Articles

Publié le 31 août 1998 Mis à jour le 01 octobre 2020

Cameroun, Yaoudé : vivement internet

Si certains d’entre nous râlons parce que la ligne internet est trop lente, il faut se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, tout courrier était expédié par la poste, que le téléphone n’était utilisé qu’en extrème urgence, qu’un appel interurbain de 5 minutes représentait pour la plupart des gens un luxe coûteux et que beaucoup de gens stressaient à l’idée d’avoir à parler à un inconnu au téléphone... le tutorat téléphonique faisait alors l’objet de projets de recherches.

Si ici nous ne nous sentons plus l’âme des pionniers de la formation à distance, plusieurs pays sont actuellement à construire leur réseau de formation à distance. Si la technologie permettra de sauter des étapes, une petite dose de réalisme ne nous fera pas de tort dans nos échanges avec ceux- ci.

Voici un extrait d’une communication de M. Onguéné Essono puisée dans le forum. On y illustre comment sont expédiés les corrections de devoirs et autres échanges nécessaires à la poursuite d’un cours.... (Les éléments entre parenthèses sont de nous.)

«Comment l’équipe FAD de Yaoundé (Capitale du Cameroun) procède pour entrer en contact avec les apprenants situés à des milliers de kilomètres :

Pour renvoyer les corrections des évaluations obligatoires à nos apprenants de provinces et surtout pour gagner du temps (...) :

  • 1) Nous nous rendons aux différentes gares routières de la ville vers les lieux de destination de notre courrrier : le responsable de l’Agence nous reçoit, enregistre non gratuitement notre courrier, et, le lendemain, le tuteur de la province reçoit son courrier;
  • 2°) Il n’y a pas d’agence, alors on cherche un chauffeur qui connaît le lycée où se trouve l’apprenant. Il accepte notre courrier et demande le timbre (poste sous forme d’une bouteille de bière). L’après-midi ou le lendemain, selon la distance, le courrier est à destination.
  • 3°) Mêmes conditions que [2], mais le chauffeur refuse le courrier ; alors on se tourne vers les passagers et on demande :

    Mme/ M. Vous connaissez le lycée X de telle ville ? Est ce que vous pouvez y déposer ce pli ?

    Réponses possibles
    • a) très fréquentes : sans problèmes, donnez
    • b) fréquentes : oui, mais c’est loin, il faut payer le taxi pour y arriver- le taxi c’est combien "en brousse" là-bas ? comme vous voulez hein, même combien, même combien.
    • c ) Rares mais ..(attention à vos nerfs) Vous croyez que la poste c’est pour les qui ? Vous ne connaissez pas la route vous même, quitte-moi-là. On n’est pas là pour vous. On achète notre billet et vous, vous profitez de nous. Donnez çà ici, on vous balancer à la-bas...
De 8hres à 15 heures, dans cette atmosphère, nous sommes en contact permanent avec nos apprenants et nos tuteurs, qui utilisent la même stratégie... en attendant que les devoirs nous soient envoyés par e-mail ou par internet.»

Voilà. Il faut comprendre que dans plusiers pays il existe une forme de taxi ou plusieurs passagers paient un montant forfaitaire pour se rendre d’une gare routière à n’importe quel point entre cette gare et la gare de destination. Le taxi part lorsqu’il est plein. Plein. Pratique et économique. Tous y trouvent leur profit.

Forum de la FAD en francophonie


Mots-clés: Poste Appel Urgence Internet Idée Téléphone gens Ligne Certains Plupart Extrême Courrier

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !