Articles

Publié le 25 novembre 2019 Mis à jour le 23 janvier 2020

Faire appel au financement participatif pour des fournitures scolaires

L'espoir de fournir à tous un enseignement de qualité repose-t-il sur la charité?

Le financement participatif (ou crowdfunding) avait comme idée d’aider soit de jeunes entrepreneurs ou des artistes à réaliser leur projet. Depuis, de nombreux milieux et individus s’y sont lancés. Or, les sites ne sont plus devenus seulement que des plateformes pour encourager des initiatives. Désormais certains s’en servent comme des bouées lancées à la mer pour obtenir de l’aide. Que ce soit après une catastrophe où les assurances ne paient pas ou ces patients américains qui doivent payer des traitements aux coûts faramineux, la charité fait maintenant partie de ces sites. Certains, aux États-Unis, donnent même des conseils pour s’en servir afin d’aider à rembourser les dettes étudiantes.

Or, avec un désengagement de plus en plus de grands de l’État, certaines écoles se tournent vers des plateformes de financement participatif afin de financer des choses qui sont souvent essentielles.

Le problème anglais

La Grande-Bretagne a vu depuis quelque temps une série de décisions basées sur l’austérité budgétaire. Conséquemment, les écoles anglaises ont vu fondre en partie le financement public. Ainsi, en avril 2019, plus de 1000 établissements se servaient d’outils de crowdfunding. Certains se sont tournés vers des sites comme Crowdfunder ou JustGiving alors que d’autres se servent des listes de souhaits Amazon pour motiver les parents et le public en général à donner.

Nous pourrions croire que les demandes concernent surtout du superflu comme des voyages scolaires, des éléments pour des activités parascolaires, etc. Ce n’est pas du tout le cas. Au contraire, les demandes concernent souvent les affaires de base comme des cahiers, de la colle, des crayons, etc. Certaines demandent aussi des produits ménagers afin que le corps enseignant aide dans le nettoyage de l’école. Or, comme le souligne cet éditorial du Guardian, la charité ne compense pas l’austérité. Et si les instances publiques ont promis de réinvestir, voyant les problématiques soulevées, beaucoup ont pris du temps à voir l’urgence. Ainsi, l’inégalité entre établissements s’est accentuée sans choquer, entre autres, le parti conservateur du pays qui voyait comme une bonne chose la philanthropie comme source de financement scolaire.

Une philosophie qui s’étend

De l’autre côté de la Manche, le financement participatif en intéresse plusieurs aussi. Le gouvernement français a même mis en place sa propre plateforme : la Trousse à projets. Ici, il ne s’agit pas de financer des fournitures scolaires mais des idées de sorties, de projets pédagogiques, d’interventions d’experts en classe, etc. Les professeurs (et élèves) sont alors conviés à déposer le projet et mousser l’idée afin qu’elle obtienne le financement. Si la campagne échoue, les donateurs peuvent décider d’affecter le montant à un fonds de redistribution de la plateforme. L’idée étant de soulager les familles financièrement. Celles-ci étaient en effet celles qui fournissaient le plus pour les projets scolaires.

Et si les collectes sont dans 80 % fructueuses, il reste tout de même bien des interrogations sur ce financement public. Parce qu’au bout du compte, ces campagnes démontrent bien le désinvestissement public dans le système d’éducation un peu partout en Occident. Certes, le citoyen paie moins de sa poche à première vue mais il doit quand même sortir le portefeuille éventuellement pour améliorer la vie à l’école de ses enfants ou de ceux de sa famille.

D’ailleurs, certaines administrations ne veulent pas que les profs fassent appel au financement participatif. Par exemple, ce district texan a interdit aux enseignants de se servir de ces plateformes pour obtenir des fournitures scolaires. L’interdiction a été faite au principe que les administrateurs ne voulaient pas que le corps professoral se mette de l’argent dans leurs poches. Pendant ce temps, toutefois, les classes peinent à fournir du matériel avec le 200 dollars annuel.

Le financement participatif essaie de pallier les manques de fonds publics. Le moyen s’avère astucieux mais continue d’accentuer les écarts entre les établissements qui réussissent leurs campagnes de fonds et ceux qui échouent. Cela place malheureusement les enfants dans une espèce de loterie scolaire où seuls ceux ayant eu la chance d’avoir du financement pourront avoir droit à une éducation de qualité.

Illustration : Kat Yukawa sur Unsplash

Références

Adams, Richard, and Niamh McIntyre. "More Than 1,000 English Schools Turn to Online Donations to Close Funding Gap." The Guardian. Dernière mise à jour : 9 avril 2019.
https://www.theguardian.com/education/2019/apr/09/cash-strapped-english-schools-turn-to-online-donations-to-close-funding-gap

Apple, Alex. « Metro Schools Bans Teachers from Using Crowdfunding for School Supplies. » WZTV. Dernière mise à jour : 12 mars 2019.
https://fox17.com/news/local/metro-schools-bans-teachers-from-using-crowdfunding-for-school-supplies

Cobb, Cody. "How to Use Crowdfunding to Pay Off Student Loans." U.S. News. Dernière mise à jour : 19 juin 2019.
https://www.usnews.com/education/blogs/student-loan-ranger/articles/2019-06-19/how-to-use-crowdfunding-to-pay-off-student-loans

Crouzillacq, Philippe. « Trousseaprojets.fr, La Plate-forme De Financement Participatif De L’Éducation Nationale. » L’Etudiant. Dernière mise à jour : 5 décembre 2018.
https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/trousseaprojets-fr-la-plate-forme-solidaire-de-financement-participatif-de-l-education-nationale.html

« The Guardian View on Crowdfunding Schools: Lessons in Unfairness. » The Guardian. Dernière mise à jour : 9 avril 2019.
https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/apr/09/the-guardian-view-on-crowdfunding-schools-lessons-in-unfairness

« La Trousse à Projets, Qu’est-ce Que C’est ? » Ministère De L’Éducation Nationale Et De La Jeunesse. Dernière mise à jour en septembre 2019.
https://www.education.gouv.fr/cid113031/la-trousse-a-projets-qu-est-ce-que-c-est.html

Snead, Florence. « 'Hundreds' of Schools Using Crowdfunding or Wishlists for Supplies. » Inews.co.uk. Dernière mise à jour : 6 septembre 2019.
https://inews.co.uk/news/education/school-funding-cuts-crowdfunding-amazon-wishlists-supplies-education-504025


Mots-clés: Financement Écoles Privé Angleterre Participatif Royaume-Uni Participation   Crowdfunding financement participatif Financement de l'éducation Gouvernements Les états-unis France

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !