Articles

Publié le 27 janvier 2020 Mis à jour le 18 octobre 2020

Interview de Sense de Groot au GFEL 2019 - Top 100 des leaders en éducation

Les défis ne concernent pas seulement l'homme et la machine mais aussi l'homme et la nature, et l'homme et le monde.

Image GFEL 2019

Interview de Sense de Groot par Virginie Guignard Legros, l’un des 100 nominés comme leader en éducation par le GFEL 2019 à Dubaï :


Sense, vous avez reçu une gratification d'exception à Dubai en décembre dernier comme faisant partie des 100 leaders en Education, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

J'ai joué divers rôles dans le système éducatif des Pays-Bas, tant au niveau régional que national. J'ai été actif en tant que directeur et administrateur dans l'enseignement primaire, l'enseignement secondaire et l'enseignement professionnel.

Le rôle crucial des enseignants en tant que constructeurs de ponts a toujours été au centre de mes décisions politiques : de quoi les enseignants ont-ils besoin pour construire les meilleurs ponts vers l'avenir pour les élèves qui leur sont désormais confiés ?

Depuis les années 90, je me suis engagé à intégrer les technologies de l'information dans l'éducation. Je dirige une multitude d'activités à partir de la question de savoir comment les technologies de l'information et actuellement l'intelligence artificielle peuvent ajouter de la valeur à la qualité de l'éducation.

Au niveau national, j'ai remis la version finale de la loi sur la profession enseignante. Cette loi met l'accent sur l'autonomie professionnelle et pédagogique de l'enseignant et le dialogue professionnel au sein des écoles. Cette loi, en vigueur depuis 2017, garantit la gouvernance professionnelle des enseignants dans le domaine de l'enseignement primaire, spécial, secondaire et professionnel. Elle est comparable à la liberté académique des professeurs.


Nous nous sommes rencontré lors de cette remise de prix à Dubaï, Qu'est-ce qui fait de vous à votre avis un leader de demain en Education ? Quelles sont vos plus belles réussites ? vos échecs si vous pensez qu'ils vous ont fait grandir ?

Le leader de l'éducation a un œil attentif sur les développements et les besoins de la société. Il a également un œil attentif sur les possibilités des professionnels qui sont actifs dans l'éducation jour après jour. Le leader de l'éducation peut connecter les deux de manière constructive.  Cette connexion constitue la base de l'éducation qui compte vraiment pour les élèves et les étudiants.

J'ai réalisé mes plus grands succès à plusieurs niveaux. Au niveau de l'école et de l'institution, entre autres dans le domaine de la qualité de l'éducation, de la bonne gestion et de l'innovation. Au niveau régional, dans le domaine de l'intégration des technologies de l'information dans les processus d'enseignement primaire et secondaire. Au niveau national, aussi, une loi basée sur le professionnalisme des différents groupes professionnels impliqués dans l'éducation.

Les écoles et les établissements d'enseignement ne prospéreront que si l'espace professionnel de ces différents groupes est respecté et si le dialogue professionnel entre ces groupes est encouragé et facilité. Je suis convaincu que bon nombre des problèmes actuels de l'éducation, tels que la pression du travail et la pénurie d'enseignants, peuvent être résolus par le biais d'un espace professionnel et d'un dialogue professionnel.

Les échecs sont des éléments indispensables du processus d'apprentissage des élèves et des étudiants. Pas de croissance et de progrès sans erreurs. Cela vaut également pour les écoles et les établissements d'enseignement. Être autorisé à commettre des erreurs et à en tirer des leçons ensemble doit être au centre de chaque organisation, certainement dans les organisations qui ont pour objectif principal l'apprentissage.

Dans ma propre carrière, j'ai également appris le plus de situations difficiles. Considérez, par exemple, la résistance au changement dans une organisation. Comment gérez-vous cela? Ou considérez l'orientation interne des enseignants, alors qu'en tant que leader de l'éducation, vous voulez faire le lien avec le monde extérieur. Comment gérez-vous cela? Ou pensez à la formation d'une équipe : comment gérez-vous les enseignants qui ne voient le monde que depuis leur propre classe ?


Notre magazine Thot Cursus s'adresse à des professeurs, des directeurs d'école, des directeurs d'universités, des professionnels de l'éducation, quels seraient les conseils que vous pourriez leur prodiguer en ce début 2020 ?

Mon conseil le plus important est de travailler sur la relation entre l'homme et la machine dans l'éducation. La relation entre l'homme et la machine est un thème dominant dans la société. Le monde de demain et donc aussi les opportunités du marché du travail de nos élèves et étudiants sont déterminés par cela. Dans cette perspective, il est essentiel

  • (a) de réfléchir aux implications pour l'éducation, le curriculum, mais aussi
  • (b) de donner à la machine (technologies de l'information, intelligence artificielle) une place utile dans l'éducation, le processus didactique et pédagogique.


Quels sont vos challenges pour demain ? Souhaitez-vous trouver des personnes avec lesquelles les partager ?

Les défis ne concernent pas seulement l'homme et la machine, mais aussi l'homme et la nature (dont le climat est actuellement l'aspect le plus visible) et l'homme et le monde. L'humanité devrait nous connecter tous, indépendamment de la nationalité ou de l'idéologie. Nous partageons un vaisseau spatial vulnérable, le monde. L'éducation doit travailler sur ces thèmes. Ce sont des thèmes qui touchent tous les niveaux d'enseignement.

À Dubaï, j'ai apprécié les échanges avec les autres leaders. C'est une source d'inspiration pour moi de vraiment travailler là-dessus. En ce moment, je suis en train de resserrer les liens qui s'y sont créés. Ensemble, c'est toujours plus et mieux.

S'il y a une phrase pour vous définir, quelle-serait-elle ?

La devise de mon travail est toujours: “Faites-le maintenant !”

Ces trois mots évitent beaucoup d'agacement et de frustration inutile dans les organisations. J'entends encore des enseignants se plaindre trop du fait que de nombreux problèmes sont censés être repris par les dirigeants pour être résolus trop tard ou plus jamais. Le mot "désolé" n'a pas sa place dans de telles situations !

Si vous voyez une ou deux choses à ajouter, elles sont les bienvenues.

Deux souhaits :

  • Premièrement: à Dubaï, j'ai remarqué à quel point les gens de continents complètement différents ont beaucoup en commun. Cela a été très instructif pour moi. Nous partageons les mêmes problèmes dans l'éducation. J'ai beaucoup appris lors des dialogues en seulement trois jours. Je pense qu'il est merveilleux et utile d'entamer également ces dialogues entre la France et les Pays-Bas.
  • Deuxièmement: la bonne organisation de la gouvernance de l'éducation est d'une grande importance. Les couches ne doivent pas fonctionner côte à côte ou les unes contre les autres. C'est pourtant souvent le cas aux Pays-Bas. Je suis convaincu que le respect de l'espace professionnel des uns et des autres et le dialogue professionnel à ce sujet conduiront à plus de joie et de satisfaction lorsque je travaille dans l'éducation.

Sources images : GFEL 2019 - https://www.gfel.world/


Mots-clés: Pays-Bas Politiques éducatives GFEL

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !