Articles

La formation en ligne s’impose : meilleure, plus efficace, moins coûteuse -

Par Denys Lamontagne , le 24 juillet 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Si le temps des étudiants est une denrée abondante et discrétionnaire, le temps des salariés est, lui, comptabilisé, négocié, rémunéré et étroitement surveillé par tous les intéressés.

Dans ce contexte, tout ce qui fera économiser du temps de déplacement, du temps d’organisation, du temps de diffusion, du temps d’apprentissage et augmentera la qualité de ce dernier, sera attentivement considéré par les dirigeants et les actionnaires et par les responsables de la formation. Souvent, pour le plus grand plaisir des salariés.

Quand il s’agit de diffuser de la formation à des centaines de personnes dispersées sur le territoire, il n’y a pas de doute que la «e-formation» offre toutes ces qualités :

  • Elle se déploie facilement : un seul site où tout le monde se branche à volonté et en tout temps.
  • Elle s’organise plus facilement; pas de locaux à louer dans différents lieux, les interfaces sont connues pour toute personne qui navigue, les procédures aussi et la mise à jour des données est facile et ne se fait qu’à un endroit. Du gâteau.
  • La diffusion est plus simple, le temps est gagné de partout et l’efficacité est au moins équivalente sinon supérieure. Les étudiants s’impliquent plus, font le travail et retiennent plus.

Le seul point sombre est le côté social, l’isolement de l’étudiant, un élément qui peut cependant être atténué dans un environnement d’études communautaire, sur le lieu de travail ou dans un lieu public -- comme une bibliothèque -- ou encore par une interactivité accrue sur les sites de formation et des délais de réponse réduits.

Voici quelques citations tirées d’un article paru récemment dans le Washington Post à ce sujet :

"It’s faster and more effective than classroom training, at less than half the cost.« Tom Graunke, Président de KnowledgeNet

«The cost of Internet-based learning is about one-third to one-fifth that of the traditional classroom, because it cuts out travel time and cost and facility costs». "You reach your entire audience, and it’s a consistent message at a fraction of the cost. . . It’s cheaper, better, faster." Chris L. Nguyen, président de Caliber

«IBM saved itself about $200 million last year by using technology-based distance learning for computer training, management development and new-product information for its sales force.» Ken Landau, directeur de l’apprentissage médiatisé pour IBM

"The trend is irrevocable that the training is migrating toward Web-enabled access.» »This will constitute most training within five years.» "There’s a great trend now to video-streaming over the Internet.» Gary Yenser, vice-président des solutions d’apprentissage pour EDS

"I’m sad to say it, but the speed at which companies are changing, business models are changing, [universities] are not keeping up," Ralph Senst, vice-président pour le e-commerce d’IBM

Informations supplémentaires : Net-Based Training Goes the Distance

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné