Articles

Au Maroc, Réseau national dédié à l’éducation (2001)

Par Wafaa Tajri , le 12 janvier 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 06 février 2017

Marwan (archive du site) est enfin opérationnel. Dérivant de l’expression MAROC Wide Area Network, c’est un organisme sans but lucratif qui a pour objectif de créer, sur le Net, un espace virtuel reliant les établissement marocains de formation et d’enseignement entre eux ainsi qu’avec des organismes similaires d’autres pays (tels les réseaux britannique JANET, français RENATER, québécois RISQ et suisse SWITCH).

L’objectif et le défi ultimes de Marwan restent cependant de généraliser l’enseignement et d’améliorer sa qualité par le développement des différents modes d’enseignement et de formation à distance (Télé-enseignement, Télé-médecine, etc.).

Par ailleurs et en plus de vouloir généraliser et vulgariser l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans tout le Royaume, l’initiative se veut un moyen de développement de la recherche scientifique et technique par la création de bases de données et de bases documentaires spécifiques.

32 établissements reliés sur 631

En attendant une plus large expansion du réseau, Maroc Telécom, l’opérateur national des télécommunications a mis à la disposition des trois départements ( Enseignement Supérieur, Éducation Nationale et Formation Professionnelle) un réseau pilote opérationnel depuis deux ans. Limité seulement aux deux plus grandes villes du pays (Casablanca et Rabat), il ne relie cependant que 32 établissements sur les 631 prévus initialement.

Si l’aspect technique avance assez bien, celle du contenu paraît avoir un sérieux retard. Les établissements d’enseignement connectés à Marwan devront songer à développer rapidement un contenu pédagogique adapté ainsi qu’à l’offrir et à l’échanger sur le réseau en tirant profit de ses potentialités et de leurs propres ressources.

Capacité d’accueil du réseau

Hébergé pour le moment au Centre National de Coordination et de Planification de la Recherche Scientifique et Technique, le réseau pourrait recevoir aujourd’hui 631 établissements avec des LS 64 Kbps et 1840 par lien RTC ou MARNIS. Les établissements peuvent aussi se connecter, si les besoins sont justifiés, à 128 ou 256 Kbps. La bande passante du réseau vers Internet est de 4 Mbps (2 Mbps à Rabat et 2 Mbps à Casablanca).

Il n’est jamais trop tard ...

Initié en 1997 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, celui de l’ Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, le Ministère du Développement Social, de la Solidarité, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et Septi (le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, Chargé de la Poste et des Technologies de l’Information), en collaboration avec Itissalat Al-Maghrib, il aura fallu attendre la fin de l’année 2000 pour que le projet se libère des dédales de l’administration.

Depuis trois ans les différents initiateurs n’ont cessé de se renvoyer la responsabilité de ce retard criant en matière d’introduction des NTIC dans les établissements scolaires, universitaires et de formation au Maroc.

Enfin!

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné