Articles

La classe du futur et la classe de 2011. Qu’en est-il des lieux de formation en entreprise et institutions ?*

Par Denys Lamontagne , le 16 avril 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 21 avril 2011

Webinars, formations en ligne, vidéo-conférences, télé-présence, formations hybrides... la salle de formation dans les entreprises a t-elle un avenir ?

C’est ce qu’a essayé de savoir The MASIE Center en lançant son enquête auprès des grandes entreprises. Les réponses compilées en mars 2011 proviennent de 654 grandes entreprises dans 46 pays, majoritairement des États-Unis.

Ces organisations sont :

  • des grandes corporations - 57 %
  • des institutions de formation - 21 %
  • des agences gouvernementales 15 %
  • des groupes à but non-lucratif 7 %.

Synthèse

À savoir si les classes dans des lieux dédiés (classrooms) allaient dispraître, la réponse est clairement non. Mais ces lieux évoluent en termes technologiques et de capacité.  80 % des organisations prétendent que leurs classes sont utilisées à tout les jours ou semaine. Et la plupart s’attendent à ce qu’elles continuent à l’être autant ou plus dans le futur.

La capacité maximale des classes est de l’ordre de 11 à 30 personnes. Plusieurs organisations font état d’une capacité insuffisante et sont limités dans les usages par des installations fixes qui ne peuvent être déplacées comme des tables, des écrans, des tableaux, etc.  On souhaite du mobilier réellement mobile et des espaces divisibles qui peuvent être adaptés aux usages comme pour des présentations, des discussions, du travail en îlots, etc.

Des capacités technologiques sont évidemment souhaitées, surtout celles permettant l’interactivité comme : tableaux blancs interactifs, accès sans fil pour les apprenants, caméras et microphones pour enregistrer les présentations, des équipements que l’on peut déplacer, plusieurs écrans d’affichage, des tablettes pour chaque participant, la vidéo-conférence pour webinar, un système de vote pour les participants.

L’enquête détaille différentes données et certains commentaires sont fort intéressants dont celui qui présente une expérience où on a permis les tweets et les interactions de ce genre durant des présentations avec pour résultat qu'aucune des personnes qui twittait ne se rappelait de ce qui avait été dit durant les présentations, leur attention étant tournée vers la tâche de transmettre et de recevoir.

Télécharger Classroom of the Future & Classroom of 2011 Survey  - document .pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné