs de différentes aires culturelles. Par exemple, les Italiens doivent rapidement user des cartons jaunes pour ramener un peu de calme dans la discussion alors que les Scandinaves doivent, au contraire, se servir souvent des cartes défi pour relancer des échanges trop mornes.

Évidemment, ces jeux de discussion ne sont pas parfaits. Le rythme est parfois cassé par l’utilisation des cartes et celles-ci ne sont pas toujours généreuses en informations. Cependant, ils possèdent un avantage considérable : ils permettent à des groupes citoyens d’exercer leur droit démocratique de discuter, de se confronter à différents points de vue et de prendre conscience des enjeux scientifiques majeurs qui peuvent bouleverser nos sociétés dans un proche avenir. Democs avait fait la même chose pour la politique et l’économie.

Que ce soit dans ses classes ou dans ses communautés, l’Europe est désormais conviée à jouer et à s'entretenir sur des questions scientifiques délicates. On peut gratuitement se procurer les kits dans la langue de son choix (s'ils sont offerts) pour, par la suite, alimenter le débat sur PlayDecide en y partageant ses conclusions. Vivement la venue d’autres jeux pour stimuler encore et toujours la discussion!

PlayDecide

Jouer pour discuter la science, Marion Sabourdy, Knowtex, 16 février 2011

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur