Articles

Publié le 26 novembre 2020 Mis à jour le 26 novembre 2020

La résilience pédagogique

La sous-optimisation clé de la résilience pédagogique?

Engrenages du temps

Les grands pédagogues, tous des résilients ?

Selon la recherche de Goussot (2014), Rousseau, Pestalozzi, Itard, Séguin, Decroly, Montessori, Vygotskij, Makarenko, Freinet, Korczak, Freire, La Garanderie, tous immenses pédagogues auraient été des résilients. Ils auraient inventé des pédagogies innovantes pour faire face à des situations personnelles ou des situations sociales pour lesquelles les ressources et les croyances du moment étaient insuffisantes.

La blessure de guerre de Freinet lui aurait imposé d’imaginer autre chose que de rester seul debout face à ses élèves, les difficultés sociales des plus pauvres brésiliens aurait incité Paolo Freire de la même manière à chercher d'autres solutions, le sort des orphelins n’a pas non plus laissé indifférent Mararenko.

Chaque fois un déclencheur puissant aurait œuvré pour pousser ces penseurs de l’acte à pédagogique à imaginer des solutions audacieuses pour leur époque. Dans nombre de cas, c’est en s’affranchissant des normes gestionnaires et des « organisations optimales » en vigueur qu’une innovation pédagogique aurait été rendu possible. Ces pédagogues ont utilisé sans le savoir une propriété des systèmes nommée la sous-optimisation.

La sous-optimisation clé de la résilience pédagogique?

En 1957 Bellman, un mathématicien spécialiste des programmations dynamiques, va donner pour l’optimisation une règle nécessaire qui s’énonce comme ceci : L’optimisation fonctionnelle d’un système implique nécessairement la sous-optimisation de tous les sous-systèmes par rapport à ce que chacun aurait produit seul.

Autrement dit si chaque composante d’un système est le plus efficient possible dans sa fonction c’est au détriment du système global. En effet, un système complexe présente souvent des propriétés qui n'appartiennent pas à ses composantes : si cette propriété est bénéfique, ce sont tous les composants qui doivent contribuer à son émergence. L’équilibre du système ne serait atteignable que par le jeu existant entre les composants du système.

La sous optimisation en pratique

Le Taylorisme et nombre d'approches issues de l'industrie sont connues pour optimiser une organisation de travail,  un processus, un geste. Ces approches chassent l’a peu près et la variété et visent en permanence l'économie de moyen pour un maximum d'effets ce que d'aucuns nomment l'efficience, ou « one best way ».

Un engrenage ou une mécanique bien huilée sont les métaphores couramment utilisés pour décrire cet assemblage vertueux. Pourtant l'optimisation à tout crin connaît des limites. Une anecdote militaire explique comment les allemands pendant la deuxième guerre mondiale à Stalingrad disposaient de fusils mitrailleurs performants dont les pièces s'ajustaient au millimètre. Sur le papier leurs performances étaient supérieures aux équipements ennemis. Mais, sous la neige et dans la boue leurs armes avaient tendance à s'enrayer plus souvent que les armes russes, plus rudimentaires, mais, capables de fonctionner dans les pires conditions. Ces armes plus simples à monter et démonter avaient du jeu. Le système laissait suffisamment d'espace pour qu'un grain de sable ne puisse affecter leurs fonctions essentielles. Les engrenages pouvaient jouer, même si un corps extérieur faisait intrusion. Au bout du compte ce qui apparaissait comme rudimentaire était un avantage décisif. 

Et si nos organisations de travail, voire nos sociétés, voire l’organisation de nos dispositifs formation sous assurance qualité se berçaient de l'illusion d'un agencement parfait, mais, finalement peu accueillant et résilient au contexte et événements imprévus ? Lorsque le « système enseignant » (professeur, cours, moyen pédagogiques etc.) est parfaitement organisé, il laisse finalement peu de place au « système apprenant » (apprenant, ses ressources, ses motivations, etc.) pour se déployer. Il en résulte des rigidités et des impossibilités pour occuper une place ou s’engager.

Les bénéfices de la sous optimisation en formation

En formation lorsque tout est prévu, quelle place est laissée à l'apprenant ?  N'a-t-il pas souvent le sentiment d'être un grain de sable dans un espace qui lui est imposé et sur lequel  il a peu de prises.  La sous-optimisation c'est lorsqu'il y a un maximum d'alternatives créatives possibles pour apprendre. Elles sont en apparence redondantes parfois considérées comme fouillis, mais, elles finissent par trouver leur chemin. Chaque apprenant suit sa voie singulièrement et utilise les temps et les ressources qui lui semblent le plus adéquat en fonction de son expérience propre.

Exemples de sous optimisation et des usages qui peuvent en découler  :

  • Une salle trop grande par rapport à l’effectif : ce sont des mouvements interdits (allongés, courses, distance), qui sont rendus possibles.
  • Un temps trop important par rapport au temps normalement disponible : c’est une liberté supplémentaire pour faire des exercices à première vue inutiles, ou bien d’innover.
  • Un effectif de participants réduit au regard d’un équilibre économique : c’est une ouverture vers un apprentissage en équipe plus resserrée, un renforcement des solidarités possibles.
  • Une équipe pédagogique surdimensionnée par rapport à un effectif d’apprenant très réduit : c’est un surplus d’attention aux participants, une opportunité d’individualiser, d’entrer pleinement en relation de découvrir des fragilités individuelles.
  • Un surplus de matériel ordinateurs ou de moyens disponibles au regard du coût des moyens : c’est la possibilité de tester, d’individualiser, de combiner différemment .
  • Un prix de vente sous-évalué par rapport à l’investissement : c’est la possibilité de plus de participants et peut être de profils différents sources de richesse et de questions et solutions originales.

Ces exemples concernent des indicateurs de gestion qui sont souvent mis sous contrôle et freinent alors toute créativité.

L'imprévu de la vie et sa gestion ouverte

À force d’avoir ingurgité des pseudo-proverbes managériaux valorisant l’efficacité, l’excellence, le temps qu’il ne faut pas perdre etc., nous avons cédé trop vite à des injonctions de fausse efficacité. Nous avons fini par croire que le temps c’était de l’argent alors qu’avant tout le temps c’est de la vie qui passe. Peut-être est-il temps de mieux intégrer qu’on n’optimise pas la vie, mais qu’on se contente de passer à travers elle.

Ne pas aller à fond dans la gestion des moyens pédagogiques, ne pas resserrer l’étau avec des indicateurs extérieur au monde pédagogique permettra peut-être de réaliser un enjeu de créativité et de variété indispensable à la résilience avec « minimum de bureaucratie acceptable pour un maximum de chaos supportable ».


Sources

Wikipédia – Richard Bellman https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Bellman

Voilà c’est dit – Le théorème de Bellman appliqué aux affaires humaines 
https://voilacestdit.blog4ever.com/le-theoreme-de-bellman-applique-aux-affaires-humaines

Pédagoscope – Post Covid et résilience pédagogique
https://pedagoscope.ch/post-covid-et-resilience-pedagogique/

Goussot, A. (2014). Pédagogie et résilience. Paris : l’Harmattan
https://www.decitre.fr/livres/pedagogie-et-resilience-9782343027173.html#ae85

Innovation pédagogique - Les enseignements de Paolo Freire toujours actuels
https://www.innovation-pedagogique.fr/article1644.html

Pédagogie de l'autonomie - Paulo Freire
https://www.decitre.fr/livres/pedagogie-de-l-autonomie-9782749236377.html#ae85


Mots-clés: Systèmes Systémique Résilience sous-optimisation one best way Taylorisme Pédagogie

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Télécollaboration


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous

Service par FeedBurner


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !