Articles

Publié le 08 septembre 2019 Mis à jour le 10 octobre 2019

Les attitudes positives des enseignants

Au delà de la transmission, l'enseignant doit être bienveillant et ouvrir des canaux de communication avec ses apprenants. Pour ce faire, quelles attitudes adopter ?

Au delà de la transmission, l'enseignant doit être bienveillant et ouvrir des canaux de communication avec ses apprenants.  Pour ce faire, quelles attitudes adopter ?

L'émancipation par le professeur

Avec Internet, les MOOCs, Youtube, apprendre des savoirs ou des savoirs-faire est devenu accessible à tous. Au lieu de démocratiser le processus, il semble que cette situation ait créé une augmentation de la fracture sociale via la fracture numérique. En effet, il ressort que ce sont les apprenants issus de milieu au capital socio-culturel plus élevé qui profitent de cet accès aux savoirs pour développer leurs connaissances.

L'enseignement dans une salle de classe ou dans un auditoire est et reste donc un moyen essentiel pour donner à chaque élève des chances égales d'émancipation sociale.

Enseigner un art ou une tâche ?

De nombreux métiers sont remis en cause avec l'automatisation ou la robotisation. La digitalisation des écoles permet d'améliorer la qualité des apprentissages et aux enseignants de se concentrer sur des tâches essentielles grâce à la simplification de processus administratifs entourant leur fonction.

Mais enseigner est un art et une question de sensibilité et cela on ne peut l'automatiser. Le maître doit trouver comment gérer le groupe classe, comment créer des canaux de communication avec chacun de ses apprenants afin que l'apprentissage puisse seulement débuter. Sans lien humain, sans sentiment, sans relationnel, il est peu probable qu'un apprenant veuille s'investir dans une activité d'apprentissage.

Créer ce lien est sans aucun doute un art.

Les bonnes pratiques pour créer du lien avec ses apprenants

L'époque a changé, les mentalités ont changé et les technologies ont amené leur lot de nouveautés et une disruption du rôle de l'enseignement. Voyons les facteurs qui restent essentiels et ce qu'implique le changement de paradigme.

1-. Le respect de l'enseignant envers ses apprenants

Que ce soit lors de conseils de classe, de délibérations ou de jurys d'examen, des enseignants ont parfois des propos dénigrants envers des apprenants. L'effet du ressenti du mépris peut avoir des effet catastrophiques.

Il se peut aussi que des paroles malheureuses soient tenues directement envers l'élève ou l'apprenant. La fonction d'enseignant n'attire plus le respect par elle-même. C'est dorénavant une question relationnelle de personne à personne.

Chaque enseignant se doit de respecter la personne de l'élève quelle que soit son attitude ou ses résultats. Sans cette considération préalable, toute relation risque d'être compliquée car l'absence de respect engendrera une réciprocité ayant potentiellement des conséquences très négatives.

2-. Des attentes élevées

effet-pygmalionL'enseignant n'a pas vocation à être une personne qui valide des compétences que l'élève aura apprises aux cours ou par ailleurs. L'utilité première de l'enseignant est de transmettre des savoirs et de permettre ou favoriser l'acquisition de compétences.

Rosenthal, avec sa théorie de l'effet Pygmalion, a démontré que les apprenants étaient influencés par les attentes du maître envers ses élèves. Il est donc essentiel d'être optimiste envers leurs perfomances à atteindre.

3-. Les canaux de communication et la disponibilité

Les avis divergent quant à la disponibilité de l'enseignant étant donné l'existance de messageries, courriel et autre moyens de communication immédiats. Il est important de pouvoir utiliser ces moyens à bon escient et surtout de baliser leurs usages.

4-. Autres pratiques

Une recherche menée au Royaume Uni a aussi mis en évidence ces pratiques:

  • Les pédagogies efficaces tiennent sérieusement compte de l'avis des élèves.
  • L'efficacité des pédagogies dépend du comportement (ce que font les enseignants), des connaissances et de la compréhension (ce que les enseignants savent) et des croyances (pourquoi les enseignants agissent comme ils le font).
  • Une pédagogie efficace implique une réflexion claire sur les résultats d'apprentissage à long terme ainsi que sur les objectifs à court terme.
  • Une pédagogie efficace s'appuie sur les acquis et l'expérience des élèves.
  • Les pédagogies efficaces impliquent l'échafaudage de l'apprentissage des élèves.
  • Une pédagogie efficace fait appel à un éventail de techniques, y compris le travail en groupe structuré et en classe, l'apprentissage guidé et l'activité individuelle.
  • Les pédagogies efficaces mettent l'accent sur le développement de la pensée et de la métacognition d'ordre supérieur, et font bon usage du dialogue et du questionnement pour ce faire.
  • Les pédagogies efficaces intègrent l'évaluation à l'apprentissage.
  • Les pédagogies efficaces sont inclusives et tiennent compte de la diversité des besoins des apprenants, ainsi que des questions d'équité entre les élèves.

L'enseignant dépend aussi de son public

Comme lors d'un spectacle, l'enseignant dépend de son public. Il faut garder à l'esprit qu'il peut mettre en oeuvre tout ce qu'il faut pour favoriser les apprentissages et la réussite, ce n'est pas forcément une condition suffisante.

Certains groupes classe peuvent utilser des moyens à leur disposition pour réussir en s'employant le moins possible. Dans certains niveaux d'enseignements, les apprenants sont représentés dans divers organes. Si l'utilié est réelle, les systèmes peuvent être dévoyés.

La mentalité des élèves, les moyens déviés de réussir, le capital social et l'importance qu'ils accordent à l'institution scolaire ou académique sont des facteurs externes sur lesquels l'enseignant n'a que peu de prise.

Enseigner est génial quand les éléments s'alignent pour que les apprenants atteignent les objectifs. Des facteurs endogènes sont à optimiser rmais reste la question des facteurs exogènes qui peuvent engendrer des frustrations.

Illustration : (nl) Professeurs et moutards-  Rijksmuseum
https://www.europeana.eu/portal/record/90402/RP_P_2015_26_909.html

Sources

https://www.almatropie.org/ecoles/

https://www.psychologie-sociale.com/index.php/fr/theories/categorisation/3-l-effet-pygmalion-a-l-ecole

https://assets.publishing.service.gov.uk


Mots-clés: effet pygmalion

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !