Articles

Publié le 04 juillet 2020 Mis à jour le 10 novembre 2020

Comment l’éducation des garçons par leurs pères contribue à réduire les inégalités de genre

Pourquoi les pères devraient s’impliquer davantage dans l’éducation sentimentale de leurs fils ?

https://iwaria.com/photo/Mzk3Mw==/

Idées principales développées

  • Les femmes sont mieux préparées à la vie sentimentale et maritale que les hommes;
  • Cette meilleure préparation des femmes est due en partie aux exigences sociales à l’endroit des filles et de l’éducation qu’elles reçoivent de leurs mères sur la vie en couple. 
  • Les hommes et surtout les pères doivent également avoir des conversations sérieuses avec leurs fils pour leur préparer psychologiquement à la vie de couple afin qu’ils puissent mieux assumer leurs taches de mari et pères à leur tour. 
  • Une plus grande implication des pères dans l’éducation sexuelle, amoureuse et maritale des garçons pourrait conduire à limiter les stéréotypes de genre, réduire les violences basées sur le genre et contribuer à la réussite des couples contemporains. 

L'inégalité en question

Récemment, lors de la journée internationale des droits de la femme, le 8 mars dernier, des analyses alarmantes sur les inégalités de sexe et les violences faites aux femmes ont fait la une de l’actualité. En général, on constate que les progrès vers l’égalité des genres, tant souhaitée et médiatisée, sont lents et peu prometteurs par rapport aux objectifs de développement durable (ODD). 

Les possibilités d’éducation et d’emploi continue d’être limitées pour des millions de femmes et de filles, ce qui entraîne des inégalités dans les revenus et l’accès à la prise de décisions. Les taux de mortalité maternelle demeurent inacceptables dans certaines régions du monde. La dépendance économique et sociale des femmes entraîne des vulnérabilités persistantes. Et une grande partie des vulnérabilités des femmes tient aux normes et rôles rigides imposés au genre, qui assurent à l’homme une part disproportionnée de la prise de décision et du contrôle des ressources.

Pour y remédier, la participation active des hommes est une des stratégies utilisées pour modifier positivement les relations entre les sexes. Dans cet article, nous explorerons spécifiquement le rôle des pères dans l’éducation des garçons sur la vie de couple et le respect des droits des femmes. L’idée m’est venue au cours d’une conversation avec des collègues de travail. Le constat, assez simple, était le suivant : les femmes étaient mieux préparées au mariage que les hommes (1), ces derniers au travers de l’éducation qu’ils donnent à leurs garçons pouvaient contribuer à limiter les inégalités de genre (2).

1. Les femmes sont mieux préparées à la vie maritale que les hommes


Jeune fille aidant sa maman en portant le bébé. Source: Iwaria

Dans la majorité des pays du monde, on constate que les mères consacrent considérablement plus de temps et d’énergie pour préparer leurs filles à la vie de couple. Dès la tendre enfance, la fille apprend ainsi comment tenir un foyer, prendre soin de son futur mari, de ses futurs enfants, apprendre à faire la cuisine et même à faire l’amour. La mère éduque, coache et forme sa fille à affronter les difficultés éventuelles du mariage.  Même lorsque la mère est absente et ne joue point ce rôle, la société s’en charge naturellement. J’ai assisté à de nombreuses scènes où une tante réprimandait sa nièce parce que celle-ci sortait avec deux copains à la fois. Si elle ne s’en tenait que là, ça irait. Mais en ajoutant que ce ne sont que les garçons qui pourraient avoir plusieurs « compagnes sexuelles », elle perpétue sinon reproduit le stéréotype social selon lequel l’infidélité masculine est préférable sinon plus tolérable comparée à celle féminine. 

Par contre, l’éducation sexuelle, amoureuse ou au mariage reçue par les garçons n’est pas la même. Le plus souvent, les pères ne prennent pas suffisamment de temps pour éduquer les garçons sur les pratiques réelles du mariage. Et lorsqu’ils le font, ils transmettent, parfois inconsciemment leur vision patriarchale des relations hommes-femmes. Face à cette faible éducation sur leur véritable rôle dans la vie de foyer, les garçons s’auto-éduquent au travers des pratiques sociales – marquées par la violence faite aux femmes et les inégalités sociales – et aussi au travers des médias, qui reproduisent dans une certaine mesure ces inégalités de sexe au travers de l’industrie du cinéma, de la musique etc.

Ainsi, un travail auprès des hommes et des garçons, pour affronter les injustices de genre, peut avoir des retombées positives sur le bien-être des femmes et des filles. 

2. Une plus grande implication des pères dans l’éducation sexuelle, sentimentale et maritale des garçons pourraient limiter les inégalités de sexes.

Les pères ont une influence importante sur les garçons. Au-delà des rôles traditionnels des pères : sécurité financière et matérielle de la famille, ils peuvent aussi servir de modèles sociaux et influencer le développement socioaffectif (par ex., habiletés émotionnelles, valeurs) de leurs enfants. Pour éduquer donc son fils au respect de la fille ou femme et pour les préparer à mieux assumer leurs rôles futurs de père ou d’époux, il est important de :

  •  Faire appel à la compréhension de votre enfant plutôt que d'imposer des règles qui n'ont aucun sens pour lui. D'obtenir son adhésion plutôt que de lui forcer la main. De lui apprendre à obéir plutôt qu'à se soumettre. Car : « On ne civilise pas un enfant, on lui donne des cadres pour l'aider à se civiliser lui-même, précise la psychanalyste Claude Halmos. Apprendre les lois du monde ne se fait pas seulement avec la tête, mais aussi avec le corps, le cœur, les émotions».

  •  Montrer par l’exemple à votre fils que le respect des droits des femmes n’est pas une option, ni une faveur accordée aux femmes mais une nécessité pour le bien être de la famille et de la société dans son ensemble. En effet, il existe beaucoup de cas où les pères, les maris et autres hommes bloquent les ressources nécessaires aux soins de santé des femmes, refusent à celles-ci l’usage de contraceptifs ou des préservatifs, limitent leur liberté de mouvement et d’association. En respectant ces droits auprès de votre femme, vous influencerez positivement votre fils à faire pareil lorsqu’il sera époux et père.

  •  Transmettre les valeurs de responsabilité familiale : Beaucoup d’hommes considèrent également qu’ils ne sont pas tenus de s’occuper des enfants ou de réaliser des besognes domestiques, et augmentent ainsi la charge de travail des femmes et des jeunes filles. En tant que père, vous devez donc veiller à ce que votre fils comprenne que les tâches domestiques ne sont pas réservées exclusivement aux femmes et aux filles, en lui confiant également des taches « genrées » comme le nettoyage de la maison, la cuisson des aliments et la prise en charge ou entretien d’une maison.

    Lorsque j’étais enfant, ma maman ne discriminait point les taches ménagères et dès 8 ans, je l’assistais dans la cuisine et dans les lessives. J’ai ainsi été rapidement indépendant et cela a développé mon respect pour la gente féminine.

  •  Apprendre votre fils à respecter la dignité de la femme. Beaucoup d’hommes croient avoir droit à des relations sexuelles quand et où ils le désirent, tout particulièrement avec leur épouse, et se croient autorisés à user de violence si elles s’y refusent. En tant que père, vous devez donc être particulièrement vigilant à la façon donc vous traitez votre épouse, non pas seulement en présence des enfants (pour faire bonne impression), mais de façon réelle. Un garçon qui a vu son père honorer sa mère et la traiter avec respect a de grande chance de faire pareil avec son épouse et sa fille. 

Grandir en confiance


De jeunes enfants entrain de marcher. Source: Iwaria

Les attitudes liées au genre exprimées par les hommes et les garçons affectent directement le bien-être des femmes et des jeunes filles. Ces attitudes découlent par exemple, des croyances concernant le rôle supposé des hommes en tant que chefs de famille, tout particulièrement en termes de prises de décision.

L’éducation parentale des garçons sur la vie maritale et l’égalité des genres peut contribuer à l’égalité des droits et au partage égal des responsabilités familiales et un partenariat harmonieux entre les hommes et les femmes. Les hommes et les garçons doivent être encouragés à partager les responsabilités du planning familial, du travail au foyer, des soins aux enfants et à ne pas user de violence contre les femmes (et contre d’autres hommes).

Mais ils peuvent également motiver d’autres hommes à suivre cet exemple. La lutte contre les inégalités de genre passe donc inévitablement par une implication plus active et stratégique des pères dans l’éducation de leurs fils.


Mots-clés: Hommes Approche genre éducation sexuelle Menengage éducation au mariage

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !