Articles

Publié le 26 novembre 2020 Mis à jour le 26 novembre 2020

Être ou ne pas être… dans la salle de classe [Thèse]

Dans sa thèse, Dorothée Furnon questionne les modalités de l’inclusion par l’usage de robots de téléprésence

Téléprésence par robot

La porte s’ouvre sur une salle de classe. On y voit des tables, des chaises, du matériel pédagogique. Les élèves et leur enseignant entrent pour le cours. Parmi eux, un visage sourit sur un écran posté sur une sorte de piédestal léger, à roulettes. L’élève, qui ne peut physiquement assister au cours pour des raisons de santé, circule cependant dans un environnement d’apprentissage partagé et sensible par le moyen d’un robot de téléprésence.

Cette technologie, qui a émergé dans les années 2010, permet de répondre à plusieurs besoins : remodelage de l’organisation du travail par les entreprises, maîtrise du bilan carbone par la réduction des déplacements, distanciation physique pour raison sanitaire, et, dans le cas de cette thèse, démarche inclusive dans un contexte d’enseignement traditionnel.

Une thèse qui confronte une technologie

Dorothée Furnon a réalisé le terrain de sa thèse dans le cadre d’un contrat doctoral de l’École centrale de Lyon. Un des enjeux était de produire un guide de conception d’un robot de téléprésence, qui réponde aux critères ergonomiques relevés dans les expériences avec les élèves et enseignants. À l’issue de son travail, elle a posé pour ce guide des critères pragmatiques et hédonistes, ainsi que le niveau d’interaction souhaitable dans un cadre d’éducation.

Les robots qui ont été utilisés dans sa recherche action sont les modèles Beam, produits par l’entreprise américaine Suitable Technologies, et distribués par Awabot en France. Initialement conçus dans le cadre d’une diversification des modalités de visioconférence pour l’entreprise, en mettant en place une individualisation de l’interaction, leur usage a été élargi et évolué dans un contexte d’enseignement traditionnel.

« L’évolution notable du passage de la visioconférence à la robotique de téléprésence se situe dans le glissement d’une interaction relativement symétrique vers une asymétrie des postures et de l’agentivité. La personne qui pilote le robot […] dispose d’un espace ouvert sur le territoire de l’autre et d'une certaine autonomie dans son exploration. [...] Son interlocuteur dispose des espaces du robot et des espaces sur l’écran. […] Dans cette situation, les interactants ne sont plus dans une posture en miroir ou réciproque. Ils ne se présentent pas l’un et l’autre dans la même modalité perceptive. »

La réalité et la présence revisitées

La réalité est mixte et composée d’environnements différents qui se rencontrent, ce qui demande une adaptation empathique de l’enseignant et une mobilisation sensible de la part de l’élève. La technologie demande en outre la mise en place d’un écosystème technique nécessaire au contrôle à distance des robots, ainsi que des relais humains identifiés dans l’institution.

Les robots sont complètement agis dans une modalité perceptive, et contrôlés par leurs utilisateurs ; en cela, ils peuvent « représenter » la personne dans un environnement distant comme l’avatar d’un dieu ou d’un joueur. À ce sujet et dans une polysémie de la présence et de la mobilité, Adel, un des élèves, parle dans un entretien enregistré de « venir en robot ».

En effet, qu’est-ce que la présence dans un contexte d’apprentissage ? Pour Dorothée Furnon :

« la présence est multimodale et polysémique, elle [n’est] pas réduite à sa condition d’un corps pris dans une unité de temps et de lieu. […] Nous situons [sa] modalité dans une approche interactionniste, c’est-à-dire qu’[elle] est envisagée dans son processus réciproque d’affectation entre la personne et la situation dans laquelle elle est engagée. »

Dans une situation d’éducation, cela concerne la relation pédagogique, l’usage de l’espace de travail, les techniques corporelles acquises par l’étudiant, le processus de construction des connaissances, le format pédagogique et l’engagement de l’utilisateur dans la situation.

Avec la participation d'un robot, l'élève doit renégocier sa présence dans le cadre d’une « approche incarnée de la relation humain-machine ». « La technologie n’est pas une entité isolée qui viendrait impacter le monde social, comme un simple produit déterministe. Le social et la technologie sont des espaces mêlés qui se fondent mutuellement. »

La renégociation perceptive réciproque

Pour l’autrice de la thèse, les enjeux de la rencontre du monde numérique et physique par le moyen d’un robot de téléprésence s’articulent autour de trois axes, qu’elle expose en conclusion :

  • « un accès à l’environnement négocié intersubjectivement ;
  • la transformation du robot comme référentiel spatial pour rendre manifeste des comportement sociaux ;
  • la construction d’espaces communs de significations pour parvenir à une perception commune de l’environnement. »

Enfin, pour résumer sa recherche, elle énonce :

« [D]ans un contexte d’enseignement configuré en présentiel et médiatisé par un robot de téléprésence, l’inclusion scolaire de l’étudiant utilisateur se rapporte à une renégociation perceptive réciproque, de la coprésence de l’utilisateur et de l’environnement distant. »

Sa thèse montre un des moments de la danse que partagent les humains et les technologies dans un monde en permanente recréation.

Image - Montage avec le Robot Beam - Suitable

À lire

Dorothée Furnon, Usage d’un robot de téléprésence en tant que technologie inclusive : quels enjeux pour l’enseignement traditionnel ? Université Lumière-Lyon 2 (UL2), 2018 (consultable sur HAL).



Mots-clés: Sciences de l'éducation Télécollaboration Téléprésence Robot Inclusion

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Télécollaboration


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous

Service par FeedBurner


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !