Articles

L'éducation aux adultes: plus que jamais actuelle et nécessaire

Par Alexandre Roberge , le 30 mars 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 01 avril 2009

Cette semaine, au Québec, est organisée la septième édition de la semaine québécoise des adultes en formation. Un moyen idéal de rappeler à la population adulte québécoise qu'il est important de continuer de se former, de rester curieux et d'en apprendre plus pour être non seulement efficace au boulot, mais aussi comme citoyen allumé. D'ailleurs, plusieurs capsules publicitaires démontrent l'importance de se former dans un contexte professionnel, mais également comme autodidacte qui en apprend sur différents sujets grâce à Internet ou des ouvrages, etc.

Est-ce que la formation des adultes augmente au Québec ? Oui. D'après les statistiques officielles analysées par l'ICÉA (Institut de coopération pour l'éducation des adultes), le taux de participation des adultes à des activités de formation liées à l'emploi a cru rapidement entre 1997 et 2002. Une augmentation normale dans la mesure où la mondialisation des marchés a obligé bien des employeurs à moderniser non seulement leurs installations, mais leurs méthodes de fabrication ou leurs manières de faire. De tels changements ont forcé aussi la masse d'employés à se former à ces nouvelles manières, ces nouvelles technologies.

Et la formation aux adultes n'est pas qu'une mode, loin de là, car malgré la prochaine génération qui se forme à l'heure actuelle, 90% de la main d'oeuvre de 2018 a déjà terminé sa formation. Ces travailleurs expérimentés devront, selon l'ICÉA, continuer d'accroître leurs compétences pour répondre aux exigences nouvelles du marché du travail, mais aussi devront se préparer à devenir des formateurs. Car l'avenir des travailleurs de plus de 50 ans dans les entreprises se situe de manière de plus en plus visible sur le champ de l'accompagnement des jeunes. Les "anciens" douvent se préparer à devenir formateurs, tuteurs, mentors, etc. Ces formes d'éducation prendront une place fort importante dans les prochaines années. 

Le sujet est d'autant plus important au Québec quand on sait qu'en 2003, on comptait 882 770 adultes ayant moins de neuf ans d'études, 50 000 sur ceux-ci ayantnt moins de 24 ans. Pour l'ICÉA, il faut non seulement investir dans la prévention du décrochage scolaire québécois (30% d'abandon avant l'obtention du diplôme de secondaire 5) mais aussi dans les possibilités de raccrocher, dans les institutions de formation pour adultes. En effet, on calcule qu'en moyenne 90 000 jeunes raccrocheront avant 24 ans grâce aux programmes de formation pour adultes qui sont proposés. Cependant, autre sujet de préoccupation, il faut s'assurer que ces programmes soient adéquats, proches des réalités actuelles du marché du travail.

Et puis, il y a la question très importante que chaque adulte cherchant une formation se pose : quelle formation pour moi ? Est-ce que je cherche un diplôme, une formation qui pourrait déboucher sur des nouvelles avenues professionnelles ? Dans ce cas, il faut chercher des ressources qui peuvent nous guider dans l'offre vaste de cours et de programmes disponibles. Par exemple, au Québec, l'Inforoute FPT (Formation Professionnel et Technique) est un moyen de voir les cours et programmes disponibles selon le niveau d'études désiré et le type d'études (un programme à distance ou pas ?). Mais il y a également l'autoformation, celle au quotidien faite à partir de chez soi. Par exemple, est-ce que je cherche un cours pour mieux maîtriser le traitement de texte Word ? Si oui, un site comme Ebook-cours peut probablement m'aider à m'améliorer dans la matière. Ou, par exemple,  peut-être cherchez-vous un cours sur la gestion de temps et de projet pour vous aider au boulot ou dans votre entreprise ? Un cours comme celui-ci, est offert gratuitement sur la Toile. C'est le genre de cours qu'on retrouve dans une section sur notre site et qui peut être un tremplin pour en apprendre sur différents sujets, toujours dans l'idée de se "former tout au long de la vie".

Avec la CONFINTEA VI (sixième conférence internationale sur l'éducation des adultes) à venir en mai prochain au Brésil, le sujet de l'éducation aux adultes dans le monde prendra une place déterminante, particulièrement dans un contexte de crise économique où des millions de chômeurs devront peut-être songer à une formation pour se réorienter dans un système économique en changement. C'est pourquoi des initiatives comme la semaine québécoise des adultes en formation sont là pour rappeler que le sujet vaut la peine qu'on s'y intéresse puisqu'il est complètement ancré dans notre contexte actuel. Nous vous invitons d'ailleurs à lire le cahier de cette semaine spéciale dans laquelle on retrouve entrevues, témoignages et articles sur la formation aux adultes.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné