Articles

Publié le 07 juin 2020 Mis à jour le 08 juin 2020

À la recherche de la langue la plus bizarre du monde

Le Pirahã, une langue à part

Qui a dit qu’une langue avait besoin de mots pour être parlée ? Ce n’est pas toujours vrai ! D’ailleurs, il est impossible de dénombrer exactement combien de langues sont actuellement parlées dans le monde et leur estimation est plus qu’approximative :  entre 3.000 et 7.000 langues vivantes selon les experts !

Et parmi ces milliers de langues, finalement, peu nombreuses sont celles qui se rapprochent de celles qui nous sont familières ou qui suivent plus ou moins notre modèle « sujet-verbe-complément »… et c’est justement l’intérêt de partir à la découverte d’une langue hors norme, qui sort des sentiers battus.

Alors, comme le suggère l’acteur américain Johnny Depp, célèbre pour son rôle dans Pirates des Caraïbes : « Je pense que tout le monde est bizarre. Nous devrions tous célébrer notre individualité et ne pas en être gêné », découvrons ensemble une langue bizarre autant qu’étrange : le Pirahã !

Une langue à part

Le Pirahã (prononcez « pirahan ») est parlé par moins de 1.000 personnes dans une tribu éponyme de chasseurs-cueilleurs, située au fin fond de la forêt amazonienne au Brésil. La préservation de cette langue indigène s’explique du fait qu’ils sont absolument réfractaires à tout emprunt et toute assimilation de notion étrangère. 

Au Brésil seulement, on compte 190 langues menacées d’extinction. Toutefois, le Pirahã ne s’intègre pas à ce triste palmarès vu que ses locuteurs n’ont pas l’intention de l’abandonner !

Cette langue fait partie de la famille appelée proto-mura-pirahã-matanawi et apparaît comme étant la dernière représentante de cette famille, les autres rameaux de l’arbre étant désormais définitivement perdus.

À noter qu’on ne connaît un peu mieux cette langue que depuis les années 2000, grâce au travail du linguiste et anthropologue américain Daniel Everett, qui, anecdote intéressante, était initialement venu à la rencontre des Pirahã dans le but de… les évangéliser !

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Plusieurs éléments rendent cette langue bizarre, à commencer par l’absence totale de nombres, ni singulier, ni pluriel, bref, aucune notion où il faut compter, concept qui n’existe d’ailleurs tout simplement pas pour les Pirahã ! 

Autre singularité, la couleur n’existe pas non plus : tout est clair ou foncé. Si une précision est toutefois nécessaire, ils utilisent une comparaison (rouge = sang). La liste ne s’arrête pas là ! Impossible de donner des ordres en Pirahã ! Il n’y a pas de vocabulaire pour obliger quelqu’un ou le contraindre à faire quelque chose.

Vient ensuite le concept de la famille, qui, lui aussi, est très spécial ! Le mot « père » est le même que le mot « mère ». Le mot « frère » est identique au mot « sœur »… ce qui rend cette langue avec le plus petit système familial au monde. Pour continuer avec le vocabulaire, certaines nuances lexicales telles que mourir/tuer, regarder/voir ou encore nourrir/manger n’existent pas non plus. 

Toutefois, leur système linguistique porte une différenciation entre les choses animées (les hommes, les animaux), les choses inanimées (les cailloux, les arbres) et… les animaux aquatiques… Les poissons formant alors une catégorie à eux seuls pour ce peuple ! 

Au niveau syntaxique aussi, impossible de mettre une phrase dans l’autre, comme : « la voiture de la sœur de Patrick ». En Pirahã, cela se dira : « Patrick a une sœur. Cette Sœur a une voiture. » 

Et la phonétique dans tout ça ?

Phonétiquement parlant aussi, le Pirahã est plus qu’original : il peut être fredonné, murmuré, crié ou chanté ! Bien évidemment, ce qu’on va chuchoter n’aura pas la même signification que ce qui sera hurlé, pourtant avec les mêmes mots ! 

Le système phonologique en lui-même est particulièrement minimal. Pour faire une rapide comparaison, la langue française, tout comme la majorité des langues principales, selon les régions ou les générations, compte environ 23 phonèmes (sons). La variation porte, par exemple, sur la prononciation du son é, plus ou moins ouvert selon les accents régionaux. Le Pirahã, quant à lui, joue toujours dans les extrêmes avec à peine… 10 phonèmes ! Pour être très précis, il y a 3 voyelles et 8 consonnes, dont, fait quasiment unique par rapport aux autres langues encore, aucune consonne nasale (comme le m ou le n), remettant alors complètement en cause la théorie chère aux universalistes linguistes qui prônaient la prédominance de ces deux consonnes dans toutes les langues, sans exception !

Mais ce n’est pas encore fini ! Qu’on soit homme ou femme, certaines consonnes sont exclusivement réservées ! Ainsi, la consonne fricative sourde S est l’apanage de l’homme, le H étant son substitut pour la femme ! Non, décidément, cette langue est une langue à part…


Finalement, plusieurs sites, blogueurs et spécialistes s’accordent bien à dire que le Pirahã est la langue la plus bizarre au monde, de par ses nombreuses particularités uniques qui différent, voire vont à l’encontre, des autres langues du monde.

Peuple à part, langue à part. Ceci dit, ces chasseurs-cueilleurs amazoniens garderont-ils longtemps cette première place ? Cela reste à voir, car il reste une langue qui demeure un mystère, c’est celle du peuple des Sentinelles, dans les îles Andaman, dans l’Océan Indien, d’où personne n’a jamais pu en revenir vivant pour en parler ! Comme quoi, notre Terre a encore beaucoup à nous offrir en termes de découvertes...


Sources et illustrations 

- Le Pirahã, Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Pirahã_(langue) 

- 7 langues méconnues, Doc Seven, https://www.youtube.com/watch?v=EziOAe3RdgQ

- La langue la plus étrange au monde, Linguisticae, https://www.youtube.com/watch?v=4F7rLVkwuIs

- The Sound of the Pirahã language (Vocabulary & Sample Text), I love Languages, https://www.youtube.com/watch?v=jEgkLGV4uyg

Pirahã people, page communautaire Facebook, https://www.facebook.com/piraha.people/

- Indiens d'Amazonie, Pixabay, https://pixabay.com/images/id-3436787/

- Indien Piraha et Daniel Everett, Foter, Photo by Robert Burdock on Foter.com / CC BY-NC-ND 



Mots-clés: Découvertes langues brésil indiens amazonie bizarre

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !