Articles

Mettre en place l'apprentissage mobile

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 28 mars 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 06 septembre 2011

Ces derniers temps, on assiste à une multiplication d'expériences d'apprentissage mobile (ou m-learning) au point qu'on en vient à penser que cette tendance préfigure d'une évolution du e-learning dans un contexte marqué par la popularisation de dispositifs portables (iPad, BlackBerry, Palm, cellulaire, etc.) permettant d'accéder à Internet.

Même en Afrique où la mayonnaise du e-learning a du mal à prendre, des initiatives prometteuses d'apprentissage mobile ont été conduites avec succès surfant sur la vague du fort taux de pénétration du téléphone portable sur le continent relativement aux ordinateurs. Depuis lors, ces expériences ont donné lieu à théorisations comme celle dont se fait l'écho le magazine Regards sur le numérique (RSLN) dans un récent article intitulé: Une salle de classe sans les murs : l'avenir de l'école ?. Rendant compte d'une conférence, cet article plaide en faveur de l'apprentissage par le moyen des technologies mobiles.

Plusieurs arguments sont invoqués : un meilleur accès aux système éducatif, surtout pour ceux qui en sont exclus, un élément de motivation, et une meilleure organisation pratique de l'apprentissage. "Grâce à son téléphone portable, on peut apprendre que son prof est malade, et qu'il sera absent le lendemain, et s'épargner ainsi un déplacement inutile. Ou encore savoir où se trouve l'exemplaire le plus proche du livre que l'on cherche, en fonction de l'endroit où l'on se trouve". Les trois conditions suivantes sont nécessaires pour réaliser cet apprentissage mobile.

Faire éclater les murs de la classe

Il ne s'agit pas de démolir les murs dans la réalité mais de penser la classe en-dehors de la classe, de considérer que l'on peut bien enseigner et apprendre sans être présent physiquement entre les quatre murs. Autrement dit, la balle est surtout dans le camp des éducateurs, appelés à une ouverture d'esprit qui favorisera une intégration de l'apprentissage mobile dans l'environnement scolaire.

Renouveler la pédagogie

L'apprentissage mobile doit s'accompagner d'une nouvelle méthode d'enseignement et d'apprentissage : "tirer inspiration de son environnement pour proposer des exercices narratifs et ludiques". Des exemples de scénarios pédagogiques s'appuyant des dispositifs mobliles sont cités à cet effet dans l'article. Cette nouvelle méthode suppose aussi un rôle plus grand accordé à l'apprenant dans la construction des connaissances.

Mettre les enseignants à niveau

Enfin, la partie ne sera totalement gagnée que lorsque les enseignants accepteront de jouer le jeu. C'est-à-dire lorsqu'ils auront adhéré à ce nouveau type d'apprentissage et qu'ils l'intégreront dans leurs pratiques pédagogiques. L'un des défis à relever consiste à mettre les enseignants au même niveau d'utilisation des mobiles que les élèves "car ils sont le plus souvent en retard sur les nouvelles technologies, par rapport aux enfants auxquels ils doivent enseigner...". Loin de l'auteur l'idée de vouloir offenser les enseignants, il ne dresse qu'un simple constat d'une situation déterminante dans toute innovation technopédagogique.

Crédits photo : America's Power, Flickr, Licence CC.

Retrouvez trois articles en accès libre sur l'apprentissage mobile :

Après le e-learning, le m-learning ?

L'apprentissage mobile en Afrique : c'est déjà demain

Stratégies d'approche de l'apparentissage mobile

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné