Articles

Publié le 01 octobre 2020 Mis à jour le 27 octobre 2020

C-Face, le masque traducteur intelligent

Traduisez en toute sécurité !

Qui a dit que la pandémie faisait du mal à l'économie ? Pas cette entreprise japonaise, en tout cas ! Cet entrepreneur vient de mettre en place un masque traducteur en 8 langues, dont le français !

Comment joindre l'utile au moins agréable dans les difficiles moments que nous traversons tous en cette année 2020, en cherchant à améliorer notre quotidien, déjà tout chamboulé, avec des innovations technologiques amusantes et pratiques.

Le Japon a toujours été un pays d’avant-garde en ce qui concerne les nouvelles technologies et donc, le fait de le voir aller de l’avant dans un concept de masque traducteur n’est pas une si grande surprise, surtout quand on sait ô combien, au niveau linguistique, c’est un pays un peu à part…

Présentation du masque intelligent C-Face de la compagnie Donut Robotics.

État des lieux

Le Japon, état insulaire de l’Asie de l’Est, compte plus de 125 millions de personnes, dont 98,2% ont le japonais comme langue maternelle, ce qui en fait une société linguistiquement très uniforme. Les 1,8% qui restent représentent les langues parlées par la très faible minorité des immigrants, à savoir les Coréens, Chinois, Vietnamiens, Brésiliens, Américains et Européens.

À noter que sur l’île d’Okinawa (l’équivalent japonais de Hawaï) quelques dialectes existent toujours, tout comme à Hokkaido, où l’aïnou, bien qu’en voie de disparition est encore parlée par le peuple autochtone homonyme. Côté langues, le Japon est très nationaliste et bien que l’anglais soit la première langue internationale apprise, souvent dès la maternelle, suivie de près par le chinois mandarin et le coréen, pas facile pour un étranger de se débrouiller en terre nippone.

Outre la barrière de la langue, il y a aussi celle de la culture : par pudeur, respect et réserve, les Japonais iront rarement au-devant des étrangers et oseront encore moins leur adresser la parole, de peur aussi de ne pas pouvoir tenir la conversation dans une autre langue…

Mask-man à la rescousse !

… et c’est là qu’intervient la société Donut Robotics, une startup créée en 2014 par Taisuke Ono et Takafumi Okabe ! Certes, les Japonais sont friands de nouvelles technologies, de mangas, d’animation, de kawaï (mot qui signifie mignon), mais gardent pourtant cet aspect très conservateur et un peu à part.

Donut Robotics, en dépit de la crise, trouve pourtant moyen de renouer avec les forces nippones et de proposer, en plus de la sécurité offerte par le masque en ces temps de pandémie, un traducteur intégré !

En effet, le C-Face Smart Mask propose un microphone intégré, permettant d’augmenter le niveau sonore, bien pratique dans un contexte où la distanciation est prônée !

Outre l’amplification de la voix, il peut transcrire sur votre téléphone intelligent ce que vous dites et ce, en temps réel, mais aussi le traduire en direct. Huit langues sont proposées : japonais, chinois, coréen, vietnamien, indonésien, anglais, espagnol, et français. Ce masque n’est pas un gadget, loin de là ! Au contraire, il a été minutieusement réfléchi par une équipe de linguistes et d’experts en traduction, lesquels ont pu collaborer étroitement à sa réalisation avec des ingénieurs qui ont alors développé le masque sur le concept de l’apprentissage-machine (machine learning) qui serait, selon ses créateurs, bien plus précis et efficace que Google Translate, par exemple.

Petite précision, il faut porter un masque chirurgical en-dessous, car celui-ci est en silicone et en plastique et comporte des petits trous qui laisseraient sinon invariablement passer les microbes et autres micro-particules. Son prix ? Un peu moins de 50 $ US, ce qui semble particulièrement attrayant en vue de la prouesse technique. Ceci dit, il convient d’ajouter à ce coût celui de l’application à laquelle le masque est couplé, mais au moment d’écrire ces lignes, les tarifs n’étaient pas encore affichés.

Vers l’infini et au-delà !

L’entreprenariat, ça paye ! Il faut également savoir qu’originellement, ce n’était pas le C-Face Mask qui était pensé par ses créateurs, non, car en fait, ils avaient commencé à travailler sur un autre projet intitulé Cinnamon (Cannelle, en français), qui devait être un robot traducteur qui aurait dû se promener dans l’aéroport international de Tokyo et renseigner les touristes étrangers… Projet malencontreusement tombé à l’eau pour cause de COVID-19 !

Mais tout n’était pas perdu, Cinnamon a rapidement évolué dans la tête de ses créateurs qui ont alors fait une demande de collecte de fonds participative (crowfunding) en ligne et, ô surprise, en moins de 40 minutes, plus de 56 millions de Yens (450.000 Euros, 600.000 Dollars) avaient été collectés, le grand public ayant été particulièrement touché par une si belle initiative !

Un mois plus tard, en juillet 2020, une deuxième collecte de fonds était postée en ligne et même succès immédiat, avec plus du double de la somme récolté cette fois ! Le projet C-Face Smart Mask était prêt à se lancer dans l’aventure… Ils seront disponibles sous peu au Japon, normalement avant la fin 2020, et devraient rejoindre le reste du monde d’ici le printemps 2021.

Comme quoi, même dans les pires moments, il faut savoir rebondir et aller de l’avant. La barrière de la langue, encore renforcée par celle du masque et de la culture n’est dorénavant plus un problème. Le masque pour la sécurité, oui, mais avec la fonction traduction, c’est encore mieux !

Sources et illustrations


Mots-clés: Langues japon masque traducteur robot

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !