Articles

Publié le 09 mars 2020 Mis à jour le 21 octobre 2020

S'engager pour l'égalité des chances, un combat à plusieurs facettes

Dépasser le déterminisme social

Nous l’avions évoqué dans l’article sur le décrochage scolaire. Les études sur les déterminismes sociaux de la réussite scolaire sont nombreuses. Elles montrent une progression des inégalités et mettent en avant les multiples facettes de ces déterminismes. Discrimination, mais aussi autocensure et mauvaise maîtrise de compétences informelles, jugées périphériques pendant la scolarité, mais essentielles dans l’enseignement supérieur et le monde professionnel.

Alors que faire ? Se résigner en constatant les mauvaises statistiques de la reproduction sociale, mettre en évidence le poids du milieu d’origine dans la réussite scolaire, c’est favoriser la réalisation des prophéties pessimistes. 

De nombreux acteurs tentent par des actions ponctuelles ou des dispositifs ambitieux de limiter le poids de ces déterminismes. Nous nous proposons quelques exemples d’actions.


Témoigner, pour aider à comprendre et pour encourager

Le site de podcast périphéries. fr nous fait entendre des jeunes étudiants qui ont déjoué les statistiques et les déterminismes sociaux. L’émission du 3 juillet 2019 donne la parole à Alicia et Mourad, qui ont rejoint chacun une grande école en France. Les concours d’entrée y sont réputés difficiles et les statistiques indiquent que seuls 4 % d’enfants d’ouvriers intègrent ces parcours.

Une vision limitée des parcours possibles

L’un et l’autre confirment que les études supérieures étaient complètement inconnues pour eux et leur famille jusqu’à la fin des études secondaires. Ils envisageaient une profession comme celle de leurs parents et des études courtes, parce qu’ils n’avaient aucune représentation de ce à quoi peuvent ressembler un cursus plus long et des métiers d’ingénieurs ou de managers.

Contrairement à d’autres adolescents, ces deux étudiants n’ont eu aucun exemple autour d’eux. La première rencontre avec des cadres d’entreprise se fait lors des oraux d’admission.

Se présenter, se raconter : une épreuve particulièrement difficile

Il s'agit d'une difficulté supplémentaire. L’art de la discussion et de l’argumentation informelle s’apprennent peu à l’école, mais il se pratique couramment dans les milieux plus favorisés, où les parents disposent d’un capital culturel important.

Des efforts sont apportés par des bénévoles, des professeurs ou des associations comme Article 1. Le cas de Quentin est intéressant. Dans les oraux, les candidats parlent de leur expérience et de leur vécu. À tout juste vingt ans. C’est parfois mince. Les jeunes issus de familles aisées parleront de leurs loisirs, de leurs vacances à l’étranger, de leurs immersions linguistiques tandis que les autres ont peu de sujets de discussion. Ils peuvent même parfois comprendre qu’il est préférable de ne pas trop évoquer leur environnement, leur origine géographique et leur quotidien.

En guise d’expérience inspirante, Quentin nous explique sur le site d’Article1 qu’il a eu l’occasion de remplacer un chroniqueur sportif sur une radio locale.  Il a réussi à impressionner une de ses professeurs en en parlant. Ça a été le déclic qui l’a aidé à réussir brillamment tous ses oraux par la suite.

Quand les jeunes se censurent eux-mêmes

Les jeunes ont le sentiment d’une barrière infranchissable et d’un plafond de verre. On parle d’autocensure et d’autostigmatisation quand les groupes eux-mêmes finissent par s’attribuer des défauts.

Le manque de repères sur la vie professionnelle et de compétences relationnelles adaptées aux jurys de concours peut développer un sentiment d’incompétence. Alicia a ainsi longtemps cru qu’elle n’était pas faite pour les études longues. Les témoignages nombreux montrent que des jeunes s’interdisent certains choix.



L’importance des messages bienveillants

Dans les parcours des jeunes qui ont réussi à dépasser les stéréotypes, il y a souvent une ou plusieurs rencontres. Des rencontres qui font grandir et qui ouvrent des perspectives, ou des rencontres qui assignent une place sur l’échiquier social. Quentin témoigne des quelques mots de sa professeur d’expression orale. De même, les jeunes accompagnés par l’association Article 1 insistent sur l’importance des rencontres positives dans la construction de soi. D’autres au contraire se souviennent d’une orientation subie, vécue comme une fatalité.

Au delà de l’atteinte ou non des objectifs pédagogiques, le rôle des adultes réside donc aussi dans ce regard bienveillant, non jugeant, individualisé et tourné vers le potentiel des jeunes.

La dynamique de projet, sortir des disciplines pour mieux y revenir

Changer l’image que les élèves ont d’eux-mêmes, c’est aussi ce que propose le collège Marcel Pagnol de Valence. Il propose à une classe de troisième de créer et gérer une mini-entreprise. C’est un élève qui en est le directeur et la classe remplit toutes les fonctions de l’entreprise.

Tous les professeurs sont mobilisés autour de ce projet d’entreprise qui est en fait un projet pédagogique. Les disciplines sont abordées dans un autre contexte, plutôt valorisant puisqu’il s’agit de céramique et de poterie.



L’oral comme marqueur social

Dans l’interview qu’il donne sur Périphéries, Mourad nous dit : « Je ne connaissais pas les codes ». Une bonne partie des compétences évaluées dans les oraux de concours ou les entretiens d’embauche est en lien avec cette connaissance des codes.

Les tenues vestimentaires, l’aisance relationnelle, le vocabulaire et l’art de la discussion sont des domaines avec lesquels on se familiarise très vite dans les milieux plus favorisés. C’est une découverte tardive pour les autres. Sylvie Plane, vice présidente du conseil des programmes en France insiste en 2015 sur la nécessité d’enseigner l’oral dans les Cahiers pédagogiques.



















Stéphane de Freitas est un ancien sportif. Il a vécu personnellement le sentiment d’exclusion éprouvé quand notre langue traduit nos origines sociales. Il a créé Eloquentia, qui porte les valeurs attachées au dialogue, mais permet aussi à des jeunes issus de classes modestes de viser des concours d’éloquence. 

Dans le prolongement de cet engagement, Stéphane de Freitas propose la Cravate solidaire, dont l’objet est d’aider les candidats à un emploi dans le choix de leur tenue.
Toutes ces expériences, qui passent par des efforts redoublés pour les élèves, et un accompagnement positif de la part des enseignants apportent des résultats. Elles font bouger les lignes, et changer les représentations des universités, des grandes écoles ou des employeurs. Cette prise de conscience est la deuxième étape, pour transformer ces quelques histoires de succès ponctuel et passer à une autre échelle.

Un autre changement de regard est celui d’Alice, de Mourad et de Quentin, qui après un parcours difficile ont choisi de regarder leur origine comme une force.

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

des témoignages :

Périphéries - émission « on n’a pas idée de ce qu’on vaut », 3 juillet 2019 écoutée le 2 mars 2020.

L’asssociation « Article 1 » qui lutte contre les déterminismes sociaux :

Sylvie Plane — les cahiers pédagogiques Pourquoi l’oral doit-il être enseigné ? – 31 août 2015, consulté le 7 mars 2020

Le Dauphiné — Les élèves du Collège Marcel Pagnol créent la mini-entreprise Eco'Pot, juin 2019, consulté le 7 mars 2020
www.dailymotion.com/video/x79m152

Persévérance : éviter le décrochage scolaire  - Frédéric Duriez


https://dai.ly/x79m152
https://dai.ly/x79m152
https://cursus.edu/articles/43551/perseverance-eviter-le-decrochage-scolaire

https://dai.ly/x79m152


Mots-clés: Réussite scolaire Égalité Oral Décrochage Scolaire Reproduction sociale Déterminismes sociaux

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !