Articles

Des cours en ligne pour Haïti

Par Christine Vaufrey B , le 14 décembre 2010

Dans le tremblement de terre qui l'a frappée en janvier 2010, Haïti a perdu près de 90 % de ses infrastructures d'enseignement supérieur. Plus grave encore, des milliers d'enseignants et d'étudiants ont trouvé la mort dans la catastrophe, qui feront douloureusement défaut dans les années à venir pour reconstruire le pays.

L'Université du Peupleque nous avons présentée lors de son ouverture officielle, permet aux étudiants du monde entier de suivre gratuitement des cours en ligne. Les responsables de cette Université mondiale et virtuelle ont pris l'initiative, avec leur partenaire haïtien Haitian Connection Network, d'ouvrir un centre multimédia d'enseignement à distance, dans lequel un premier groupe de 18 étudiants a pu engager ou poursuivre un cursus d'études en Sciences informatiques ou Gestion des affaires.

Ces étudiants ont passé les mêmes tests de sélection que les 700 autres personnes qui suivent actuellement les cours de l'Université du Peuple. Tous les cours sont dispensés en anglais, et les étudiants travaillent ensemble à distance. Chaque cours est organisé sur 10 semaines et s'achève par un examen.

Il ne s'agit donc pas de fournir de l'éducation au rabais aux étudiants haïtiens, mais bien de leur permettre de rejoindre un réseau international et d'obtenir un diplôme leur garantissant un emploi sur l'île. Il faut en effet s'attendre à ce que les étudiants haïtiens auparavant inscrits dans les établissements du pays quittent leur île en masse, avec le risque toujours présent de ne pas y revenir une fois leurs études terminées.

L'initiative de l'Université du Peuple s'inscrit donc dans un vaste contexte de restauration des ressources humaines locales, qui s'avéreront cruciales pour la reconstruciton du pays. L'Université du Peuple a prévu d'accuellir à terme 250 étudiants haïtiens et donc d'ouvrir plusieurs autres centres multimédia avec d'autres partenaires locaux. Dans ces centres, les étudiants trouvent de l'électricité et des ordinateurs connectés à Internet. Choses qui faisaient souvent défaut dans les établissements avant le tremblement de terre, et dont l'absence ou le coût prohibitif dans de nombreux pays en développement entrave l'accroissement du nombre d'étudiants.

Forte de son expérience haïtienne, l'Université du Peuple envisage maintenant d'ouvrir des centres multimédias dédiés aux études dans d'autres pays en développement, à l'image de ce que réalise par exemple l'AUF. Nul doute qu'elle sera ici soutenue par la communauté internationale, l'UNESCO affirmant qu'il serait possible de doubler le nombre d'étudiants en Afrique par exemple, si la formaiton en ligne y était matériellement et économiquement plus accessible.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné