Articles

Recherche dans Internet : l’ordre de la démarche et l’intelligence des étudiants.

Par Denys Lamontagne , le 31 mars 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 01 avril 2009

En plus de bouillonner d’activité, Internet constitue une archive qui aurait été à peine concevable il y a 20 ans.

Devant cette richesse et ce potentiel, les moteurs de recherche ont évolué et évoluent encore.  À preuve, Google est passé à la recherche sémantique à la mi-mars 2009 et ses performances, pour des combinaisons de mots, se sont radicalement améliorées.

Des sites comme «Internet Archive» s’enrichissent constamment : aux archives de base (si vous voulez voir à quoi ressemblait Thot ou Cursus en 1998) se sont graduellement ajouté les livres, puis les films, les enregistrements, les logiciels et maintenant les cours, conférences et ressources éducatives.

Tout ce qui est du domaine public y passe.

Wikipedia fait des émules et la plupart des nouveaux sites internet proposent de la mémoire pour vos activités d’un genre ou d’un autre.

Ceci est bien intéressant mais devant l’accumulation prodigieuse des informations, certains crient à la saturation, y compris dans le milieu éducatif.

Saturation non, indexation et validation oui

Parler de la saturation de la mémoire est aussi ridicule que de parler de la saturation de votre propre mémoire.  

Vous vous rappelez de ce que vous avez mangé ce matin et aussi de ce que vous mangiez quand vous aviez six ans.  La seule différence tient dans la netteté et l’utilité des souvenirs.  La façon de les «indexer» et de les retrouver y est pour beaucoup. 

De toutes façons avec un peu d’efforts il est aussi possible de vous rappeler de ce que vous avez mangé un certain matin quand vous aviez six ans. Là n’est pas la question.

L’art de chercher, compétence d’apprentissage

Actuellement, on ajoute de plus en plus souvent aux compétences de base des étudiants celles de la recherche : comment chercher dans les catalogues des bibliothèques est maintenant relégué au second plan, derrière «savoir chercher dans Internet» et dans les autres ressources électroniques disponibles.

Méthodes et utilisation d'outils divers sont enseignés.

L’art de qualifier

Parallèlement, on souhaite développer le jugement des étudiants, en d’autres termes la compétence à qualifier les données obtenues à partir d’une recherche.  

 «Est-ce que l’information est fiable ?» et  «Est-ce que l’information convient à mes besoins ?»

Le principe même du succès de Google est la qualification, la qualification par le nombre et la qualité des liens dans son cas. Au delà de la qualification-machine, la qualification ultime est celle des individus et des usages.

Ces compétences sont effectivement essentielles à tout étudiant.

Critères de qualification : du sens

Dans le processus, les étudiants ont souvent l’impression qu’on les prend pour des idiots en leur enseignant des évidences et les professeurs ont parfois l’impression que ces mêmes étudiants sont idiots tant les évidences sont absentes.

Les étudiants ne sont pas idiots, mais en l’absence de sens pour eux ou d’importance face à ce qu’on leur demande, la qualification devient externe : «Est-ce que ça plaira au professeur ?», «Est-ce que le travail est assez long ?», «Est-ce que ça respecte les critères d’évaluation?» avec pour conséquence une évaluation superficielle, mécanique et automatique des résultats de recherche.

Dans les faits, la première étape dans une recherche est de savoir ce que l’on recherche et pourquoi.  De là, il devient possible d’estimer où et comment on aura le plus de chances de trouver ce que l’on cherche et ensuite de définir les critères d’évaluation à appliquer.

Ce qui conduit directement au sens des travaux demandés aux étudiants : à qui reproche le manque de rigueur des étudiants, on peut répondre à coup sûr le manque de communication de l’intérêt du sujet.  Ce qui est normalement le rôle du professeur.

Ainsi, le premier rôle du professeur dans le cadre d'une recherche est de communiquer l'intérêt du sujet et le sens de la recherche; le reste se déroulera ensuite beaucoup plus aisément si l'intérêt est présent. S'il y a des résistances au départ, il y aura des résultats de recherche stupides. Autant mieux régler le problème à la source.

Quelques suggestions :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné