Articles

Faut-il chercher à être le prof idéal?

La quête de la perfection ne mène souvent pas au bonheur chez les enseignants

Par Alexandre Roberge , le 09 septembre 2019

Beaucoup d’enseignants ressentent l’ampleur de la tâche à accomplir. Ils doivent jongler entre différents rôles : transmetteurs de savoirs, défenseurs de valeurs nationales, psychologues pour enfants, etc. Pas étonnant que certains craquent et délaissent la profession. Et si, au fond, les professeurs acceptaient de ne pas être « idéaux » et faire de leur mieux pour inculquer ce qui les intéresse?


Cet article est réservé aux abonnés à l’édition intégrale. Vous pouvez vous abonner ici.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné