Articles

Publié le 03 août 1998 Mis à jour le 12 décembre 2008

Accès contrôlé sur l’Internet

Une étude effectuée par Quality Education Data, une compagnie située à Denver qui effectue des statistiques sur le marché de l’éducation, révèle que 39% des écoles primaires et secondaires utilisent dun logiciel contrôlant l’accès à des sites non recommandables, mais que 80% d’entre elles ont une «politique acceptable» d’utilisation d’Internet.

Un cadre exécutif explique :

«s’il existe des réglements acceptables régissant l’accès à Internet, plusieurs écoles considèrent que c’est suffisant. Cette situation peut aussi être expliquée par le coût d’acquisition des logiciels nécessaires: ceux-ci sont assez dispendieux et les logiciels ne sont pas nécessairement compatibles avec les réseaux existants. Les logiciels n’ont pas encore été perfectionnés à ce jour».

Plusieurs adminsitrateurs d’écoles et de bibliothèques sont critiques envers la nouvelle législation proposée au sénat américain par John McCain (R-Ariz) et Ernest Hollings (D-S.C.) voulant obliger les écoles recevant des subventions du programme gouvernemental «E-Rate», pour encourager l’accès à Internet, à avoir un logiciel contrôlant l’accès aux sites contenant de la pornographie.


Mots-clés: Logiciel Marche Écoles Statistiques accès sites étude Compagnie Quality Education Data Denver

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !