Articles

Le Congrès s’apprête à amender une loi qui restreint l’aide en matière de formation à distance. -

Par Thot , le 01 mai 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le Congrès américain devrait bientôt amender une loi de 1992 qui restreint l’aide fédérale aux programmes de formation à distance, incluant les écoles virtuelles, qui offrent moins de 50 % de leurs cours sous une forme traditionnelle.

Mentionnons qu’une aide financière du gouvernement fédéral pourrait faire augmenter de façon significative le nombre d’incriptions virtuelles tout en soutenant les efforts de plusieurs programmes virtuels d’enseignement supérieur. Si les restrictions sont levées, la présidente suppléante de l’Université de Phoenix, Laura Palmer Noone, soutient que son université pourra investir encore davantage dans le développement de projets d’apprentissage par le Web.

Selon les prévisions des analystes, l’élimination des normes restrictives provoquerait deux effets. D’une part, les ressources octroyées par le gouvernement fédéral à l’enseignement supérieur par Internet augmenteraient de 3,5 milliards de dollars. D’autre part, le nombre d’étudiants virtuels inscrits (qui totalise actuellement 1,5 million) passerait à 3 millions d’ici la fin de 2002. Sous la forme de prêts et bourses, les subventions fédérales représentent déjà un tiers des revenus totaux des universités.

Le ministère américain de l’Éducation a déjà consenti aux fournisseurs d’apprentissage en ligne d’abandonner l’exigence du 50 % à raison de 15 programmes chaque année. Toutefois, la Fédération américaine des enseignants soutient que l’allégement des restrictions susciterait plusieurs effets néfastes pour les cours virtuels tels que la prolifération de programmes de peu de valeur et l’augmentation des frais de scolarité.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné