Articles

Publié le 07 juillet 2019 Mis à jour le 04 octobre 2019

L'intérêt de la technologie Blockchain dans l’enseignement supérieur

Comment la blockchain renforce la gestion numérique de la confiance entre les parties prenantes de l’enseignement supérieur ?

L'éducation est l'échange de connaissances et de compétences par plusieurs canaux. Le processus est plus efficace s'il y a confiance entre toutes les parties concernées. Or la technologie Blockchain est un pont qui renforce la « confiance numérique ». Voici donc les six points sur lesquels cette technologie influence l’éducation autant en Afrique que dans le monde. 

  1. Améliorer la détection des fraudes

L'éducation est sujette à la fraude, à la manipulation et au piratage. De temps en temps, on entend parler d'un "professeur" qui finit par ne plus être celui qu'il prétend être. Ils peuvent embellir leurs expériences antérieures afin d'obtenir un emploi ou avoir l'air d'avoir plus d'expérience qu'ils n'en ont vraiment. Ces personnes indignes de confiance envahissent l'espace académique et minent sa crédibilité. Il existe des cas documentés de personnes qui ont falsifié ou menti sur leurs qualifications. Dans certains cas, les fraudeurs présumés sont des politiciens et des fonctionnaires de haut rang.

Il est facile de mentir parce qu'il est souvent difficile pour des tiers de vérifier les qualifications d'une personne, surtout s'ils prétendent avoir obtenu leurs qualifications de plusieurs établissements d'enseignement supérieur. Les hackers qui sont capables de violer les systèmes informatiques de ces institutions peuvent modifier ou supprimer les qualifications des personnes d'intérêt.

La technologie Blockchain peut changer cela. Une blockchain est un registre distribué d'enregistrements. Une fois que l'information a été entrée et vérifiée, elle ne peut plus être modifiée. De plus, personne ne peut ajouter des informations sur la chaîne sans l'accord des utilisateurs du réseau. Certaines universités au Kenya s’appuient sur la blockchain pour la délivrance de certificats et la lutte contre la fraude.  En 2016, le gouvernement du Kenya et IBM ont fait équipe pour permettre aux écoles d'accorder des certificats académiques à travers la blockchain. Aujourd'hui, cette technologie aide à créer un réseau régional où les établissements d'enseignement et les employeurs peuvent avoir davantage confiance dans les résultats des évaluations et des titres de compétences des étudiants.

  1. Certification universelle

Le monde est en train de se transformer en un village mondial connecté dans lequel des gens de différentes parties du monde devraient pouvoir travailler ensemble. Cependant, il n'existe pas de solution universelle pour convertir les relevés de notes en certificats universellement acceptables. Bien qu'il y ait des tiers qui effectuent ce travail, leur processus est lent et, dans certains cas, peut prendre plusieurs mois.

Or les personnes peuvent se servir de la blockchain comme dune plateforme fiable et commune pour stocker des données académiques à des fins professionnelles. Cela simplifie la mobilité des étudiants entre différentes institutions ou régions. Aux USA, des universités comme le MIT, l'Université de Nicosie à Chypre ou l'Université de Melbourne en Australie mettent en œuvre des Blockcerts. Ils permettent aux étudiants de fournir aux établissements et aux employeurs des informations complètes et sécurisées, qu’il s’agisse de résultats aux tests standardisés, d’exigences propres à un cursus, d’activités parascolaires ou d’autres formes d’apprentissage.

  1. Gestion de contrats intelligents

Beaucoup d'anciens étudiants doivent des milliers de dollars aux établissements d'enseignement supérieur. Dans de nombreux cas, ces établissements perdent beaucoup d'argent. Il se peut qu'ils aient à faire appel à des tiers pour recouvrer l'argent qui leur est dû, ce qui peut être un processus très long et lent.

Grâce à la technologie blockchain, des contrats intelligents sont déployés pour suivre les étudiants qui doivent de l'argent aux établissements. Ainsi leurs qualifications ne sont émises qu'une fois que la dette impayée est entièrement remboursée. L'application Boardroom, par exemple, permet aux entreprises de gérer des « contrats intelligents » avec le public à travers les cryptomonnaies autorisées. L'application fournit un système d'administration permettant aux organisations de s'assurer que les contrats intelligents sont exécutés conformément aux règles codées sur la blockchain. Les conseils d'administration peuvent également utiliser l'application pour le vote des actionnaires par la gestion par procuration et la gestion collaborative des propositions.

  1. Facilitation d’une formation en temps réel

La technologie Blockchain peut être utilisée pour fournir un système éducatif décentralisé dans lequel il y a un échange d'informations en temps réel. De cette façon, les étudiants peuvent être formés individuellement par des tuteurs en ligne de réserve qui seront récompensés par les jetons numériques. L’École d’Information de l’État de San José aux USA, a reçu une subvention de 100 000 $ de l'Institute of Museum and Library Services pour financer un projet d'un an visant à explorer le potentiel de la technologie blockchain dans l’enseignement supérieur.

  1. Améliorer la transparence des bourses d'études

Il y a des étudiants méritants qui n'ont pas réussi à obtenir des qualifications supérieures parce qu'ils n'ont pas les moyens de payer les frais de scolarité élevés. Pour relever ces défis, plusieurs organisations gouvernementales et non gouvernementales (ONG) jouent leur rôle en parrainant les étudiants. Cependant, les gens sont parfois immoraux et ils peuvent mal utiliser les fonds destinés aux moins fortunés. La technologie Blockchain peut être utilisée pour améliorer l'efficacité et s'assurer que les bourses d'études vont à leurs destinations prévues.

  1. Gestion des ressources humaines

La vérification des antécédents et expériences professionnelles peut s'avérer une tâche fassidieuse pour les professionnels des RH. Si les dossiers d'emploi et les casiers judiciaires étaient conservés dans le DLT (Digital Ledger Technologies), les professionnels des RH pourraient rationaliser le processus de filtrage et faire avancer les processus d'embauche plus rapidement. Chronobank  par exemple, se concentre sur l'amélioration du recrutement à court terme pour les emplois sur demande (p. ex. nettoyage, entreposage, commerce électronique). L'objectif de la startup est d'utiliser la blockchain pour permettre aux individus de trouver plus facilement du travail et d'être récompensés pour leur travail grâce à un cadre décentralisé via la cryptomonnaie, sans l'implication des institutions financières traditionnelles. Les écoles pourraient utiliser des capacités similaires pour la gestion des substituts et des chauffeurs et pour un marché d'activités parascolaires.

 

Un changement de philosophie administrative

La technologie Blockchain est une réelle opportunité pour l’enseignement supérieur en Afrique et dans le monde, et l’essor de l’un entrainera forcement l’essor de l’autre. Cet essor ne sera possible que si les gouvernements se décident à faire le grand bond en investissant dans la légitimation et l’encadrement des initiatives s’appuyant sur la blockchain. D’autre part, les acteurs de cet écosystème doivent intensifier les initiatives d’éducation et de sensibilisation sur les usages et le potentiel de cette technologie dans l’amélioration des conditions de vie.

Illustration : Geralt - Pixabay


Mots-clés: Confiance Enseignement Supérieur Décentralisation Mobilité Des Étudiants Blockchain Fraudes chronobank boardroom éducation

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !