Articles

Le C2i, modèle de certification des compétences numériques.

Par Alexandre Roberge , le 09 décembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 05 avril 2011

Le C2i (Certificat informatique et Internet) de niveau 1 atteste de la maîtrise de compétences généralistes dans l'usage des outils numériques et informatiques.  Il a été créé par le Ministère de l'Education nationale et se généralise dans les universités françaises. Tout étudiant est censé obtenir ce certificat au plus tard au niveau licence. On peut se demander si ce nouveau certificat de compétences a réellement sa place dans les études supérieures françaises. En quoi est-ce devenu soudainement essentiel de bien maîtriser les technologies de l'information et de la communication, connus sous le nom de TIC ?

Les professeurs Gérard-Michel Cochard et Francis Rogard, dans un article du elearningpapers, soutiennent que ce certificat est essentiel non seulement pour se débrouiller dans l'utilisation de ces technologies mais également pour acquérir des compétences qui serviront aux étudiants toute leur vie, puisque les outils numériques sont omniprésents dans les univers d'étude, professionnels et personnels.

Pour les auteurs du texte, il semble préférable que l'on ait développé ces compétences autour d'un certificat plutôt que d'un diplôme. Le certificat exigeant qu'on ait bien acquis les compétences listées, toutes filières d'études confondues. Et les compétences auxquelles doivent répondre les étudiants sont nombreuses : on aborde autant l'évolution des TIC que l'éthique, la recherche d'information, la réalisation de documents à imprimer, etc. Ces compétences sont organisées en cinq domaines et réunies dans un référentiel.

Pour les auteurs, le C2i est un modèle de certificat qui implique l'intégration de compétences qui, selon eux, sont plus qu'utiles sur le marché du travail, quelle que soit la branche professionnelle considérée. De plus, il ne s'adresse pas qu'aux étudiants. Les milieux professionnels le voient d'un bon oeil et comme une formation qui pourrait être suivie peut-être par de plus en plus de gens déjà en activité. D'aileurs, le C2I de niveau 1 est d'ores et déjà suivi de différents C2I de niveau 2, cette fois spécifiques à des branches professionnelles : métiers de l'enseignement, métiers du droit, métiers de la santé. Les C2I métiers de l'ingénieur et métiers de l'environnement et de l'aménagement durables sont en voie de finalisation.

Le C2i n'est plus exclusivement réservé aux étudiants de l'Hexagone. Déjà, les tentatives d'implantation dans des universités africaines se font dans des pays comme le Maroc, le Burkina Faso ou le Sénégal, pour ne nommer que ceux-ci. Il entre alors en concurrence avec d'autres certificats et diplômes, tels que le PCIE (Passeport de compétences informatiques et Internet) et, pour les enseignants, l'EPICT (European Pedagogical ICT Licence) tous deux promus par l'Union européenne.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné