Articles

Publié le 17 mars 2021 Mis à jour le 17 mars 2021

Sauver les espèces volantes de la disparition (oiseaux, papillons, etc..) ?

Reconsidérer les effets des activités humaines sur notre environnement et notre planète

Oiseaux marais

Les conséquences des activités de l’humain sur son environnement et notre planète sont importants : réchauffement climatique, épuisement des ressources, écotoxicité aquatique, déforestation, pollution, destruction des habitats, disparition massive des espèces végétales et animales, notamment celles volantes. En effet, on dénote 1 à 2 % des insectes, des alouettes, des tourterelles des bois, des perdrix qui disparaissent par an d’après futura-sciences.com,  et ce n ne cesse d’augmenter.

Certains tentent d’agir à petite échelle en mettant en place des parrainages de ruches, en optant pour la consommation de produits bio ou en privilégiant les produits sans emballage. Quelques associations comme la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) mettent en place des plans d’action pour la préservation des espèces volantes et fondent des centres de sauvegarde et des réserves naturelles. Et d’autres tendent à mener des actions de sensibilisation comme Christian Moullec qui accompagne les oiseaux migratoires dans leurs voyages pour les préserver (cf. voleraveclesoiseaux.com). 

Mais il est devenu urgent que l’humain agisse à plus grande échelle pour sauver les espèces volantes de la disparition. Nous verrons dans cet article comment il est possible pour l’homme d’agir pour les oiseaux, les papillons, les abeilles, etc. et prévenir leur extinction.

Urbaniser autrement

L’effet de l’homme sur la biodiversité est considérable, notamment dans les milieux urbains. La pollution lumineuse des villes conduit au déclin de certains insectes comme lucioles et les éphémères d'après une étude publiée dans la revue « Biological Conservation » ; les constructions aux façades lisses empêchent les oiseaux de nidifier, ce qui affecte directement la reproduction des oiseaux puisque 40% des hirondelles ont déjà disparu d’après l’ornithologue Frédéric Jiguet.

À cela, il faut ajouter l’élimination des terrains vagues, la construction  d’immeubles, le  drainage des terres, la disparition progressive des campagnes environnantes, l’utilisation de pesticides dans les jardins et les balcons qui amplifient l’extinction de certaines espèces volantes. Il devient essentiel pour l’homme de freiner l’étalement urbain et de favoriser la biodiversité dans les villes.

Inciter les agriculteurs à préserver la biodiversité

Les effets de l’agriculture sur la biodiversité sont sérieux en raison de l’intensification et de la simplification des pratiques agricoles qui mènent à un épuisement des sols et à la diminution du nombre d'espèces volantes. L’utilisation de produits chimiques et synthétiques est le premier facteur de la disparition des insectes volants puisqu’environ 80% d’entre eux auraient déjà disparu en une trentaine d’années d’après une étude publiée par la revue « PLoS One », mais également des oiseaux insectivores qui s’empoisonnent.

D’après un article d'Au Jardin, il suffirait de réduire l’utilisation de pesticides pour les remplacer par la lutte biologique comme la culture d’insectes comme les coccinelles qui peuvent neutraliser les pucerons. Cela est bien sûr à titre d’exemple, mais mettre en place des mesures agro-environnementales ciblées permettrait à l’homme de préserver la biodiversité et de sauver les espèces volantes en voie d’extinction.

Réguler la chasse

Il devient de plus en plus difficile de le nier : l’impact de la chasse sur la biodiversité est important avec un tiers des espèces chassables menacées et les élevages massifs de gibier. On dénombre une vingtaine d’espèces d’oiseaux en déclin à cause de la chasse, notamment le bruant ortolan qui, d’après les résultats publiés en 2019 dans la revue « Science Advances », se fait de plus en plus rare dans le monde, et plus particulièrement en Europe occidentale, en raison de sa délicatesse gastronomique. 

La tourterelle des bois est également une espèce en voie d’extinction avec 80% de sa population qui aurait disparu en Europe d’après l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (cf.parismatch.com). La chasse est également responsable d’une importante pollution génétique chez certains oiseaux, comme les cailles du Japon asiatiques et les cailles des blés européennes ou les perdrix rouges et les perdrix bartavelles, en raison du nombre aberrant d’élevages d’oiseaux généralement exotiques, ainsi que nous l’explique Pierre Rigaux, membre de la SFEPM, dans un article de Reporterre. Ces derniers sont relâchés durant les mois d’août et de septembre et peinent à se reproduire et à se nourrir. On décompte environ 1500 élevages en France d’où sont notamment issus 14 millions de faisans, 5 millions de perdrix grises et rouges et 1 million de canards colverts. Mieux réguler la chasse pourrait grandement améliorer le sort des espèces en voie de disparition.

Mieux contrôler le braconnage

Le braconnage fait partie des principaux facteurs d’extinction des espèces animales, avec le réchauffement climatique et la destruction des habitats naturels, selon John H. Knox, un expert de l'ONU (cf. cnews.fr). Les oiseaux en sont les premiers touchés avec une diminution de la population des chardonnerets élégants en France de 40 % en dix ans d’après l'UICN ou encore la quasi extinction des aras à gorge bleue puisqu’il n’en reste plus que 350 dans le monde d’après l'UICN.

Il est pourtant possible de sauver ces nombreuses espèces d’oiseaux en contrôlant plus strictement le braconnage et en rendant leur activité économiquement risquée ou en mettant en place des lois de protection d’espèces comme celle pour les rapaces de 1972 qui parvint à mettre fin à leur décimation ainsi que nous l’explique Nathalie Picard dans son article sur  "Ça m'intéresse".

Créer des espaces protégés

Oiseaux, abeilles, papillons, etc. sont menacés par l’activité humaine que ce soit en terme de destruction des habitats naturels, de réchauffement climatique ou encore la prolifération de certaines espèces domestiques comme le chat, dont les effectifs sont montés de 8,5 millions en 1998 à 20 millions en 2018 (cf. caminteresse.fr), et ce, rien qu’en France.

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) dénombre environ 75 millions d’oiseaux tués par le deuxième animal de compagnie préféré des français, mais il ne faut pas oublier qu’il tue également insectes et petits mammifères. Il devient donc intéressant de créer des espaces protégés au sein des forêts et des parcs pour laisser les espèces volantes suivre tranquillement le cours de leur vie et laisser la faune et flore évoluer librement. En d’autres termes, il est essentiel de laisser faire la nature dans certaines zones forestières pour assurer la préservation des espèces volantes.


Sources :

https://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Sauvons-les-oiseaux-1641139

https://www.caminteresse.fr/environnement/pourquoi-les-oiseaux-disparaissent-11107163/

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/insectes-1-2-insectes-disparaissent-chaque-annee-68949/

http://www.animaniacs.fr/comment-sauver-les-animaux-en-voie-de-disparition/#:~:text=Manger%20bio%20et%20local,d%C3%A9sastre%2C%20privil%C3%A9giez%20le%20bio%20local.

https://reporterre.net/La-chasse-nuit-a-la-biodiversite-demontre-un-naturaliste

https://www.cnews.fr/environnement/2017-03-03/un-expert-de-lonu-met-en-garde-contre-une-sixieme-extinction-massive-sur

https://www.caminteresse.fr/environnement/pourquoi-les-oiseaux-disparaissent-11107163/#:~:text=Certaines%2C%20comme%20la%20r%C3%A9introduction%20d,de%20production%20et%20de%20consommation.

https://www.especes-menacees.fr/ara-a-gorge-bleue-ara-glaucogularis/

https://www.lefigaro.fr/sciences/la-lumiere-artificielle-coupable-neglige-dans-la-disparition-des-insectes-20191122



Mots-clés: Préservation Insectes Oiseaux Papillons

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Ce que voler change


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !