Articles

Publié le 17 janvier 2006 Mis à jour le 12 décembre 2008

Internet dans dix ans aux Rencontres d’Autrans 2006

Saviez-vous qu’Internet est un lieu où la confiance, les utopies et la solidarité se construisent ? C’est décider alors que les technologies sont là pour lever les contraintes et laisser place à l’imagination. Et que les usages sociaux qu’elles induisent entre les personnes ont un impact sur la société réelle et son désir d’avenir. L’important tient à ce que les communautés donnent sens et valeur...

Les rencontres d’Autrans, la plus ancienne manifestation de l’Internet en France, fêtait ses dix ans d’existence dans une édition 2006 centrée sur le futur : pleins feux sur le paysage de l’Internet et de la société française en réseau en 2016.

Cette projection programmée dans l’avenir a mobilisé des centaines de participants passionnés réunis au coeur des sommets du Vercors qui, à partir d’un état des lieux, ont élaboré un travail de prospective et des scénarios du futur selon les thèmes abordés - technologies, santé, éducation, travail, vie quotidienne, banlieux, jeux, politique - et ...raconté des histoires.

Co-organisatrice des rencontres, la Fondation internet nouvelle génération a présenté son travail sur les technologies d’information et de communication, ProspecTIC 2010, et introduit la vision fédératrice de "courant informationnel". L’internet omniprésent et transparent est donc voué à disparaître en tant que tel pour laisser place aux possibles infinis des usages à inventer.

L’ approche citoyenne mettait justement l’accent sur un internet pour tous qui multiplie les échanges entre personnes par les outils de communication en réseau - blogue, wiki, spip, logiciels libres - et crée du lien social en local, dans sa ville, sa communauté, bâtit de nouvelles coopérations au delà des frontières et supplée au manque d’appui des cultures hiérarchiques. Des échanges liés au concret, au relationnel, au conceptuel.

L’utilisation de ces modes de communication, tant au niveau individuel qu’organisationnel, redonne le premier rôle à l’individu. L’approche sociologique de l’équipe Innovation / Usage du laboratoire Minatec Ideas insistait sur le changement de relation que celui-ci entretient avec la société. Pour réussir sa vie - chose complexe quand on sait qu’elle va durer de plus en plus longtemps - il doit trouver lui-même sa voie, construire son individualité parmi les réseaux, devenir «reporter de soi» dans des espaces public / privé qui se confondent.

Les discussions des nouvelles façons d’enseigner et d’apprendre ont travaillé à envisager l’ éducation de demain. «Dix ans pour l’Education Nationale, c’est un clin d’oeil», entendait-on. Un modèle qui peine à introduire la souplesse et la flexibilité que l’apprentissage en réseau pourrait offrir aux jeunes, afin de donner du sens aux enseignements et les préparer aux exigences de la vie active.

Car les jeunes générations, nous apprenaient une enquête de l’UQuàM, ont un intérêt certain : 88% des 15-18 ans pratiquent les jeux, sans mode d’emploi. Une façon de trouver l’interactivité et l’action dont ils ont besoin. Des pratiques qui transforment leur façon d’apprendre et remettent en question la pédagogie de l’institution éducative traditionnelle. De bonnes raisons de se mettre en mode projet de découverte des réseaux avec eux et faire passer le courant dans la communauté éducative...


Mots-clés: Confiance solidarité Internet Lieu Utopies

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !