Articles

Le marketing, danger ? L'absence de marketing, pire encore. L’éducation comme concept «chaud».

Par Thot , le 19 janvier 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 20 janvier 2009

Comparer le marketing de l'éducation avec celui de la bière et des automobiles ne constitue pas une bonne comparaison.  Les produits comparables à l'éducation sont des produits culturels.

L’éducation comme produit culturel

Prenez le marketing de la littérature, du théatre, continuez avec celui du cinéma et de la musique, terminez avec celui des musées et même des émissions de radio ou de télé.

Dans tous les cas vous obtiendrez une industrie culturelle florissante.

Oui il y a des dangers à faire du marketing, ou quoi que ce soit.  Mais il est toujours pire de ne rien faire du tout, comme de ne pas faire le marketing de l'éducation ni celui de la valeur de l'éducation.

À Thot Cursus nous travaillons depuis des années à initier nombre d’institutions éducatives au marketing de leurs cours.  On trouve encore des milliers d'excellents cours qui ne sont connus que de cercles restreints.

Le marketing des produits éducatifs possède l'immense qualité de faire disparaître les produits indéfendables, obligatoires (tous en Lada) ou sans substance de réalité.

Ceux qui veulent promouvoir leurs cours intensivement découvrent plutôt rapidement que le marketing implique tout le processus de construction du cours, de la qualité du cours, de l’intérêt du cours et d’une corresponance avec les attentes des gens.  Ceux qui le suivront seront intéressés par des cours de qualité comme ceux qui vont au théatre le sont par des pièces de valeur.

L’éducation comme valeur sociale

Par quel mystère devrait t'on promouvoir intensivement la chanson, la bière ou Guitar Heroe et ne pas promouvoir l'éducation ?  Les plus gros efforts de marketing populaire de l’intelligence sont actuellement faits par …  Nintendo (voir section éducation) avec Brain Age ou Personnal Math Trainer, sans compter les cours de langues… Sur You Tube vous trouverez des dizaines et des dizaines de publicité en anglais, allemand, français, japonais, etc... publicités qui ont été diffusées à grande échelle sur les chaînes télé.

Pour Nintendo, il y a de la valeur à entrainer ses capacités mentales. Il n’e propose pas de diplôme, mais bien la compétence et le plaisir d'apprendre. Si en plus il y a un diplôme !  Les diplômes de valeur sont le fait d’institutions reconnues.  C‘est pourquoi les institutions gagnent aussi à promouvoir le prestige d’être éduqué chez elles.

Il est difficile de promouvoir quelque chose de contraint, qui n'a pas de valeur propre. Si la chose représente une valeur, on peut la promouvoir.  Pas besoin de promotion pour les cours obligatoires. 

Une institution qui promeut son image, la promeut aussi pour ses propres employés.  On est fier de travailler dans une institution fière.  Comme on peut être fier de conduire une voiture de prestige pour ceux que ça intéresse.  Le marketing de Mercedès ajoute à la valeur de Mercedès.  Simple.

Le marketing bien fait ajoute de la valeur, il n'en enlève pas.  Et le meilleur marketing finit par ressembler à de l’éducation : une personne est consciente de l’existence de quelque chose et à quoi elle sert.

L’éducation comme valeur économique

Une population éduquée est économiquement plus prospère qu’une autre dans les mêmes conditions mais sans éducation.  Cuba, dont la population est l’une des mieux éduquées des pays émergeants, se relève de trois ouragans de suite et supporte un embargo depuis 50 ans; Haïti est encore étoudi par ceux de l’an dernier, sans compter ceux de cette année et n'a pas d'embargo, mais pas d'éducation. 

Il existe une corrélation très nette avec le degré de superstition qui afflige une population (pensons à la foudre au Moyen-âge) et son degré de contrôle sur son environnement. La personne éduquée attribue les bonnes raisons aux bonnes causes et intervient en conséquence : elle purifie son eau et dort sous un filet anti-moustique.  Une population éduquée maîtrise plus de réponses à ses besoins. 

La promotion de l’éducation rapporte à ceux qui y investissent.

La valeur du marketing

Les films à succès réservent autour de 50 % et parfois plus de leur budget au marketing alors que l'éducation n'y consacre pas 1 %.  Et on s'étonne que l'éducation n'ait pas grand prestige dans la population alors que des vedettes insipides et ignares en ont.  On pourrait peut-être leur retirer un peu d’attention et en disposer pour l’éducation.

Mais pour ça il faut jouer le jeu du marketing, de l'intérêt et de l’accessibilité (la distribution dans le monde du marleting).

Continuer à ne travailler que pour l'élite et nous obtiendrons une révolution à notre porte et des universités exsangues.

Augmentez vos budgets de marketing en éducation. Maintenant.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné